Ground Floor, Saison 1

Ground Floor part sur le postulat d’une histoire d’amour difficile (voire impossible) entre deux êtres que tout sépare façon Roméo & Juliette! Sauf que là, ce n’est pas leur famille qui les séparent, mais leur condition sociale. Brody (Skylar Astin) et son collègue et ami Mike « Threepeat » Wen (Rene Gube), la trentaine, sont deux jeunes traders ambitieux qui travaillent dur pour le colérique et imprévisible Remington Stewart Mansfield (John C. McGinley, l’irrésistible Dr Cox de Scrubs). Leur bureau se situe au 34ème étage, bien loin du rez de chaussée (ground floor en VO) ou travaille la pétillante Jenny Miler (Briga Heelan vue dans la saison 3 de Cougar Town) dans l’équipe des services généraux de l’immeuble. Après une soirée trop arrosée, Brody & Jenny couchent ensemble. Début d’un couple que tout sépare!

M

ais contre toute attente, le couple va tenir bon! Et ce notamment malgré tous les efforts de Mark « Harvard » Shrake (Rory Scovel), un collègue de Jenny qui a des vues sur elle, et qui va faire tout son possible pour séparer le couple nouvellement formé. Remington va également mettre en garde Brody afin que sa nouvelle relation ne vienne pas perturber son travail! Car Brody s’investit beaucoup dans son travail, pour lequel il semble plutôt doué, il est même le poulain de Remington et son probable successeur. Mais Brody va devoir gérer sa vie personnelle et professionnelle de front (ce qu’on fait tous, hein!), ce qui ne va pas être toujours simple! A la fin de la saison, il va d’ailleurs devoir faire un choix..

ground-floor-11 ground-floor-12 ground-floor-13

Mon Label

label_GK_GroundFloor_S01

Mon Avis

J

‘ai trouvé la comédie fort sympathique, principalement grâce au « charme » des personnages principaux incarnés par Skylar Astin, Briga Heelan et John C. McGinley (même si je dois reconnaître que je suis surtout charmé par Briga!). Mais si l’on va un peu loin en terme d’analyse, la série est vite assez creuse! Le personnage de McGinley est un copié-collé de celui qu’il incarnait dans scrubs (le docteur Cox). Un odieux personnage qui utilise sa façade de méchant cynique pour dissimuler son coté sympa. Certes, ici, le personnage est moins agressif et laisse vite transparaître son affection pour Brody, mais l’effort d’imagination est minime de la part de Bill Lawrence (pour ne pas dire qu’il s’agit là de paresse caractérisée) le co-créateur de la série! J’espérais mieux de la part du créateur de Scrubs et de Cougar Town!

Le coup du couple impossible est ultra classique et ne date pas d’hier. Et ici, le traitement est ultra standard (ouais, j’aime bien mettre des superlatifs partout), ils sont différents, mais leur amour est le plus fort! C’est super cliché, surtout vu les différences entre Brody et Jenny! Cela ne peut marcher qu’à la télé ou au cinéma, pas dans la « vraie » vie! Pour autant, on a envie d’y croire histoire de se dire que c’est possible (oui, je sais, je suis faible)! Car malgré tout, le couple Skylar Astin / Briga Heelan fonctionne très bien à l’écran. Et en plus ils sont plutôt bons au Karaoke!!

Du coté des personnages secondaires, c’est caricatural et on détaille peu leur background, tout au plus, on découvrira l’appart de « Harvard » dans le dernier épisode. Ils sont de plus carrément sous-utilisés! C’est dommage, il y avait pourtant là une bonne source de gags potentiels. Il faut dire que les 10 petits épisodes laissent peu de champs à ce niveau. Le bureau du rez de chaussée rappelle furieusement celui de  The It Crowd, avec ses habitants bigarrés (et barrés) et peu enclins à bosser! Bref, comme je le disais dans l’article sur le pilote, la série prend des morceaux de ci et de là et ne brille pas par son inventivité!

Mais au final, je crois que ce qui m’a le plus dérangé, c’est les rires en boite! Pourtant habitué à cet inutile artifice présent dans la plupart des sitcoms, j’ai trouvé leur présence particulièrement irritante. Sans doute parceque les gags n’étaient pas si bons que cela.. J’espère malgré tout que la série aura droit à une saison 2 histoire de voir le potentiel de la série se libérer (et puis de voir comment vont évoluer les choses)…

Autre Avis :

 

6.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1276 articles

Une réflexion sur « Ground Floor, Saison 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.