Cut, saison 2 : un dispositif transmédia acéré !

Je vais être tout à fait franc, lorsque j’ai reçu l’invitation pour la soirée Cut qui s’est tenue ce lundi, ne connaissant pas la série, j’ai hésité avant d’accepter! Mais finalement, je ne regrette pas, car au delà de la série, c’est un dispositif transmédia malin et bien travaillé que j’ai pu découvrir en avant première mondiale (n’ayons pas peur des mots!).

Une application Ô top!

La première saison de Cut  explorait déjà le côté transmédia avec notamment une page facebook pour Jules, le héros de la série. Page qui visiblement, avec ses 50 000 followers, a contribué au succès de la série. Mais pour cette saison 2, le concept a été poussé plus loin avec une application (IOS et Android) qui simule le téléphone de Jules. l’intérêt me direz-vous? Hé bien, c’est une vraie interaction pour les spectateurs lors de la diffusion de la série. Dès que Jules utilise son téléphone à l’écran, on a le pendant sur l’application : SMS, photos, messages,.. Un vrai complément que l’on a pu découvrir en même temps que l’épisode 1 de la saison 2 qui nous a été diffusée en avant première.

appli1 appli2 appli3

App_Jules974_001

Le résultat est plutôt bluffant, et offre un bon complément, mais sans être trop envahissant lors du visionnage de l’épisode. Mieux des contenus sont également prévus entre les épisodes, avec les actions de Jules pendant l’absence de la série. Pour avoir testé quelques applications transmédia, j’ai trouvé celle-ci tout à fait convaincante. On est loin de la complexité décourageante de l’application Hero Corp par exemple. Il faut dire aussi que la série s’y prête très bien, à la fois en terme de scénario et de public cible.

Un vrai travail de fond!

L’idée n’est une simple surcouche, il y a une vraie démarche et une vraie volonté d’intégrer le concept dès le départ. Un scénariste, Antonin Denis, a été dédié à la partie transmédia et il a collaboré étroitement avec les scénaristes de la série dès le début afin de pouvoir caler au mieux ses propres scénarios, quitte à retoucher légèrement l’intrigue globale pour mieux intégrer celle de l’application. Et réciproquement, il faut que la trame globale prennent en compte les besoins de la partie transmédia. On a eu par exemple dans le premier épisode une photo prise par Jules avec les autres acteurs. Cette photo doit forcément être prise lors du tournage et donc intégré dans le script.

Ensuite, Antonin doit gérer une contrainte forte (mais justifiée) : faire en sorte que ceux qui n’utiliseront pas l’application ne soient pas pénalisés. En clair, impossible de spoiler ou de dévoiler des pans de l’intrigue de la série via l’application. Il est ici plus question de prolonger l’épisode via des annecdotes, genre une soirée à laquelle Jules va assister et à laquelle on sera témoin via SMS, photos, ou vidéo prises par Jules.

Et c’est là qu’entre en jeu une équipe de tournage dédiée à la partie transmédia! Mais ici, on s’affranchit de la « lourdeur » d’une équipe traditionnelle puisque c’est un Iphone qui fait office de caméra! Le tournage est donc beaucoup plus libre et en équipe réduite. De même, pour garder l’aspect « brut », les vidéos ne sont en général pas montées.

Bref, si le résultat final semble très naturel et « spontané », il n’en est rien et il implique un gros travail de préparation. Reste que ce format n’est pas exportable à toutes les séries, mais je trouve que c’est un premier jalon qui doit donner des idées à d’autres pour continuer à progresser sur cette voie encore assez peu explorée. Et je pense qu’il faudra pour cela se tourner vers les « petites » chaînes comme France Ô qui cherchent à se démarquer malgré leurs moyens moins important que les gros médias. Comme quoi, la créativité arrive toujours à trouver un moyen de s’exprimer!

Un cast accessible

cut-s02-5La soirée est également l’occasion de rencontrer une partie des acteurs. Et pour la plupart, ils se sont montrés extrêmement accessible et diserts sur la série. On a tout d’abord eu l’occasion de discuter avec Sébastien Capgras (Jules) avant le début de la soirée. Il découvre les joies d’être connu et reconnu même sur Paris. Une sensation un peu étrange et nouvelle pour le jeune homme qui doit encore travailler sur la signature d’autographes! Mais visiblement, Cut a été un bon tremplin pour sa carrière, il tourne actuellement dans un téléfilm. Bref, un acteur à l’image de son personnage, décontracte et sympathique:

C’est ensuite la charmante Julie Boulanger (Laura Park) qui est arrivée et qui a engagée la conversation. Vu le nombre d’épisode par saison (70), le tournage est intensif et dure plusieurs mois.  Mais comme le souligne Julie, même si elle est loin de ses proches pendant le tournage, le cadre reste quand même très agréable et permet de s’offrir une bonne décontraction après une longue journée de tournage! Un sentiment que l’on ne peut que partager quand on voit les magnifiques paysages de l’ile de la réunion.

Étaient également présent Ambroise Michel  (Rudy dans « plus belle la vie »),  Antoine Stip (et ceux que je n’ai pas identifiés), mais qui sont moins venus vers nous..

Une Ôpération séduction réussie!

La soirée était organisée par France ô qui diffuse la série, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’opération séduction lancée par la chaîne a porté ses fruits (en tout cas auprès de moi). Il faut dire qu’en plus des qualités de l’application, la dynamique attaché de presse de la chaîne m’a très bien fait l’article, moi qui ne regarde pas vraiment la chaîne! Car France Ô mise aussi sur les séries au deal de son positionnement « outremer », je vais donc rester en contact! Après, je ne suis pas tout à fait le public cible de la série, mais je reste très content qu’une série Française trouve son public grâce à des idées innovantes.

Et puis dernière chose plus symptomatique, mais qui a son importance, on a eu droit à des vrais goodies! Pas les trucs habituels qui vont finir par encombrer la maison vu leur peu d’utilité (ouais, je sais, je prend la grosse tête!). ici, on a eu à boire et à manger! Et même la première partie de la saison 1 en DVD!

cut-029

 Merci à France Ô, à l’équipe de Bigger Than Fiction toujours au top et aux petits soins, et à Antonin pour la discussion passionnée (et passionnante) autour de la partie transmédia!

Fiche Technique

Sur une idée originale de Bertrand Cohen
Une série réalisée par : Stéphane Meunier, Vincent Trisolini et François Bigrat
Une seconde saison de Eugénie Dard, Emmanuelle Dupuy, Roman Turlure et Bertrand Cohen
Directrice de collection : Eugénie Dard
Directeur littéraire : Roman Turlure
Co-production: ALP/TERENCE FILMS avec la participation de France Ô, Outre-mer 1ère
et TV5 Monde avec le soutien de la Région Réunion et en partenariat avec le CNC
Production exécutive : Patrice Laurent et Bertrand Cohen
Production déléguée ALP : Franck Firmin-Guion, Patrice Laurent
Production déléguée Terence Films : Bertrand Cohen
Productrice artistique : Pauline Baras
Début de la diffusion de la saison 2 : 6 Octobre 2014

Galerie

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1318 articles

4 réflexions sur « Cut, saison 2 : un dispositif transmédia acéré ! »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.