[Flasback] Lost Girl, Saison 1

Lost Girl, c’est l’histoire d’une jeune femme, Bo (Ana Silk), qui vit en marge de la société. En effet, elle possède un pouvoir mortel! Elle absorbe l’énergie vitale d’êtres humains pour se nourrir. Mais elle ignore qui elle est et ce qu’elle est. Cette deuxième question trouvera une réponse lors du premier épisode, elle est en fait un succube, et tout comme le démon de la mythologie se nourrit d’énergie sexuelle. Car oui, les créatures fantastiques existent bel et bien. Elles se nomment elles-même les Faes et se répartissent en deux groupes, celles de la lumière et celles de l’ombre. Etant elle-même une fae, Bo doit choisir un des clans.


M

ais Bo qui découvre cet univers et qui doit en apprendre le fonctionnement et les subtilités, refuse de perdre son libre arbitre. Elle fait donc le choix de ne pas faire de choix! Ce qui déplaît à chacun des deux clans pour qui la situation est inédite. Profitant de son statut d’électron libre, elle va jouer les détectives privés pour les deux clans. Elle est accompagnée par Kenzi (Ksenia Solo), une jeune femme à tendance cleptomane rencontrée au début de la série, et qui vit avec elle. Ses pouvoirs de succube lui permet également d’hypnotiser les personnes qu’elle touche en leur envoyant une sorte de vague de plaisir sexuel. Comme quoi la condition de succube n’a pas que des inconvénients!

vlcsnap-2013-06-16-15h00m05s210 vlcsnap-2013-06-16-15h01m37s111

Mais elle disposera également d’un guide dans le merveilleux univers des faes en la personne de Dyson (Kristen Holden-Ried), un lycanthrope de la lumière qui sert en quelque sorte d’agent de liaison pour son clan grâce à son métier de flic. Dyson servira également de soigneur pour Bo. Hé oui, il faut savoir que la succube se régénère grâce à une partie de jambe en l’air. Et pour le coup, Dyson ne se fait pas trop prier à ce niveau (surtout que la belle prend souvent des coups!). Son job de détective privé va également lui permettre de  recherche qui elle est et qui sont ses parents. Et tenter de comprendre pour quelle raison ils ont fait le choix de la confier à des humains pour l’élever, la laissant ainsi dans l’ignorance de sa condition de succube..

Bo pourra également compter sur le soutien de Lauren Lewis (Zoie Palmer), le médecin humain du clan de la lumière qui va lui apporter son aide pour apprendre à maîtriser son pouvoir. Mais le charme de Bo va faire son effet sur la jeune femme qui va se rapprocher de sa patiente.  Fitzpatrick « Trick » McCorrigan (Rick Howland), propriétaire du Dal Riata, le pub des faes, un endroit neutre pour les deux clans, est lui aussi plutôt bienveillant envers Bo. Il va lui apporter son aide et lui donner des informations de temps à autre. Mais il en sait plus qu’il ne veut bien le dire..

vlcsnap-2013-06-16-15h06m58s245 vlcsnap-2013-06-16-15h07m58s64

Mon Avis

D

u fan service, et encore du fan service dans Lost Girl! J’ai démarré la série suite aux bandes annonces vues sur Numéro 23 (qui diffuse la série), le coté fantastique + jolie pépée m’ayant tapé dans l’œil! Et je n’ai pas été déçu! La plastique d’Ana Silk est sans faille et particulièrement mise en valeur (d’autant que la dame a bientôt 40 ans au compteur, il faut le signaler)! Une parfaite incarnation du succube! Ajoutez  à cela un aspect bisexuel assumé ainsi qu’une sexualité exacerbée (normal pour une succube) et on obtient une héroïne parfaite pour combler les fantasmes du mâle de base! Un peu de fantastique pour emballer le tout et voila une série bien formatée pour son public! Quoique, j’imagine que le coté beau gosse de Dyson puisse également satisfaire une partie du public féminin!

vlcsnap-2013-06-16-15h09m53s189 vlcsnap-2013-06-16-15h15m50s180

Parlons donc de la partie fantastique.. De manière classique, la série va profiter des enquêtes de Bo pour découvrir au fil des épisodes la mythologie de la série. Car outre les deux clans qui s’opposent façon « Ying & Yang », le monde des faes est codifié et il appartient à Bo de nous le faire découvrir. Car Bo n’est pas une fae comme les autres, elle semble destinée à jouer un rôle important pour les communautés. Sa quête identitaire (qui sont ses parents biologiques et sont-ils encore en vie?) va s’avérer compliquée car ceux qui pourraient la renseigner (notamment Trick) préfèrent garder le secret.

On a également un jeu du chat et de la souris entre Bo et Dyson, un « je t’aime, moi non plus » très classique! De ce coté, rien de bien novateur, par contre ce sujet est tourné en dérision par Kenzi et Hale Santiago, le collègue de Dyson. Ils comptent les points et font des paris sur le fait qu’ils se remettent ensemble ou pas (et sous quel délai)! Cela permet de relativiser un peu et de prendre de la distance. Reste que le personnage de Kenzi qui a bien du mal à exister au milieu de tout cela. Certes, elle apporte une touche d’humour dans cette ambiance particulière, aide Bo à relativiser les choses, mais soyons clair, elle a bien du mal à exister dans l’ombre de la succube! Cela dit, elle participe au coté « Girl Power » porté par Bo. Toutes les deux revendiquent leur indépendance et le fait de ne pas appartenir à un coté ou à un autre (et de ne dépendre de personne ou presque pour Bo qui sollicite souvent Dyson pour un peu d’énergie sexuelle).

Du coté des créatures rencontrées, il n’y a pas que des créatures des légendes européennes, mais d’autres d’horizons plus lointains comme le Kappa de l’épisode 3 que les fans d’animation Japonaise connaissent bien puisqu’il s’agit d’un monstre issu du folklore japonais, une créature aquatique. On retrouve des Kappas par exemple dans Karas ou dans un registre plus positif dans « un été avec coo » (ou coo, un kappa, est recueilli par un jeune garçon). Une « ouverture » intéressante et bienvenue!

La saison finit sur un clifhanger assez peu surprenant (la méchante est vaincue, mais prend la tangente ni  vue ni connue). Malgré tout, on en découvre plus sur les origines de Bo et Trick est contraint d’abattre ses cartes et de livrer une partie de ses secrets. Reste que l’équilibre précaire entre l’ombre et la lumière déjà fragile a été bien ébranlé..

Pour le fun, une pub tournée par Ana Silk :

Nicoderm Advert Crazy Flight Attendant (Extended Cut)

Autre Avis :

acheter sur Amazon :


 En commandant le DVD avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1318 articles

2 réflexions sur « [Flasback] Lost Girl, Saison 1 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.