Scrotal recall, Saison 1

Scrotal recall (littéralement « le rappel du scrotum ») dispose d’un pitch qui ne fait pas vraiment rêver : « Dylan ( (Johnny Flynn), un jeune homme apprend qu’il a contracté la chlamydia, une Maladie Sexuellement Transmissible. Il se doit de prévenir ses anciennes partenaires afin qu’elles prennent un traitement pour éviter de possibles complications médicales en cas de non traitement ».


D

ylan, c’est un mec ordinaire, un peu timide et maladroit avec les femmes. Mais un mec bien, il décide donc de faire les choses proprement et reprend contact avec ses ex petites copines plutôt que de leur envoyer la petite carte d’information que lui a donné son médecin. Il va ainsi à l’encontre des conseils de son meilleur ami, Luke (Daniel Ings), coureur de jupons et fêtard invétéré, qui est tout son opposé! Evie (Antonia Thomas vue dans Misfits), vient compléter la bande de copains inséparables.

Scrotal recaal : Dylan, Evie et Luke

Chaque épisode va être l’occasion de flashbacks pour découvrir à chaque fois une ex de Luke, et chaque épisode  porte donc le prénom d’une de ces jeunes femmes. L’occasion d’en découvrir plus sur le joyeux trio et sur leur relation. Très vite, on découvre que Luke en pince pour Evie. Mais de peur de perdre son amie, il préfère ne pas lui révéler ses sentiments. Une situation compliquée dans laquelle il s’est enfermé et dont il ne sait plus comment sortir. D’autant que visiblement, ses sentiments sont partagés par la jeune femme..

Mon avis

P

lus qu’une histoire de MST, Scrotal recall, c’est avant tout l’histoire d’occasions ratées et d’une histoire d’amour qui ne parviens pas à se concrétiser. Avec tout l’aspect frustrant que cela peut avoir dans les non-dit qui mènent à ce que ce couple qui semble parfait ne puisse pas en devenir un. Mais heureusement, c’est aussi des histoires racontées avec un peu de dérision, un brin de nostalgie et pas mal de tendresse, ce qui rend au final la série plutôt attachante. Tout comme les 3 interprètes principaux dont on se prend d’emblée d’affection! Toujours prêt à faire les 400 coups, quitte à parfois tomber dans des plans foireux (mais c’est aussi ça qui est drôle). Du coup, on peut légitimement se demander pourquoi ce titre pas vraiment en phase avec le contenu de la série!

Nos voisins Anglais sont décidément habiles pour nous livrer des comédies romantiques originales après le réussi Dates. Un modèle dont devrait s’inspirer les Américains qui sont loin de faire aussi original en la matière!

8 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1277 articles

3 réflexions sur « Scrotal recall, Saison 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.