Patrick Melrose

Je n’avais pas entendu parler de la série « Patrick Melrose » quand j’ai reçu le mail pour le service presse. Mais j’avoue que la présence de Benedict Cumberbatch et le format court (5 épisodes) m’ont convaincus. Alors pari gagnant ou pas?

Test du disque

La série (7)

Cette mini-série anglo-américaine a été diffusée en 2018, respectivement sur Showtime et Sky Atlantic. Il s’agit de l’adaptation des romans semi-autobiographique de l’auteur britannique Edward St. Aubyn. Voila pour le contexte! Passons maintenant à la série proprement dite!

Patrick Melrose (Benedict Cumberbatch) est le fils unique d’une riche famille. Et il a tous les problèmes liées à son statut : oisiveté, alcool, drogues et excès en tous genres! Une vie pas de tout repos! La série commence par l’annonce du décès du père de Patrick (incarné par Hugo Weaving) . Une nouvelle qui ne semble guère l’émouvoir. Reste qu’il lui appartient d’aller récupérer le corps du défunt à New York. Un voyage qui va être l’occasion pour nous de découvrir au travers de flashbacks et de trip sous influence l’histoire de Patrick. Un père autoritaire, une mère alcoolique et peu présente. Bref, on comprend mieux pourquoi il est devenu accro à toutes sortes de substances!

Mais ce road-trip va partir complétement en cacahuètes! Patrick est tellement défoncé (et un peu sous le choc quand même) qu’il va tenter de se suicider. Alors qu’il se réveille finalement avec la tête largement dans le fondement, il se dit qu’il est grand temps d’arrêter de déconner et de se ranger des bagnoles. Enfin des dealers plutôt.

Mais en est-il capable (ce n’est visiblement pas sa première cure de désintoxication)? Et surtout que va-t-il bien pouvoir faire de sa vie? Lui qui passe son temps sous influence pour oublier sa dure condition de gosse de riche… On va suivre sa vie sur différentes périodes allant de 1982 à 2005. De quoi voir son évolution mais aussi les démons de l’addiction et de l’auto-destruction contre lesquels il va devoir lutter sans cesse.

Mon avis

Si le premier épisode place bien le personnage et les enjeux, j’ai trouvé le second épisode ennuyeux ! Un long flashback sur la jeunesse de Patrick, parabole de la tempête qui agite le cerveau en manque de notre fils à papa! Mais à trop asséner le message de son enfance compliquée, ça en devient indigeste! Difficile d’éprouver de l’empathie pour le personnage de Patrick. Certes, on découvrira que son enfance a été un véritable cauchemar. Mais c’est vraiment compliqué d’éprouver de la compassion pour ce personnage auto-destructeur. Cela va un peu s’atténuer dans la seconde partie de la série malgré tout.

Outre Benedict Cumberbatch, toujours aussi bon dans les rôles de personnages torturés, on retrouve également Hugo Weaving ! Celui qui reste pour moi indissociable de son rôle de méchant dans Matrix, campe ici un personnage parfaitement détestable. Et il le fait très bien!

La série (tout comme le livre j’imagine) jette un regard acide sur le milieu de Patrick Melrose. Un vrai ramassis d’hypocrites avec un bon balai dans le cul. Un milieu ou l’apparence compte plus que tout. Bref, tout ce que j’exècre! Ce qui me fait un point commun avec le personnage de Patrick. Le fait qu’il ne se drogue plus lui renvoi la dure réalité de son milieu social.

Son (8)

Le bluray propose une VF (de qualité) et la VO (avec comme très souvent uniquement les sous-titres VF). Je trouve toujours dommage de ne pas avoir de sous-titres VO.

Image (8)

Une belle image, bien propre.

Menus (6,5)

On est ici dans le strict minimum sans aucune fioriture.

Suppléments (0)

Aucun bonus sur cette édition. « Dura lex, sed lex », ce sera donc un zéro pointé pour cette rubrique!

Packaging

Pour une fois, j’ai eu la chance d’avoir la version « commerciale » (et pas des disques de test). On est ici dans le boitier double blu-ray basique, mais rien de choquant pour une édition « standard »

Au final

On est ici en présence d’une édition standard qui fait le taf. Reste que Patrick Melrose m’aura moyennement emballé comme vous l’aurez compris! A réserver sans doute aux fans de Benedict Cumberbatch qui ne démérite pas comme à son habitude!

Commander sur Amazon

Blu-ray
DVD
 En commandant le DVD / Bluray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
7
Contenu
8
Son
8
Image
6.5
Menus
0
Bonus
Note GeeKroniques 5.9
Visiteurs (0 votes) 0
Vos avis Laissez votre avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre avis

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1269 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.