Tron Uprising : premières impressions

Tron uprising est une série animé qui se déroule chronologiquement entre le premier film et sa suite, Tron Legacy. Pour autant, l’animé reprends les codes visuels et sonores de Tron Legacy (même si ce n’est pas Daft Punk qui fait les musiques). On a donc une dominante bleutée et une orangée pour les méchants, pratique pour s’y retrouver! La touche graphique est très belle, les décors nous donnent parfois l’impression d’être dans le film plus que dans un animé. Par contre, le chara-design est très spécial et risque de déplaire à pas mal de téléspectateurs. En effet, les visages sont anguleux et allongés (un peu comme dans les animés récents de batman ou la ligue des justiciers), et les corps très filiformes et disproportionnés (les jambes font 2/3 de la hauteur des personnages). D’autant que cela ne s’intègre pas forcément bien dans l’univers lisse et « parfait » de Tron. Après, les gouts et les couleurs, c’est à chacun de voir..

Néanmoins, si vous réussissez à passer outre ce chara-design pour le moins segmentant, le reste est plutôt pas mal. Du coté de l’intrigue, on a les méchants militaires de Clu (un dictateur qui cherche à prendre le contrôle de la Grille), au premier rang desquels le général Tesler, envahissent le territoire de leurs voisins, Argon City. Et dans le genre militaires un brin répressifs, ils se posent là! Mais un jeune programme, Beck se rebelle et décide de lutter contre l’oppresseur. Mais évidement, seul, il ne peut pas grand chose! Il sera secouru par Tron, le plus grand « guerrier » de la grille. Mais Tron est un guerrier fatigué et usé, ainsi, Beck va prendre son apparence pour continuer le combat avec le cri de ralliement « Tron lives! ». Il sera pour cela aidé par Cutler, un ancien soldat qu’il rencontrera dans les geôles de Glu. Mais à l’instar du super-hero de base, Beck va garder son identité secrète et va continuer à travailler dans le garage de Able avec ses amis Zed et Mara.

Au programme, on a bien sur les combats au disque dans le « colisée » et les poursuites avec les fameuses motos de Tron, mais aussi les fameux « recognizer », les véhicules en forme de U renversés. Mais d’autres véhicules sont au programme histoire d’apporter un peu de sang neuf!

Les méchants :

Les gentils :

Trailer

Mon Avis

Après quatre épisodes visionnés, je trouve la série plutôt pas mal, si ce n’est ce foutu chara-design sorti d’on ne sait ou! Malgré cela, on sent que Disney à mis le paquet pour surfer sur le succès du film Tron : The legacy. Les décors sont très beaux, la musique composée par Joseph Trapanese reprend de manière très proche celle composée par Daft Punk (ce qui est normal puisqu’il a collaboré avec le groupe français sur ce projet). J’ai été très critique sur cette BO car elle ne correspondait pas à ce que j’attendais de Daft Punk, elle demeure néanmoins très efficace, un bon point supplémentaire! A noter, Clu reprends les traits de Jeff Bridges, le Clu du film (c’est d’ailleurs du coup le seul personnage avec un chara-design « normal »).

On a également un sacré casting du coté du doublage avec par exemple Elijah Wood et Bruce Boxleitner respectivement pour les voix de Beck et Tron. 18 épisodes ont été commandé par la chaîne Disney XD qui diffuse l’animé. Ca vaut le coup de regarder pour voir si vos yeux sont compatibles avec le chara-design!

TRON LIVES!

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1318 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.