Combatientes

Combatientes (Combattants en VF) est une série venue d’Argentine (une première pour moi) qui revient sur une page d’histoire qui a laissé des traces dans l’histoire de ce pays : la guerre des malouines. La série narre les aventures de 6 soldats argentins envoyés combattre un ennemi bien supérieur : le royaume uni en 1982. Mais plutôt que de se baser sur le modèle Américains (The Pacific ou Band of brothers), Combatientes choisit de suivre ses soldats avant, pendant et après le conflit.

Visuel série Combatientes © DR-01

C

ombatientes commence avec la fin du conflit ou Gustavo Riviera (Lucas Ferraro ) est touché par balle à la tête. Mais contre toute attente, il va survivre et on va le retrouver 5 ans plus tard, à la recherche de sa mémoire perdue suite à sa blessure. Il tente donc de reprendre contact avec ses anciens camarades pour retrouver ses souvenirs perdus. Il va tenter de contacter Augusto López Cabral (Lautaro Delgado), le lieutenant de sa compagnie, mais celui-ci refuse de le voir. On va faire ensuite connaissance avec Carlos Federico Medina (Lucas Escariz), l’artiste du groupe qui s’est retrouvé impliqué dans le conflit alors qu’il avait enfin réussi à trouver un boulot de dessinateur. On découvre également Facundo Roggero (Eliseo Barrionuevo), le fils de bonne famille qui s’engage pour fuir son père qu’il ne supporte plus. Raúl Saslavsky (Ramiro Archain), un jeune chanteur hypocondriaque qui trouve enfin un rôle pour exprimer son talent. On se saura pas vraiment pourquoi il s’engage dans le conflit. Pour Benito ‘Chapa’ Gutierrez (Facundo Livio Mejía), le voleur de voitures, il est évident que dans son cas, il fuit les ennuis en partant faire la guerre.

Mon avis

C

ombatientes marque sa différence. Alors que les séries US qui traitent le même sujet montrent le conflit pour en dénoncer les horreurs, Combatientes choisit de nous montrer les hommes qui y participent. Qui ils sont, et pourquoi ils se sont engagés. Car le conflit n’est au final pas très présent du moins dans les images. On s’intéresse plus à ce qui a mené ces jeunes hommes à s’engager dans le conflit en 1982. C’est aussi la découverte d’un autre univers, car l’Argentine des années 80 est assez loin des années 80 que j’ai pu connaitre en France (oui, je suis vieux). Et c’est un parti-pris plutôt intelligent, car si on sent bien que la série n’a pas les moyens financiers de rivaliser avec le modèle US, elle offre ainsi un point de vue tout à fait original qui fait son attrait. Elle utilise des images d’archives de l’époque (comme dans le générique) pour mieux ancrer son récit dans la réalité.

Visuel série Combatientes © DR-03 Visuel série Combatientes © DR-12 Visuel série Combatientes © DR-18 Visuel série Combatientes © DR-24

Chaque épisode est l’occasion de découvrir la vie d’un des protagonistes et parfois comprendre les raisons qui l’ont poussé à s’engager. Du coup, il est bien plus question de leur vie avant le conflit que du conflit. Même si de courtes scènes viennent montrer la vie quotidienne pendant le conflit. Le froid, un capitaine à coté de ses pompes et rapidement le ravitaillement va commencer à manquer. Des conditions bien difficiles auxquelles ces jeunes recrues n’étaient pas vraiment préparées! Car au final, presque la seule vue de la guerre que l’on va avoir, c’est des mecs qui se pèlent en pleine nature et qui vont finir par devoir aller attaquer des civils anglais pour leur voler de la nourriture. On est loin des glorieux soldats qui se sont engagés pour l’honneur de la patrie! Bref une série qui fait dans l’économie de démonstrations sanglantes ou trop tape à l’oeil, mais qui montre à sa façon le traumatisme de cette courte guerre qui aura marqué les esprits en Argentine.

La seconde partie de la série prend un virage un peu différent. Alors que les protagonistes sont désormais présentés et connus, le ton devient moins réaliste et on assiste plusieurs fois par épisodes à des passages oniriques ou les soldats rêvent et retrouvent leur famille. Un moyen de mettre sur un même plan ceux qui sont partis combattre et leurs proches inquiets de ne pas avoir de leurs nouvelles. De cumuler la vie sur le front aux Malouines et la vie en Argentine. Un procédé ingénieux qui passe plutôt bien. C’est aussi l’occasion de nous montrer la propagande du pouvoir Argentin notamment au travers des journaux télévisés de l’époque qui relativisent les choses en annonçant que les choses sont sous contrôle alors que les Anglais mettent en déroute les troupes Argentines, mal équipées et mal entrainées.

La dernière partie sera consacrée à l’après-guerre, 5 ans après les événements. On y retrouve un Gustavo qui ne parvient pas à se réinsérer dans la vie normale. Il dit que son esprit est resté aux Malouines. Un mal que subissent les anciens combattants à des degrés variés. Dans le cas de Gustavo, il semblerait que sa blessure exacerbe ses difficultés. Ses anciens compagnons vont pour la plupart lui fermer leur porte et Gustavo va progressivement voir sa vie partie à l’eau.

Mention spéciale à la musique réussie, notamment celle du générique, triste et lancinante qui colle bien à l’ambiance et donne le ton de la série. Impossible de la trouver, c’est dommage, j’aimerais bien écouter la musique en dehors de la série. La fin un peu abrupte m’a un peu frustré car elle laisse pas mal de choses non résolues.

Visuel série Combatientes © DR-02

La guerre des malouines

J’étais trop jeune au moment ou cette guerre s’est déroulée en 1982 pour en avoir autre chose qu’un souvenir vague. Combatientes m’a donné envie d’en savoir plus!

Les Malouines (Falkland pour les Anglais) sont un archipel d’îles au large de l’Argentine dont la possession est passée de mains en mains pendant 200 ans. Occupée par l’Argentine au début du XIX siècle, une colonie est ensuite établie par les Anglais à partir de 1833, malgré le fait que le territoire soi toujours revendiqué par les Argentins. Le statu quo va se maintenir pendant très longtemps malgré le flou de la situation. A partir de 1966, la junte militaire prend le pouvoir en Argentine et les généraux vont se succéder au pouvoir. C’est dans ce contexte et pour renforcer son pouvoir que le général Leopoldo Galtieri ordonne à l’armée d’envahir les îles Malouines en 1982 et ainsi déclarer la guerre au Royaume-Uni.  Le conflit commence le 2 avril 1982 avec le débarquement de l’armée argentine. Il se terminera le 14 juin 1982, soit deux mois plus tard. Il faut dire que Margaret Tatcher, alors premier ministre Anglais, n’a pas obtenu son surnom de la “Dame de fer” pour rien! Sa riposte sera très rapide (il faut dire qu’il y avait des Anglais présent sur place), et causa même des frictions entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis qui ont tenté de négocier un arrêt de la riposte Anglaise.

Mais le déploiement militaire Anglais est tel que les Argentins ne pourront pas résister bien longtemps. Cette guerre de 72 jours causa la mort de 255 Britanniques et 649 Argentins. Et ces événements seront le point de départ de la chute de la dictature en Argentine..

Le coffret DVD

Comme pour “A young Doctor’s Notebook”, les éditions montaparnasse font le pari d’une édition simple et à petit prix plutôt à destination des sériephiles. Uniquement de la VOSTF et quelques bonus, mais en contrepartie, le prix reste doux, puisque le prix de vente est de 25€ et que l’on peut même trouver le coffret 3 DVD à 15€ en neuf sur Amazon. Autant dire qu’a ce prix là, il serait dommage de se priver de la série!

Détails des bonus :Combatientes

  • Présentation de la série par les réalisateurs  (2’56): on découvre que les deux réalisateurs sont très jeunes. Ils nous teasent la série comme une histoire de 6 amis qui vont subir cette guerre.
  • Making-of (4’49) : des images du casting, de l’entrainement militaire des acteurs et un parallèle intéressant entre les scènes jouées pendant les répétitions et les scènes tournées pour la série.

Un grand merci aux Editions Montparnasse pour le DVD de presse qui m’a permis de découvrir une bien belle série venue de loin!

Acheter sur Amazon :

combatientes-min

 En commandant le coffret avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1207 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *