READY PLAYER ONE

Ready player One” ou le fantasme geek ultime!!! C’était là, la promesse du roman de science-fiction du même nom par son auteur Ernest Cline.

KEEP CALM AND WATCH A SPIELBERG MOVIE

Une histoire nous transportant en 2045, dans la banlieue pauvre de Columbus, où s’entassent des milliers de gens dans un quartier formé de piles de mobile homes. Dans cette fourmilière humaine, nous faisons connaissance avec Wade Watts, un garçon orphelin tentant de partager quelques mètres carrés avec sa tante. Il a pour seule échappatoire l’OASIS. L’OASIS est un logiciel ultra performant, connectant la population mondiale dans une vaste plate-forme virtuelle, et imaginée par le génie disparu James Halliday. La particularité de cet univers parallèle, au-delà de pouvoir y étudier, voyager, jouer, bouger librement, c’est d’être le lieu d’une vaste chasse au trésor: la fortune d’Halliday. Pour accéder à cette récompense ultime, le grand gagnant devra y résoudre des énigmes, trouver 3 clefs, affronter de terribles dangers, mais surtout connaître la vie d’Halliday dans ses moindres détails et recoins. Seul un vrai fan peut prétendre à la réussite de cette quête , et il se pourrait bien que cet “élu” soit Wade, ou plutôt Parzival comme il aime se faire appeler dans l’OASIS.

Pour comprendre “Ready Player One”, il est important de savoir qui est Ernest Cline. Un passionné de jeux vidéos, de cinéma, de littérature SF, en gros, un Geek. Un geek a nous a gratifié du scénario de “Fanboys”, un film nous parlant de potes geek qui ont eu pour défi fou de voir avant sa sortie en salles “La menace Fantôme” de Georges Lucas, en se rendant directement dans le ranch de celui-ci. À l’image de ses allumés drogués à Star Wars, mais également de celle de Wade dans notre film du jour, Cline est un fanboy, accumulant références, heures de visionnages d’archives et parties endiablées sur des vieilles reliques pixelisées. Imaginez le plaisir immense qu’Ernest a dû ressentir lorsque les droits de son roman furent rachetés pour en faire une adaptation au cinéma par le geek des geeks, un dieu parmi les fanboys du monde entier: MONSIEUR Steven Spielberg!!!

Ready Player One” est une œuvre au potentiel cinématographique folle, mais qui nécessitait un vrai travail d’adaptation. Cette histoire a été remaniée, afin d’en corriger quelques défauts, et avec pour volonté d’en conserver toute l’essence pour un résultat détonnant!!! Exit le fanboyisme passif et les descriptions longues et peu haletantes, place au spectacle, à la course contre le temps et aux scènes d’actions dantesques!!! “Ready Player One” est une vraie œuvre de SF décrivant un monde hyper connecté et chatoyant dans une réalité dépressive, magnifiée par l’humanisme toujours palpable,la malice et toute l’espièglerie du cinéma de Spielberg. Un blockbuster en apparence simple, bouillonnant d’idées de mise en scène, au service d’une aventure de tous les instants dans laquelle le spectateur pourra se projeter avec aisance et plaisir.

On pourra toujours pester sur des personnages archétypaux et fonctionnels, sur un drame contenu et vite expédié… Il ne faudrait pas oublier que ce long métrage a pour objectif de placer le petit face aux grands, l’histoire dans l’Histoire, un homme face à ses responsabilités et sa destinée au service d’ un propos plus universel et primordial pour ses semblables.

METAEUPHORIQUE

On est tous d’accord pour se dire que “Ready Player One” est un blockbuster familial et donc rassembleur, une prouesse technique et narrative, une adaptation réussie, mais on ne peut que constater que c’est une pure expérience de jeux vidéo. Ses codes, sa mythologie et ses légendes, ses mécaniques, tout ce qui fait l’art du jeux video se retrouvent dans RPO. Spielberg nous fait vivre une expérience de réalité virtuelle pour le prix d’une place de ciné, sans avoir à débourser une fortune dans une installation encombrante pour un gamer qui aurait vite fait de se prendre les pieds dans la foret de câbles qui tapissent son salon. Un exemple concret et immédiatement parlant, il ne faut que 10 à 15 minutes à Spielberg pour installer ses personnages, ses enjeux, le fonctionnement et les possibilités de cet univers, tel le didacticiel d’un début de partie. Bluffant dans sa manière de switcher du monde réel à l’OASIS, moderne dans son approche technique des nouvelles technologies, Spielberg confirme qu’il a été, est et restera un réalisateur virtuose et conscient du monde qui l’entoure.

Pour rester dans le domaine du 10e art et connecté à notre bon vieux Steven, il est impossible de passer à côté de l’aspect totalement méta de cette œuvre!!! Cline ne s’en cache pas, il a une  admiration sans faille pour les créateurs de ces univers qu’ils affectionnent tant. Wade est forcement l’avatar de Cline et Halliday la personnification de ses mentors, ses maîtres à créer et guides culturelles dont Spielberg fait assurément partie. Dans un souci de réappropriation de cette épopée de 2h20, on sent que Spielberg parle de lui en jouant avec ses mêmes avatars, il peut être Wade, Halliday, il lâche ses propres Easters Eggs et permet aux spectateurs avertis de lire en lui… N’ayez crainte, Spielberg et son “Ready Player One” ne laissent personne sur le carreau virtuel, et il arrivera même à surprendre le lecteur fanboy le plus assidu du roman!!!

À voir? Un film qui pue le Spielberg jusqu’au dernier Pixel!!! Un émerveillement de tous les instants, un divertissement qui foisonne et nous éclate la rétine et le cerveau ! Steven toujours à la page, qui décide quand celle-ci doit être tournée et qu’elle sera la suivante…

Ready Player One
8 Note GeeKroniques
8.5 Visiteurs (2 votes)
On a aimé
- L'univers du Ready Player One et la qualité de son adaptation cinématographique - L'aspect vidéoludique et le propos méta du film - Le virtuosité et la qualité de mise en scene de Spielberg au service du blockbuster génereux et spectaculaire.
On a pas aimé
- Un aspect dramatique sacrifié pour une raison de rythme et d'universalité du propos. - Des personnages fonctionnels, archétypaux, mais assez logiques dans la notion d'Avatar.
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Anthony

Grand consommateur de films, mais attention : j'aime la qualité!!! SF, fantastique, action, réflexion, comédie, français, étranger, drame, biopic, etc, etc, ... du moment que c'est fait avec le cœur et non avec les pieds!!!

79 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.