Rio 2096

Je crois que Rio 2096 est mon premier film d’animation brésilien! Un film fort qui raconte une partie de ce grand pays, mais du point de vue des Indiens et des opprimés de ce pays qui a connu l’esclavage et la dictature. Un point de vue militant et passionnant! Embarquez avec moi pour passer en revue 600 ans d’histoire!

Test des disques

Le contenu (7.5)

Abeguar est un indien Tupinamba qui vit dans la forêt tropicale brésilienne à l’emplacement de ce qui va devenir Rio de Janeiro. Il va être élu par les dieux  comme le héraut des peuples indigènes. Car les colonisateurs français et portugais sont là. Ils se disputent le territoire et profitent des guerres tribales locales pour décimer les Indiens.

Abeguar, son épouse Janaina, et une grande partie de son village vont périr. Mais grâce (ou à cause) du dieu Munha (le dieu de la lumière), Abeguar ne va pas mourir. Il va se transformer en oiseau en attendant sa prochaine réincarnation. On le retrouvera bien plus tard lors des révoltes des esclaves du XIX siècle, dans la résistance étudiante face à la dictature des années 60 et finalement dans un Rio dystopique en 2096. Un Rio ou l’eau est devenu une denrée rare et précieuse exploitée par une multinationale sans scrupules!

À chaque vie, il n’aura de cesse de lutter contre les injustices dont sont victimes les plus faibles (les Indiens, puis les esclaves notamment). Une lutte du bien contre le mal en somme, car il est le champion de Munha et affronte sans cesse le dieu des ténèbres Anhanga.  Un peu manichéen, une lutte du bien contre le mal, mais assez révélateur de l’histoire du pays.

Mais cette lutte, âpre et parfois désespérée se double aussi d’une quête : celle de Janaina. Ou plutôt de ses réincarnations successives qu’il va s’efforcer de retrouver au fil des siècles. C’est pour elle qu’il va reprendre forme humaine et continuer à lutter.

Mon avis

Rio 2096, c’est avant tout l’histoire du Brésil du côté des “vaincus”, ceux que l’histoire et que les vainqueurs ont enterrés. Pendant qu’ils défendront leurs droits, des statues seront érigées à ceux qui vont les massacrer au nom de la raison d’État. Un point de vue salutaire qui permet de remettre les choses en perspective! Et de découvrir  autrement ce pays et les soubresauts de son histoire qui reste marquée par la colonisation européenne. Car comme le dit le leitmotiv du film : “Vivre sans connaitre le passé, c’est vivre dans les ténèbres”!

Mais c’est aussi une belle histoire d’amour, de réincarnation et de folklore local, avec ses dieux.  Certes, c’est parfois un peu naïf, mais cela vient apporter une luminosité bienvenue à un film qui aurait été très sombre sans cela. Car de l’équilibre découvert au début du film (même si je n’oublie pas les guerres tribales qui régnait alors), il ne restera pas grand-chose. Les Indiens Tupinamba seront purement et simplement massacrés, comme d’autres tribus. La misère et l’oppression vont perdurer. Un constat finalement assez amer sur la nature humaine et sa propension à la destruction et à l’oppression!

À part quelques chara-design un peu trop basiques (notamment sur les “méchants”, mais c’est peut-être à dessin) et une animation parfois perfectible, Rio 2096 s’en sort pas trop mal techniquement parlant. Le chara design est assez épuré avec des visages dessinés à coup de grands traits droits, mais cela donne une belle personnalité au film.

On a une belle tonalité ocre chaude qui domine les deux premières parties du film, puis on est plus sur le bleu vert bien plus froid sur les deux dernières parties.  J’ai bien aimé le Rio de 2096 avec son côté cyberpunk, ses megacorpos sans scrupules qui exploitent les gens. Rien de nouveau sous le soleil, mais une belle ambiance dans la continuité logique du film.

Son (8.5)

Le film est uniquement proposé en VOSTFR (avec soit une piste VO en stéréo ou en dolby digital 5.1).

Image (7.5)

Une image DVD plutôt agréable, mais on aurait évidement aimé pouvoir profiter d’une version blu-ray pour encore mieux profiter du film!

Menus (7.0)

Des menus simples et fonctionnels.

Suppléments (0)

Aucun supplément, ce n’est bien dommage. Ce n’est pas tellement surprenant, la politique de l’éditeur étant plutôt de proposer des éditions de base au prix serré.

Packaging

Je n’ai pas eu le packaging complètement définitif, mais on est dans le classique boitier transparent accompagné de son fourreau cartonné que l’on retrouve dans chacune des sorties des Éditions Montparnasse (du moins celles que j’ai eues entre les mains).

Au final

Un beau film que j’ai eu grand plaisir à découvrir! Si techniquement le film ne tient pas la comparaison par rapport à de grands studios, il s’en sort malgré tout honorablement! Et son propos n’est pas de nous en mettre plein la vue, mais bel et bien de nous raconter une belle histoire, pleine de larmes et de sang, mais aussi d’amour et d’espoir!

Pas de mauvaise surprise dans cette édition DVD pour qui connait les “standards” habituels de l’éditeur! À savoir uniquement une VOSTFR et pas de bonus, mais avec un petit prix de vente! Pour moi le deal est respecté. Mon seul regret? Pas de version Blu-ray pour profiter au mieux du film! Il existe une version italienne, mais sans sous-titre français malheureusement..

À découvrir donc à la rentrée, le DVD sort le 5 septembre!

Commander sur Amazon

  • EUR 14,99

En commandant le DVD avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7.5
Contenu
8.5
Son
7.5
Image
7
Menus
0
Bonus
Note GeeKroniques 6.1
Visiteurs (0 votes) 0
Vos avis Laissez votre avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre avis

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1207 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *