Compte-rendu Japan Party 2015

Les 11 et 12 Avril, je me suis rendue avec Choupette (a.k.a ma Twingo tellement bien que KITT, à coté, c’est de la rigolade) à Nanterre pour la Japan Party. Le programme promettait des concours cosplay, des défilés, des jeunes créateurs, des mangas, des jeux vidéos et des guests, et au cours de ces 2 jours, j’ai pu en effet cocher toutes ces cases.

A mon arrivée, j’avoue avoir été étonnée par les dimensions du lieu. Je m’attendais à une petite convention, et c’était … petit ^^ Vous pouvez voir sur le plan ci-dessous que la majorité des stands étaient réunis dans une grande salle qui comprenait également la scène principale, et à l’écart se trouvaient une salle de jeux vidéos musicaux, une autre avec entre autres du Karaoké, et enfin la scène Mini Party qui accueillait les conférences. Mais au final, la taille était tout à fait adaptée au public présent, il était facile de circuler et je ne me suis pas ennuyée du week-end, trouvant toujours trouvé quelque chose à faire, tester, écouter ou regarder.

Plan

J’ai commencé mon périple par une visite des différents stands qui s’offraient à moi. Près de l’entrée, de nombreux mangas d’occasions, format papier ou DVD, occupaient le long étal de Culture en Stock. N’étant pas vraiment là pour faire mes emplettes, j’ai discuté un peu avec Nicolas qui tenait le stand, et j’ai pris sa carte pour le recontacter par la suite. Et je suis désormais, grâce à lui, en possession de la collection complète de Cat’s Eyes, Edition Deluxe et le tout en excellent état ! (Et oui, mon pseudo Silia est tiré de là, si vous vous demandiez). Donc si vous cherchez à vous procurer une référence en particulier, n’hésitez pas à le contacter, je vous le recommande chaudement !

Venaient ensuite des stands de ventes, notamment de produits Kawaï. Et non, je n’ai toujours pas cédé à l’appel des petites oreilles de chat ^^

Je suis alors tombée sur un stand qui m’était un peu plus familier : celui de Magoyond, couplé à Blush&Crush. Magoyond, tout d’abord, mais qu’est-ce que c’est donc ? Et bien, il s’agit d’un groupe de rock zombie français, qui conte l’apocalypse sur un doux riff de métal. C’est déjanté, ça décoiffe, et si vous voulez vous faire une idée, vous pouvez écouter leur EP « Z » ci-dessous, bon son et frissons garantis !

MAGOYOND - "Z" (2014 Full EP)

A côté se trouvait donc Blush&Crush, un stand tenue par deux maquilleuses qui s’occupent notamment de transformer ses messieurs du groupe d’à coté en zombies pour leurs scènes. Et elles présentaient là des créations de bijoux mettant à l’honneur de jolies armes blanches, bien utiles pour tabasser du mort-vivant.

Enfin, pour en finir avec ce résumé de mon tour des stands, comment passer à côté de celle qui m’a nourri tout au long de ce week-end : Julie et ses délicieux PaintCakes ! Si vous ne connaissez pas encore cette pâtisserie geek eux créations délicieuses, honte à vous ! Mais vous aurez peut-être l’occasion de vous rattraper lors d’un marathon au Grand Rex, ou encore à d’autres conventions comme Geekopolis. Sinon, vous pouvez apprendre à réaliser vous-même de petites merveilles sucrées en prenant un cours, que vous pourrez même décorer à votre guise ! J’ai eu l’occasion de le faire avec des amies l’année dernière, c’était vraiment très sympa et j’utilise toujours la recette pour faire mes cupcakes, validés par mes collègues de boulot.

Ensuite, il y avait des espaces dédiés aux jeux vidéos, avec des bornes en libre service, avec par exemple des Nintendo 3DS. Mais ce qui m’a le plus plu, c’est de pouvoir jouer à Bomberman, avec jusqu’à 7 autres joueurs de tous âges, assis par terre sur des coussins avec le jeu projeté sur un écran. Tellement simple à prendre en main : les flèches pour se déplacer, une touche pour lâcher les bombes; et pourtant tellement de possibilités ! C’était ultra-convivial, merci à l’association MO5 pour cette très bonne idée.

Au fond de la salle, on retrouvait les artistes en dédicaces, comme les comédiens présents pour parler de doublage, ou les youtubers LinksTheSun, DirtyBiology, Gorkab ou Ganesh2. Il n’y avait pas beaucoup d’attente pour aller à leur rencontre, pour changer, et c’était très agréable.

Links

En ce qui concerne les différentes scènes, je vais tout d’abord vous parler des conférences auxquelles j’ai assisté dans la salle Mini Party, afin de vous garder le florilège de la grande scène pour la fin. J’ai assisté à un quizz, un tournoi et un blind test Playstation 1, la console étant à l’honneur pour son 20ème anniversaire. J’ai également pu découvrir en avant-première cet épisode d’Adaptation de Ginger Force dédié à Scott Pilgrim :

Adaptation #20 : Scott Pilgrim

Ginger

Le dimanche, la Vidéothèque d’Alexandrie a réuni plusieurs vidéastes pour nous parler de la vulgarisation de la culture sur internet, abordant notamment la question de la légitimité des vidéastes youtube ou encore la notion de mécénat via des plateforme comme Tipeee.

Video Alexandrie

Voilà pour la Mini Party, et je tenais à préciser que j’avais beaucoup aimé cette initiative d’avoir des conférences dans une salle à part, ce qui permettait de pouvoir débattre au calme, et en comité plus restreint.

 Mais maintenant, il est temps d’aborder ce qui s’est passé sur la Grande Scène durant ce week-end ! J’avoue que sa localisation en plein centre du salon me faisait un peu peur, notamment en terme de nuisance sonore pour les stands alentours, mais c’était bien géré et donc plutôt agréable d’avoir cette scène visible de partout. Pouvoir jouer à la console en écoutant des reprises de Disney par le staff, c’était pas mal ! J’ai ainsi pu admirer un défilé de Jeunes Créateurs, et je vous laisse juger par vous même de la beauté des costumes, ainsi que leur degré élevé d’élaboration :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Samedi après-midi, plusieurs comédiens habitués du doublage sont venus nous parler de cette activité. J’ai donc écouté une conversation entre Bruce Willis (Patrick Poivey), Angelina Jolie (Françoise Cadol) et Anna et Kristoff, tout droit venus d’Arendelle (Emmylou Homs et Donald Reignoux) et c’était assez surréaliste. Ils ont insistés essentiellement sur la nécessité d’être avant tout comédien pour pouvoir faire du doublage, que ce n’est pas une activité qui s’improvise mais qui est destinée aux acteurs professionnels.

Le dimanche, sur cette même scène, a eu lieu The Battle of the Geek, une lutte acharnée entre deux équipes menées par Meeea et LinksTheSun, épaulés par des personnes du public. Ils ont du cité ou mimé des personnages de jeux vidéos ou mangas, reconnaître des génériques en 8 bit, et bien d’autres épreuves encore pour permettre à leur équipe de gagner des cadeaux.

Et pour finir, je vais vous parler de mon coup de cœur, mon meilleur moment de ce week-end, son climax : le concert de Mr Yéyé le samedi soir. Alors certes, il nous a fallu faire face à plus d’une heure de retard, mais l’attente fut largement compensé par la performance du Mr et de ses musiciens. Yéyé est un chanteur qui se produit en premier lieu sur Youtube, où il nous sert des reprises mais également des compositions qui ont amenés à un premier album autoproduit : Eclore. Les textes sont en français, et sont plus ou moins sombre, tout en véhiculant toujours un message d’espoir, le tout sur un fond résolument rock. Ce qu’il fait me touche beaucoup, et en bonne fan girl que je suis, j’ai mon t-shirt Space Cowboy pour le prouver ! Mais ce soir là, je n’étais pas la seule vêtue aux couleurs du groupe, et tout le public chantait en cœur les chansons de l’homme au chapeau, qui a donné de sa personne tout au long du concert. C’était un très beau moment, plein d’émotions et de testostérone ! Bref, je ne peux que vous encourager à aller écouter ce qu’il fait dans le cabaret noir de sa chaîne :

Mr Yéyé - Cabaret Noir (première version)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 En résumé, j’ai passé un très bon week-end à la Japan Party. J’ai pu discuté avec des créateurs, assistés à des conférences et un concert exceptionnel. Bref, c’était une bonne découverte, et si j’ai l’occasion, j’irai faire un tour aux prochaines éditions ! Merci aux organisateurs pour le passe presse!

Et merci à Sabine (LittleVoice18) qui m’a permis d’utiliser quelques unes de ses photos pour illustrer cet article.

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Silia

Silia, avec un S comme sériephile. Je lis aussi pas mal : moitié Geek, moitié Young Adults. Et parfois, je donne mon avis.

24 articles

8 réflexions sur « Compte-rendu Japan Party 2015 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.