Steve Jobs, The man in the Machine

Je ne porte pas particulièrement Apple dans mon coeur. Je n’aime pas ses produits pour « bobos fortunés » et son écosystème fermé. Néanmoins, je reconnaît à son fondateur, Steve Jobs, un esprit visionnaire et sens de l’a propros que n’auront pas toujours eu! La possibilité d’en découvrir plus sur lui m’a conduit à accepter le DVD presse sur le documentaire qui lui est consacré, « Steve Jobs, The man in the machine » et qui sort conjointement au biopic qui lui est consacré.

une-stevejobs-docuTest des disques

Le contenu (7.5)

Le documentaire commence par des images tournée juste avant l’une des premières interview télé de Steeve Jobs. On y découvre un homme super stressé et qui demande où sont les toilettes car il est sur le point de vomir! Puis, on passe à des réactions suite à l’annonce de son décès et de l’émotion mondiale que l’annonce a crée. Comment un geek a-t-il fait pour susciter autant de réactions? Qui était l’homme derrière Apple?

Le documentaire va alors enchaîner images d’archives, documents audio pour décrypter le phénomène et l’histoire de Steve Jobs et celle d’Apple. Comment tout va commencer quand Jobs va découvrir les ordinateurs à 12 lors d’une visite à la NASA. Une énorme machine bien loin de nos ordinateurs modernes. Mais qui va éveiller en lui une passion à construire des machines. On va également découvrir des témoignages ou interviews de Steve Vozniak, le co-fondateur d’Apple, de Michael S.Malone, un journaliste, Nolan Bushnell, le co-fondateur d’Atari pour lequel Jobs a travaillé.

On découvre que le premier projet des 2 Steve était une bluebox, un boitier (illégal) qui permettait d’appeler n’importe quel numéro sur le globe gratuitement! On (re) découvre à la fois le visionnaire et le formidable communiquant qu’était Steve Jobs. Mais aussi qu’il aimait utiliser le chaos pour mieux régner! Que le rythme de travail était extrêmement intense et que cela a parfois eu des répercussions sur la vie privée des collaborateurs d’Apple. On apprend pas mal de chose sur Jobs, qu’il a eu comme conseiller un maître Zen, ou comment il a choisi le nom du premier ordinateur Apple, le Lisa. Une anecdote qui en dit long sur son manque d’empathie et sensibilité!

Si le début du documentaire reste assez neutre et factuel, la seconde partie insiste plus sur les mauvais côtés de l’homme. Un type génial, mais une personnalité détestable! On aime ses produits, mais pas l’homme qui les a conçus. Ce monomaniaque et addict du travail avait de nombreux coté sombres. C’est sous son ère, lors de son retour chez Apple en 97 que la société a commencé à pratiquer l’évasion fiscale et des fraudes comme les actions antidatées. Mais le poids de Apple est tel dans la Silicon Valley qui rien ne sera retenu contre Jobs.

Un beau travail d’investigation pour ce documentaire d’un peu plus de 2 heures..

Son (6)

Le documentaire est en VOSTR sur une piste audio Anglaise en dolby digital 5.1. Pas de quoi faire hurler votre homecinéma, mais ce n’est pas non plus ce que l’on attends du documentaire! A noter des sous-titres pour sourd et malentendants, mais uniquement en Anglais! La version française aurait été un plus..

Image (7.0)

Beaucoup d’images d’archive qui ne sont pas très bonne qualité, mais un beau travail de recherche et de compilation à saluer.

Menus (6.5)

Des menus sobres et minimalistes qui se veulent un rappel à Apple.

steve-jobs-menu2 steve-jobs-menu1

Suppléments (0)

Aucun supplément sur le documentaire. On aurait aimé avoir quelques bonus à se mettre sous la dent, c’est bien dommage. On aurait pu avoir quelques publicités Apple, ou des interviews de Steve Jobs par exemple. Ou même un bande annonce du film sur Steve Jobs.

Packaging (NA)

N’ayant eu qu’un exemplaire presse, je ne me prononce pas sur le packaging.

Au final

Un documentaire sans complaisance donc qui montre tout les différentes facettes du geek le plus célèbre de l’histoire. Un génie sans aucune empathie qui n’est pas sans rappeler le personnage de Walter O’brien, le génie de la série Scorpion.

A noter que l’Italie a eu le droit a une sortie en bluray, ce qui n’est pas le cas chez nous.

Acheter sur Amazon :

steve-jobs-min

En commandant le DVD / Bluray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
 
7.5
Contenu
7
Son
6.5
Image
6
Menus
0
Bonus
Note GeeKroniques 5.4
Visiteurs (0 votes) 0
Vos avis Laissez votre avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre avis

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1301 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.