Marathon Real Humans #seriesmania

J’ai entendu parler du festival Séries Mania l’année passée, mais je n’ai pas pu m’y rendre pour des raisons de disponibilité. J’étais donc bien décidé à participer à la saison 5 cette année. Le programme est riche, mais j’ai du opter pour une des animations en soirée (bein oui, je bosse la journée). Bref, je suis allé assisté au marathon « Real Humans » qui proposait les 5 premiers épisodes de la saison 2 de la série en VOSTFR ( soit près de 5 heures de visionnage). Mais, je dois bien l’avouer, les épisodes se sont enchainés en un clin d’oeil! Petit retour sur une soirée série hors-norme!


35786-prog-sm5

A

rrivé un peu en avance, je récupère tranquillement ma place réservée sur internet sans faire la queue (ce qui n’est pas désagréable). On nous fera patienter un peu dans les couloirs en attendant que la salle se libère. Une fois rentrée, la salle est plutôt grande et agréable, et j’arrive à trouver une bonne place! En introduction, nous avons droit à un petit discours de la présidente du Festival, accompagnée de Lars Lundström, le créateur de la série, ainsi que du responsable de la fiction sur Arte. Après les remerciements d’usage et les ronds de jambe, Lars Lundström nous dira quelques mots sur la saison 2 qu’il annonce plus sombre et avec de plus grands enjeux (ce que je confirme). Il est très content du succès de la série chez nous et de l’accueil qui lui a été réservé par le festival et par la confiance que lui a accordé Arte. Il faut dire que la saison 1 a été un gros carton pour Arte, mais il faut souligner que cela restait un pari tout à fait risqué en terme de programmation. Du coup, je pense que l’on est le premier pays après la Suède à bénéficier de la diffusion de la saison 2!! Dernière précision, une saison 3 est en  cours d’écriture.. Comme pour la saison 1, Arte à mis en place un site autour de la série avec cette année, Atsugi Robotics, la société qui fait du « clonage ». Et pendant l’entracte, du personnel de la société est venu nous distribuer du liquide d’entretien pour Hubot le plus sérieusement du monde!

Allez, zou, c’est parti pour la projo!

intro
[box_warning]

 Si vous comptez regarder la saison 2 sur Arte, je vous déconseille de lire ce qui suit, je vais forcément spoiler!! Je vais essayer de ne pas trop en dire pour garder un peu de matière pour ma critique de la saison 2 et pour vous parler de l’édition vidéo (je viens de recevoir les DVD de presse).

[/box_warning]

carrousel_personnagesOn retrouve donc les enfants de David 6 mois après la fin de la saison 1, chacun ayant suivi son propre chemin. Le focus sera cette saison sur Beatrice (Marie Robertson) toujours aussi flippante! « Réanimée » lors de l’épisode 1 par de malheureux ouvriers, elle va continuer sa quête : retrouver le code de David Eischer afin de libérer les Hubots en les rendant autonome. Mais cela va au-delà de cela.. On va découvrir qu’en fait, ce qu’elle souhaite, c’est régner (sur les humains) et devenir immortelle! Une volonté au final bien humaine! Une mission qu’elle entends mener sans aucune compromission, dusse-t-elle tuer des humains pour y parvenir. Sauf que le code est détenu par Tobbe Engman, le jeune garçon amoureux de Mimi, une autre enfant de David qui vit sous son toit. Mais Mimi est un peu perdue.. Elle n’est ni humaine, ni Hubot, qu’est-elle donc et à quoi sert-elle dans la famille Engman? Elle va trouver un début de réponse en travaillant auprès de Inger et devenir ainsi l’une des premières Hubot « salarié ». Mais elle a également eu la visite de Beatrice qui a visiblement activé quelque chose en elle en lui faisant répéter la phrase « Je suis un enfant de David ».

Dans un tout autre état d’esprit, Flash qui se fait désormais appeler Florentine, s’est inventé un passé et à rencontrer l’amour en la personne de Douglas, mais sans lui révéler son identité. Lorsque Douglas va découvrir la vérité par hasard, il va finalement accepter la réalité après une phase de rejet. Voila donc Florentine en robe de mariée pour épouser le jeune homme. Mariage auquel va assister la famille Engman puisque Douglas est le fils de Claes, le patron de Inger. L’occasion pour Mimi et Flash de se retrouver brièvement. Mais Gordon, le « frère » de Flash, qui a eu vent du mariage par le biais de femme pasteur rencontrée lors de la saison 1, sera également présent. Il ne comprends pas pourquoi Flash se lie à un être humain. C’est un point intéressant, car finalement l’intolérance est à la fois du coté des Hubots (Gordon, Beatrice) et des humains (les Akta Manniskor, les 100% humains).

On va d’ailleurs explorer de près les bouleversements et les tensions que cela induit dans la société. Si la saison 1 avait surtout été l’occasion de nous faire découvrir le mouvement des Akta Manniskor, on va découvrir leur pendant, les transhumanistes qui sont pour les Hubots ainsi que leurs déclinaisons multiples : les THS (les TransHumains Sexuels, en clair les humains amoureux de Hubots) comme Tobbe qui se posent beaucoup de questions sur leur rapport et relations aux Hubots, on a également les Hubies, qui semblent fascinés par les hubots au point de s’habiller et de se comporter comme eux. On imagine donc la tension entre les deux clans! Tensions exacerbée par un virus qui transforme les paisibles Hubots en meurtriers! Bref, les Hubots sont au cœur des débats de société!

On retrouve également d’autres personnages comme Roger qui va travailler pour Jonas (qu’il a défiguré) dans le Hub Battle Land (avec un concept plus que douteux) avec Silas et Odi. Et Lennart le père d’Inger va faire son retour sous forme de clone Hubot dans la famille! Tout cela avec en fil rouge la recherche du code par Beatrice qui va la mener à découvrir les secrets cachés de David. Ricky, le sexbot va lui aussi faire son retour, il va atterrir au Hub Battle land visiblement bien décidé à se venger de Roger..

Mon avis

E

ncore une fois, on reste bluffé par le jeu des acteurs « Hubot » qui parviennent à être très convaincant dans leur coté presque humains! Certes, le maquillage et l’habillage jouent leur rôle dans l’illusion, mais c’est indéniablement le jeu des acteurs qui fait la différence. Le meilleur exemple étant le personnage de Lennart qui fait son retour sous forme de Hubot. C’est le même, mais différent, avec des expressions figées, un sourire qui sonne faux. Bref, c’est toujours Lennart, mais version Hubot..

La série continue d’aborder des problèmes de fond sur notre cohabitation avec des robots. Sur le fait qu’une société qui dispose d’une main d’oeuvre robotique doit revoir son mode de fonctionnement, sous peine de créer des chômeurs qui vont reporter leur colère contre les robots qui ont pris leur place. La question du status du Hubot est au cœur de la série. Ne sont-il que des machines ou des êtres à part entière? Chacun à son point de vue sur la question.

Il y a aussi les interrogations des enfants de David. Car leur éveil ne va pas sans leur poser de problème. Gordon se pose des questions sur dieu, sur l’homme, sur David. En raisonnant par analogie, si dieu a crée l’homme, alors David est-il son dieu? Mimi, elle, cherche sa place et son rôle dans la vie. On sent qu’elle ne sait pas vraiment comment gérer l’affection que lui porte Tobbe, elle va tout à tour se rapprocher et le repousser.

La question de l’immortalité va également faire son entrée en lice!

Si on est encore loin de pouvoir cloner « biologiquement » un être humain (quoique si l’on regarde Orphan Black, on doute) et encore plus de pouvoir transférer son cerveau dans un nouveau corps, la série introduit met en avant un clonage « numérique ». Avec tout d’abord une version limitée, celle de Lennart par exemple ou la personnalité du Hubot est crée à partir d’un questionnaire remplie par la personne. Cela crée une illusion, mais guère plus. Mais on nous parle également d’une espèce de légende urbaine d’un homme qui aurait transféré sa conscience dans un Hubot. Moi, je pense plus pour une supercherie qu’autre chose, mais bon.. Mais on le voit aussi, l’immortalité intéresse également les enfants de David. Trop humains les Hubots libérés??

Mais pour autant, pas de prise de têtes, pas de jugements, on arrive finalement à comprendre (pas forcément accepter) les actions des uns et des autres. Et puis de temps à autre une petite dose d’humour vient détendre l’atmosphère. C’est le sourire béat de Tobbe après un premier baiser avec Mimi, c’est le fait de découvrir que Betty, la nouvelle collègue de travail de Matilda n’est pas une Hubot, mais une humaine, ou de voir le clone de Lennart demander à Hans qui il est ou d’enchainer une chorégraphie endiablée après avoir eu une mise à jour pour danser!

Bref, la série continue à proposer une intrigue solide et une vraie réflexion sur notre société de demain. On est ici à des années lumières de ce que nous proposent les séries US en la matière (Almost Human, si tu m’entends prend en de la graine!). Attention, toujours à éviter pour les plus jeunes, il y a toujours des passages un peu durs!! C’est un vrai plaisir de voir la série sur grand écran et de discuter avec les sériephiles présents dans la salle. Une expérience à renouveler sans aucun doute!

Diffusion du 15 Mai au 12 Juin sur Arte (2 épisodes par soirée). Pour les plus impatients, la série sortira en  VOD le 15 mai et en DVD / Bluray le 28 Mai (je vous parlerais de l’édition DVD prochainement)!

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1290 articles

3 réflexions sur « Marathon Real Humans #seriesmania »

  1. Je n’ai lu que le début de ton article du coup, parce que j’attends impatiemment cette saison 2 🙂
    J’ai beaucoup aimé la première saison, une série innovante, comme une bouffée d’air frais dans ce p’tit monde. Ça devait être bien sympa ce marathon.
    Plus longtemps à attendre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.