The expanse, Saison 1

J’ai beau être un bon client de Syfy, la chaîne offre plus de fantastique que de SF à proprement parler depuis quelques années. C’est parfois fun et réussi (Warehouse 13 ou Eureka), mais c’est cela peut-être aussi décevant (Defiance). Quand au space opéra, rien de potable depuis Battlestar Galactica. Certes Killjoys est assez réussie dans le genre fun et décomplexé, mais loin de la complexité de son aînée. Mais The expanse pourrait annoncer la fin d’une longue traversée du désert de ce côté..

The Expanse Trailer

The expanse se déroule 200 ans dans le futur, et se base sur une série de nouvelles écrites par James S.A. Corey (un pseudonyme pour le collectif d’auteurs Daniel Abraham et Ty Franck). L’humanité a commencée à essaimer dans le système solaire. Mars a entamé le long processus de terraformation et s’est peu à peu coupé de sa planète mère en devenant une puissance militaire autonome. Toujours à la recherche de ressources, une autre partie de l’humanité s’est installée dans l’espace, à proximité de la ceinture d’astéroïdes. Surnommés les “Belters”, les habitants de ces stations ont une vie difficile et une espérance de vie raccourcie. La ressource la plus précieuse pour eux est l’eau récupérée sous forme de glace dans l’espace. Ils sont de plus dans une position politique inconfortable, coincés entre le marteau et l’enclume (La terre et Mars).

Alors qu’un statu quo précaire règne entre une Terre sur le déclin et Mars en devenir, tout va basculer! On va suivre différents points de vues au travers de 3 personnages qui vont apporter chacun leur éclairage sur les événements :

  • The Expanse : James HoldenJames Holden (Steven Strait), un ancien marine, est officier en second sur le Canterbury, un transporteur qui convoi de la glace pour ravitailler en eau la ceinture d’astéroïdes. Sur le chemin du retour, le Canterbury intercepte un message de détresse en provenance du Scopuli. Ce type de message, souvent l’oeuvre de pirates est habituellement ignoré, mais James va oeuvrer pour lancer une opération de secours après avoir entendu un message au secours d’une voix féminine . Mais rien ne va se passer comme prévu et James va se retrouver impliqué dans une escarmouche qui pourrait mener à la guerre entre la Terre et Mars. Coincé entre Mars et la Terre, sa survie et celle de ses camarades va s’avérer des plus délicate..
  • The Expanse : Josephus MillerL’inspecteur Josephus Miller (Thomas Jane), policier sur la station installée sur Ceres, le plus gros astéroïde de la ceinture d’astéroïdes. C’est un Belter, mais il travaille pour Star Helix Security, une force de l’ordre terrienne (ce qui lui vaut d’être considéré comme un welwala, un traître par les autres belters). Pas vraiment ripoux, il s’accommode malgré tout des lois et des règles à sa façon. Sa chef va lui confier une enquête à titre privé : retrouver Julie Mao (Florence Faivre, une actrice française aperçue dans The Following), une héritière fugueuse recherchée par son riche paternel. Il va finir par découvrir qu’elle a quitté la station à bord d’un navire cargo, le Scopuli. Malgré son aspect dilettante, c’est un fin limier, et il va vite commencer à trouver des liens entre son enquête et les événements lié au Canterbury et à ses répercussions.
  • The Expanse : Chrisjen AvasaralaChrisjen Avasarala (Shohreh Aghdashloo vue entre autre dans la saison 3 de Grimm), une cadre des nations unis (qui dirige alors la terre) qui va quand a elle, s’efforcer d’empêcher le déclenchement d’une guerre. Mais pour cette femme rusée et impitoyable, toutes les méthodes, même les plus dures sont employable. Mais elle doit aussi faire face à l’inertie de sa hiérarchie qui ne la suit pas forcément et qui semble plus que corrompue.

Mais bien vite, on comprend qu’une troisième force est à l’oeuvre et ne ménage pas ses efforts pour déclencher un conflit. Est-ce l’OPA (Outer Planets Alliance), une organisation considérée comme terroriste par la Terre et qui milite pour une indépendance de la ceinture d’astéroïdes? Cela semble peu probable vu les moyens déployés. Toujours est-il que cet ennemi est bien préparé, déterminé et équipé de matériel dernier cri qui lui permet de rivaliser avec l’armement martien sans aucun problème..

The Expanse : Julie Mao

Mon avis

Erthers Vs Belters

The Expanse rend plutôt bien l’opposition entre les Belters et les Terriens. Que cela soit sur le plan de la souveraineté (les Stations restent sous la coupe de la terre) ou sur le mode de vie qui n’a rien à voir. En effet, les Belters outre leurs conditions de vie et de travail ardues n’ont jammais respiré à l’air libre, et ne connaissent que les lumières artificielles. La notion même de ciel bleu ou d’océan reste quasi abstraite pour eux. Du coup, les différences physiques (dues à la différence de gravité) pourtant très perceptibles restent quasi secondaires.

Un terreau fertile pour l’OPA qui recrute de plus en plus de partisans de l’indépendance. On va peu à peu découvrir l’étendue de la mainmise de cette organisation qui semble très ramifiée et étendue. Loin du petit groupe d’agitateur que l’on pense découvrir au début de la série. On va également découvrir Fred Johnson, le leader de l’organisation et son passé trouble. Ses motivations sont-elles réellement liées à un désir d’indépendance ou plus personnelles? Son passé de militaire au sein de l’UN et son surnom “The Butcher of Anderson Station”, laissent sceptique sur son réel motif.

The Expanse : Fred Johnson

Une trame complexe

La série déroule une trame riche et complexe avec ces 3 fils qui suivent différents points de vue et endroits. Une bonne façon pour appréhender l’univers de la série. On va découvrir progressivement les ramifications et les liens qui vont apparaître entre les 3 trames. Il faudra malgré tout attendre l’épisode 9 pour qu’une grande partie du puzzle s’assemble et que l’on commence à avoir une bonne vue d’ensemble. On va enfin découvrir qui tire les ficelles en coulisses et pourquoi (enfin en partie). Une réponse pas si surprenante que cela quand on y réfléchit bien..

the expanse : 3 personnages pour 3 trames

Comme dans Defiance, la série n’hésite pas à renforcer son réalisme en créant de toute pièce une langue pour les Belters et même une langue des signes qui permet de communiquer visuellement (utilisé par les porteurs de scaphandres). Une façon de plus d’ancrer la série dans un réalisme souvent cru et dur. Entre coup bas, corruption, faux semblants, les apparences sont souvent trompeuses, mais je trouve que la série parvient à rester plutôt claire et accessible.

De la SF “sociale”

Mais indéniablement, l’une des forces de The Expanse, c’est son aspect social. Le conflit qui oppose les Belters et les Terriens, même si il est dans un contexte futuriste, n’en reste pas moins une classique lutte des classes! C’est aussi cela qui ancre le récit dans un réalisme et une proximité avec le spectateur. Mais qui ajoute aussi au côté noir de la série! Car si l’humanité a essaimé dans le système solaire et fait de gros progrès technologiques, ce n’est pas le cas de la société qui semble encore composée de strates sociales bien distinctes. Les Belters, en plus d’être exploités, n’ont même pas le loisir de profiter du grand air et d’un beau ciel bleu.. Le prolétaire du XXIII siècle guère mieux loti que ces ancêtres..

Série sous influences

Forcément, quand on fait de la SF, difficile d’échapper aux influences conscientes ou non. J’en ai relevé quelques unes qui m’ont parues plus ou moins évidentes :

  • Une forte influence de Battlestar Galactica, LA série SF space opera de référence. Que cela soit dans la manière de filmer les vaisseaux (avec la caméra qui “tremblote”), le côté réaliste des vaisseaux et des conditions de vie. Les stations sont crasseuses et tristes,  et on sent presque l’odeur de renfermé qui doit y régner!
  • La vie des belters me fait penser à celle des habitants de mars  dans le film Total Recall.
  • L’affrontement Terre-Mars, c’est comme dans Aldnoah Zero (les mechas en moins), même si pense que pour le coup on est plus dans la coïncidence que dans l’influence. Mais le contexte est très similaire, hormis le fait que la guerre est réellement déclenchée entre la Terre  et Mars sans qu’il y ait une tierce partie.

La technologie

Le rendu de la technologie reste l’un des enjeux majeur d’une série comme The expanse. La encore, on privilégie un certain réalisme, comme pour le design des vaisseaux qui reste purement utilitaire et par exemple très loin de ceux vu par exemple dans le film Juspiter Ascending des wachowski (qui étaient très sympas malgré tout). Même chose pour les scaphandres qui sont désignés de manière très utilitaires.

On retrouve les appareils tactiles transparents qui semblent à la mode depuis Extant. Je suis toujours pas convaincu par ce genre de gadget, déjà, il nécessite une batterie et de l’électronique transparent, ce qui me semble très compliqué, mais surtout, regarder sur un écran transparent, je doute que cela soit très pratique ou agréable.

The Expanse : Le téléphone du futur The Expanse : Le Canterbury

Pour le reste, on reste plus dans contexte de futur proche (malgré les 200 ans dans le futur), avec assez peu de technologies radicalement différente. On constate de gros progrès médicaux, quelques équipements cybernétiques, mais rien de “révolutionnaire”. J’aurais finalement placé l’intrigue dans un futur plus proche (50 ans environ). Un reproche sans doute plus à adresser aux livres qu’à la série.

Une fin de saison en demi teinte

Si l’épisode 9 apporte un bon nombre de réponses, je suis plus circonspect sur le dernier épisode qui ne clôture pas grand chose et qui n’apporte pas non plus de tension ou de cliffhanger de la mort qui tue. Comme si la série n’était pas sûre de son renouvellement à ce moment. Du coup, on reste sur sa faim lorsque la saison se termine.

Reste que la saison 2 déjà annoncée doit livrer un certain nombre de réponses.. Et que je vais peux-être me mettre aux livres.. Mais Syfy a vraiment bien bossé sur The Expanse..

8 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1239 articles

Une réflexion sur « The expanse, Saison 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.