Helix, Saison 1

Helix, c’est la nouvelle série de Ronald D.Moore, l’homme derrière le reboot de Battlestar Galactica, l’une des meilleures séries de SF. J’attendais donc avec une certaine impatience ce nouveau « bébé » ou il intervient en tant que producteur exécutif. Reste que ces dernières années, les séries les plus attendues se sont pour la plupart avérées au mieux décevantes (Falling SkiesDefiance, ..). C’est donc avec un mélange d’espoir et d’appréhension que je me suis lancé dans Helix.


O

vlcsnap-2014-01-12-17h27m46s195n commence avec la contamination dans les laboratoires du complexe « Artic Bio-system », situés comme leur nom l’indique dans le froid de l’Arctique. Bien que situé dans une zone internationale, c’est le CDC (Centers for Disease Control, un organisme américain) qui est appelé à la rescousse (il n’a pas légalement autorité sur place). Se rendent sur place, le Dr Alan Farragut (Billy Campbell, vu dans les 4400), l’un des plus éminent spécialiste du CDC. Sa présence a été requise car son frère Peter (Neil Napier) fait partie des contaminés sur place. Dans le reste de l’équipe, il y a le Dr. Julia Walker (Kyra Zagorsky) qui se trouve être l’ex-femme d’Alan (ils ont rompus suite à une relation entre Julia et Peter), le Dr Sarah Jordan (Jordan Hayes), la collaboratrice d’Alan qui en pince pour lui,  le Dr. Doreen Boyle (Catherine Lemieux) et le Major Sergio Balleseros (Mark Ghanimé) qui représente l’armée qui transporte toute l’équipe et possède une base toute proche. Ils seront accueillis sur place par Dr. Hiroshi Hatake (Hiroyuki Sanada, un acteur Japonais vu dans Lost ou Speed Racer). L’homme n’est pas vraiment accueillant et semble disposer à coopérer au minimum. 

vlcsnap-2014-01-12-16h26m29s58 vlcsnap-2014-01-12-17h26m35s21 vlcsnap-2014-01-12-16h27m07s195 vlcsnap-2014-01-12-16h27m43s16

Bientôt, la situation va déraper et les agents du CDC vont perdre le contrôle des événements (c’est le moins que l’on puisse dire)! Car il ne s’agit pas d’un banal virus! Le Narvik-B (c’est son nom de code) semble « recâbler » son hôte pour le pousser à répandre la contamination tout en le dotant d’une force surhumaine. Des zombies rapides et agressifs en somme! La seule solution : isoler les malades dans une partie du sous-sol. Julia qui est elle-même infectée sera également confinée.

vlcsnap-2014-01-12-16h19m25s159 vlcsnap-2014-01-12-17h21m15s156

Mais bien vite, on va se retrouver dans une ambiance de complots, chacun tentant de tirer la couverture vers lui! Au centre de tout ça, le docteur Hakatake qui ne joue pas carte sur table et ne donne que des informations partielles. On découvrira rapidement qu’il a un vif  intérêt pour Julia, mais sans que l’on comprenne pourquoi. Daniel Aerov (Meegwun Fairbrother), le responsable de la sécurité et fils adoptif d’Hakatake en perd son latin!

Balleseros quand à lui dispose de ses propres objectifs (qui restent eux aussi flous) et n’hésite pas à tuer pour cela. L’épisode 7, avec l’arrivée de Constance Sutton (Jeri Ryan), une responsable d’Ilaria Corporation (la maison mère d’Artic Bio-sytems) vient apporter des réponses et relancer la donne. C’est elle qui donne ses instructions à Balleseros. Mais, elle aussi avance masquée et ses intentions ne sont pas claires! Tout au plus, elle est sur place pour faire le « ménage » et supprimer tous les témoins. Mais d’ou lui vient cette lueur argentée dans le regard?

Mon avis

Helix fait tout de suite penser à certaines références : The X-files pour la théorie du complot et le liquide noir, Alien pour le coté huis-clos et danger permanent. Car finalement, l’isolement de centre de recherche fait que l’on pourrait tout aussi bien être dans l’espace. L’ambiance est huis-clos stressante est plutôt bien rendue! Certes la série utilise les ficelles du genre pour nous mettre les jetons, mais la réalisation reste plutôt efficace à ce niveaux! On ajoute un soupçon de ReGenesis pour le coté médical et on obtient l’ambiance d’Helix. Le mélange est plutôt réussi et la série trouve son propre ton. Du coté du rythme, c’est plutôt soutenu, chaque épisode apportant son lot de rebondissements et de révélations.

Très rapidement, on assiste à un jeu de poker menteur!

C’est Hakatake qui mène la dance! Il ne donne qu’une partie des informations au CDC, dispose de passages secrets pour aller et venir à sa guise. Rapidement, il s’impose comme le cerveau de tout cela. Mais il semble avoir échoué dans sa mission de créer un virus et son vaccin! Car le vaccin n’est pas prêt. Mais là encore, la vérité est ailleurs puisqu’il va réussir à soigner Julia de son affection. Mais tout machiavel qu’il soit, il doit répondre auprès de son employeur de ses actes! Chose que va lui rappeler assez crûment Constance. Et c’est là que les surprises et révélations vont s’enchaîner! On va assister assez médusé à une grande réunion de famille! Et Ilaria va s’imposer comme le deus ex machina de toute l’histoire..

De nombreuses « sous-intrigues » vont venir se mêler à la trame principale : les origines de Daniel et son enlèvement par Hakatake, l’intérêt de Hakatake pour Julia,.. Bref, contrairement à des séries comme Lost qui apportaient plus de questions que de réponses, Helix lâche des scoops presqu’à chaque épisode! Mais comment tenir sur un tel rythme sur la durée? Mais la question reste : ou veulent en venir les scénaristes? Car la surenchère de rebondissements ne peut pas durer éternellement.. Mais on aura une partie des réponses à la fin de la saison, qui assez logiquement nous fait quitter définitivement la base Arctique. Du coup, cela ouvre le champ pour la saison 2 (confirmée il y a peu) et nous lance sur la piste d’Ilaria et de ses cadres « immortel »! Tout un programme que l’on était à mille lieues d’imaginer en début de la série. Et puis cela nous laisse un certain nombre de questions : qui a survécu à l’explosion hormis Alan et son frère, pourquoi Julia semble être passée du coté obscur de la force, et quel est le but d’Ilaria in fine? Bref, moi qui m’inquiétait de savoir comment on pourrait tenir plusieurs saisons avec une « simple » histoire de virus, me voila rassuré! Même si je n’imaginais pas être emmené sur une histoire avec des immortels! Je suis donc assez curieux de voir ce que va donner la seconde saison qui part sur un tout autre terrain (Paris pour le moment) et un tout autre sujet avec ce « looking for Julia »..

vlcsnap-2014-03-30-18h21m00s238

Commander sur Amazon :


 En commandant le DVD / Bluray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1277 articles

4 réflexions sur « Helix, Saison 1 »

  1. J’en suis au numéro 10 . Je suis super contente d’avoir découvert grâce à toi cette série. J’ai hâte de voir la suite. J’apprécie particulièrement le personnage Hatake qui a nettement plus de charisme que le héros de cette série 😉 Je regrette la disparition de Doreen ,dommage 🙁 elle était sympa, décalée et apportait t un grand plus à la série.

    1. Faire découvrir des séries (et autres thématiques du site), c’est un peu la vocation de GeeKroniques (sans prétention aucune).. Je suis donc content de t’avoir fait découvrir Helix.. Tu verras, la fin est assez surprenante et ouvre considérablement le champ de la série..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.