Kong : Skull Island

Refaire un film sur King-Kong après le merveilleux long-métrage de Peter Jackson, c’était osé ! Mais Kong Skull Island n’est pas là par hasard, il fait partie du MonsterVerse de la Warner Bros. et de Legendary Pictures.

La première tranche a été Godzilla (2014), un reboot de Godzilla , qui est donc suivi par Kong : Skull Island (2017), un redémarrage de la franchise King Kong . Le prochain film à sortir sera Godzilla: le roi des monstres (2019), suivi de Godzilla contre Kong (2020).

Skull Island est un film badass, conçu pour nous en mettre plein la vue. Amateurs de monstres et d’effets spéciaux, vous serez comblés. Si vous êtes vrais cinéphiles, vous serez déçus…

Nous sommes en 1973, la guerre du Vietnam est quasiment terminée. Un petit groupe de chercheur de la société Monarch, réussie à se greffer à une expédition militaire visant à cartographier une mystérieuse île du Pacifique complètement inconnue.

Aussi belle que dangereuse, cette île abrite le territoire de Kong, mais pas que… Monstres aquatiques, araignées gigantesques, oiseaux carnivores, buffles dantesques, lézards géants, le bestiaire de cette île est tout simplement démesuré.

Mon avis

Portée par un casting de rêve composé notamment de Tom Hiddleston ( sorte de mercenaire britannique à la Indiana Jones )
, Samuel L. Jackson( le méchant colonel ), Brie Larson ( la photographe du groupe qui est censé être la touche émouvante avec Kong ) et John Goodman, cette nouvelle adaptation du mythe de King Kong s’inscrit parfaitement avec ce que l’on attend d’un monster movie. En l’occurrence, il est ici question de faire passer un moment de divertissement intense aux spectateurs.

Mais le problème c’est qu’il y a trop de personnages, déjà on les balance direct dans la jungle donc pour les connaitre et s’y attacher c’est délicat, et en plus ils sont divisés en 2 groupes, ce qui oblige le film à faire plusieurs aller-retour entre eux, pas toujours au bon moment, du coup les personnages même principaux n’ont pas le temps d’être travaillés et ne sont là que pour faire de la figuration, en particulier Tom Hiddleston et Brie Larson, à chaque fois qu’il y a des plans sur eux, ils sont en train de poser façon mannequin, ils n’ont aucune profondeur.

C’est dommage, on aurait par exemple aimé que les motivations du colonel Packard (Samuel L Jackson ) soient plus recherchées, comme celles du héros Conrad (Tom Hiddleston ). Tous les personnages sont survolés grossièrement, relégués au rang de stéréotypes de films d’action. Seule exception : John C. Reilly qui a le droit à un peu plus de consistance ainsi qu’une histoire intéressante.

J’ai particulièrement détesté la prestation de Brie Larson, la potiche du film qui n’a servie strictement à rien pendant tout le film, elle fait figure de carte «la belle et la bête» (ou «la blonde et le monstre»), que l’on retrouve dans les déclinaisons précédentes du mythe de Kong, mais qui dans le film ne prend pas du tout. La relation entre elle et la bête ne dure qu’une seconde, ils se touchent et comme par magie, Kong est sous le charme, leur relation n’est absolument pas crédible.

Kong Skull Island prend le parti de nous placer dans une ambiance post guerre du Viêtnam ambiance Apocalypse Now vraiment réussie. On retrouve les couleurs orangées, la jungle luxuriante, les musiques d’époque qui te mette direct dans l’ambiance 70’s (avec une BO démente de rock’n roll à base de Rolling Stones, de Black Sabbath et bien d’autres), l’équipement militaire américain totalement badass… Petite parenthèse toutefois sur la BO certes avec que des titres hyper géniaux et mythiques, j’ai trouvé qu’elle n’était pas appropriée pour certains passages du film, et que ces chansons étaient justes “posées”là pour qu’on se dise ” mais qu’il est cool ce film” ^^

Parlons enfin du vrai “héros” du film Kong.

Je dois avouer qu’il est particulièrement bien fait, un monstre plus réaliste que jamais, à tel point que sur certains plans, on se demande si un vrai singe géant n’a pas été embauché pour jouer dans le film !

En général dans les films de monstres, on les voit plus souvent la nuit, pour cacher leurs défauts, dans Skull Island, notre Kong est filmé en pleine journée parque les créateurs savent bien que ce singe géant est absolument parfait, d’ailleurs les autres créatures sont magnifiques elles aussi. Et puis pour une fois, on nous montre le Kong dès le début, d’habitude dans les films la bête se dévoile totalement à la fin du film ( toujours dans la nuit en plus ^^ )

J’ai surtout été bluffée par les scènes de combats entre monstres, réussir à modéliser de tels mouvements c’est du jamais vu ( pour ma part ), c’est fluide, les mouvements propres à chaque bestiole sont cohérents, bref c’est du très bon boulot ! Et rien que pour ça je ne regrette pas d’être allée au cinéma. Événement incroyable !  On assiste à la rencontre entre un film de guerre américain un film de monstres japonais ^^

Au final

En verdict je dirais que c’est un excellent film d’images et d’effets spéciaux, personnellement je n’ai jamais vu de monstres, de combats, de paysages, aussi magnifiques et parfaitement retranscrits et modélisés, par contre côté scénario et personnages c’est une calamité. Dans ce film on camoufle un manque de contenu narratif par une overdose de contenu visuel. A la limite ça aurait pu faire un magnifique documentaire animalier.

Commander sur Amazon

5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Tyxia

Passionnée de séries, de livres, de films, anciennement grosse gameuse sur console ( et oui j'ai sacrifié cette passion pour pouvoir faire le reste ), les journées sont trop courtes, tant de choses à découvrir...

11 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *