Ex Machina

A la sortie des premiers teasers de « Ex Machina », j’étais déjà très attiré par les premières images, l’intelligence artificielle pour thème et la présence d’Oscar Isaac dans le casting. Nous voilà au 03/06/2015, le premier long métrage d’Alex Garand est en salles : enfin !!! Garand c’est le mec qui nous a gratifié des scénarios de films comme « 28 jours plus tard », « Sunshine » ou encore le « Dredd » de 2012. Le passage de l’écriture de scénarios à la réalisation s’est-il bien passé pour l’ami Alex?? « Ex Machina » est-il un film à la hauteur de mes attentes et des quelques images qui nous avaient été distillé avant sa sortie ??

« Ex Machina » c’est l’histoire de Caleb, un programmateur d’une grande boite d’informatique, qui gagne un concours. Son lot est d’aller à la rencontre du PDG de son entreprise, Nathan, sur place il découvre que son boss a créé une intelligence artificielle aux formes féminines sensuelles et au visage d’ange…

ex-machina

DE LA SCIENCE FICTION MAIS PAS QUE…

« Ex Machina » est un film qui perd pas de temps, il plante le décor et son sujet principal en quelques minutes : Caleb, petit employé d’une boite de la net économie, gagne un concours interne et part rendre visite à son patron, Nathan, qui vit seul au milieu de grands espaces sauvages. Sur place, il apprend qu’il est venu pour tester une intelligence artificielle qui prend la forme d’Ava, un robot à la fois hypnotique et fascinant. Vous avez compris qu’on va vous parler ici de science avec de longs dialogues parfois assez pointus qui sonnent compliqués mais surtout que l’on va aborder une nouvelle fois un des grands thèmes de la science-fiction (quel que soit le support) : l’intelligence artificielle !! Vous pouvez vous dire que c’est fait et refait mais le réalisateur (Alex Garand) ne se contente pas de ça et son film contient plusieurs messages et interprétations. Personnellement j’y ai vu une critique de ces grandes sociétés du net qui n’hésitent pas utiliser nos données pour du business, voire pire encore! Je sais que ça peut passer pour de la parano mais c’est une réalité quand on s’intéresse aux actualités et aux projets de ces entreprises.

Ça parle aussi du monde du travail en général, surtout au travers des relations employé-employeur de Caleb et Nathan, c’est un véritable duel entre ces deux personnages qui prennent les traits respectifs de Domhnall Gleeson et Oscar Isaac. Déjà physiquement on a un roux un peu frêle face à un Oscar Isaac au crâne rasé, barbe épaisse et muscles développés; un combat physique donc mais aussi un combat d’idéologies face à Ava et son « Humanité ». En parlant d’Ava, elle n’est pas en reste car elle est le moteur du film mais aussi le grain de sable qui va tout faire basculer dans la machinerie de Nathan… On suit le destin de ce robot à travers 7 jours, 7 « sessions », qui permettent de développer chaque aspect de la personnalité de la belle androïde mais aussi de nous renvoyer à notre propre humanité : curiosité, le besoin de communiquer, de partager, d’apprendre, la peur, la compassion mais aussi des aspects plus sombres…. Bien sûr avec l’intelligence artificielle, on a souvent un rapport à la création voir même à dieu : le séjour de Caleb dans le fief de Nathan dure 7 jours, Nathan prononce les mots de « père » et de « créateur », Caleb est un sorte de fils de Dieu envoyé à la rencontre d’Ava pour la tester son humanité mais aussi pour développer ses sentiments. Le choix de Domhnall Gleeson est juste parfait tant l’empathie est immédiate avec lui et tant il représente la clé pour entrer dans l’univers du film. Mais ce film n’est-il qu’un film de science-fiction ?? Pas seulement…

Ex-Machina-Official-International-Trailer-3

DERANGEANT, FLIPPANT, FASCINANT

Pour moi « Ex Machina » c’est un thriller : ambiance froide et anxiogène à souhait. Les relations entre les personnages sont régulièrement tendues et on n’est jamais  loin du point de rupture… Il est question de soumissions, de manipulations, de mensonges, en gros tous les mauvais aspects de l’Homme. Pour renforcer cet effet « thriller », on tombe dans la facilité avec une photographie générale très sombre et le visionnage est du coup moins confortable. J’aurai aimé être là aussi mis à mal par la réalisation avec des couleurs pétantes et changeantes qui auraient renforcé la sensation de menace permanente,  pourtant Alex Garand a fait dans le décor épuré avec de grands espaces, de beaux paysages, des miroirs et de grandes baies vitrées : c’est peut-être le seul bémol du film pour moi.

Après je fais le difficile mais j’étais fou quand j’ai commencé à voir déambuler Ava à l’écran, c’est à la fois attirant, sensuel mais flippant !! Elle semble tellement humaine mais son corps est transparent sur certaines parties du corps et on voit donc les rouages de la mécanique que constitue notre IA. Il faut dire que son interprète, Alicia Vikander, est excellente : elle arrive à être charmante et attirante mais garde ce décalage qu’on récent quand on est en face d’une IA ou un personnage à la forme humaine. La BO, ou plutôt l’ambiance sonore, renforce le coté anxiogène : sons stridents et l’impression que la musique plane dans la maison-laboratoire de Nathan. La fin du film me laisse perplexe, je n’arrive pas à savoir si j’ai aimé ou pas. Trop facile, trop « Happy End », sur le coup j’étais content mais plus j’y repense plus mon enthousiasme post-séance se dilue : jamais content ces humains !!!

fond-©-Universal-Pictures

A voir ? Un bon film de SF adulte et intelligent qui semble être une bouffée d’air frais au milieu de ces nombreux films adaptés de bouquins de science-fiction pour adolescents. A voir de toute urgence !!! rwp-review id= »0″]

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Anthony

Grand consommateur de films, mais attention : j'aime la qualité!!! SF, fantastique, action, réflexion, comédie, français, étranger, drame, biopic, etc, etc, ... du moment que c'est fait avec le cœur et non avec les pieds!!!

79 articles

2 réflexions sur « Ex Machina »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.