Touch, Saison 2

A la fin de la saison 1, Martin Bohm (Kiefer Sutherland) et son fils Jake et tombent sur Lucy (Maria Bello), la mère d’Amelia (Saxon Sharbino), une autre des 36 vertueux dont fait également partie Jake (David Mazouz). Alors que Lucy pensait sa fille morte, Martin lui apporte la preuve du contraire! Et comme à chaque fois, la piste remonte à Aster Corp. Ce couple peu banal n’aura alors de cesse que de retrouver Lucy. Ils pourront compter sur l’aide de Jake.


vlcsnap-2013-02-16-17h05m19s122 vlcsnap-2013-02-16-17h13m23s104

E

n plus d’Aster Corp, un mystérieux tueur, Guillermo Ortiz (Saïd Taghmaoui), lui aussi membre des 36 vertueux, sème les cadavres de ses semblables derrière lui. Difficile de connaître ses motivations tant il se retranche derrière un discours légèrement abscons et religieux (les 36 sont une abomination au regard de dieu). On découvre également une autre personne qui dispose de dons : Calvin Norburg (Luke Haas), un génie travaillant pour l’Aster Corps. Il se rend compte que ses travaux pourraient être mal utilisés par son employeur. Car il n’a qu’un seul objectif, trouver une façon de faire sortir du coma son jeune frère. Il prend donc la tangente en emmenant avec lui Amelia qui est la clé pour soigner son frère.

vlcsnap-2013-02-16-17h01m48s56 vlcsnap-2013-02-16-17h02m50s150

C’est le début d’une course poursuite! Martin et Lucy recherchent Amelia chez Aster Corp pendant que ces derniers cherchent la jeune fille qui est détenue par Calvin. Un jeu du chat et de la souris ou le lien entre Jake et Amelia fera la différence. Mais cela suffira t-il face aux moyens d’Aster Corp??

Mon label

label touch-S02_GK

Mon avis

Q

uelle déception! Cette saison de Touch prend une nouvelle direction. Alors que la saison précédente s’amusait à établir des liens entre les différents intervenants et nous démontrait (avec une certaine habileté) que tout était lié, il n’en est rien dans cette saison 2. Non, cette fois, il s’agira de se focaliser presque exclusivement sur les liens particuliers établis entre Jake et Amelia. Quitte à perdre la magie de la série. On retrouve ces liens, mais de manière ténue et sans que cela tisse une toile complexe. Il s’agit juste de liens unitaires posés ça et là. Ou sont passées par exemple les deux japonaises de la saison 1? Car elles faisaient partie des ces fils conducteurs tissés dans cette première saison qui mettaient en exergue le fait que l’on soit tous connectés. Non, Touch devient un drama sans âme, la lutte d’un père contre une grosse société qui franchi allègrement les limites de la légalité sans sourciller.

Et c’est là ou Tim Kring s’égare comme malheureusement je le craignais.

L’homme sait trouver de bonnes idées de départ, mais tout comme dans Heroes, il peine à les faire durer sur plusieurs saisons. Il tente pourtant de mettre en place des diversions, notamment avec le personnage de Saïd Taghmaoui, mais difficile d’accrocher à ce personnage de Jésuite, lui aussi un des 36 justes, mais qui a « déraillé » à un moment pour devenir un tueur. Si le fanatique qui s’exprime au nom de dieu pouvait être plus ou moins crédible, le religieux qui devient un tueur de sang-froid pas vraiment. Du coup, le personnage ne vient que brouiller la donne et ne sert finalement pas à grand chose. Le danger représenté par Aster Corp était bien suffisant en lui-même. Pourquoi diable l’avoir fait intervenir dans cette saison?

Pourtant, des choses intéressantes sont proposées : Jake évolue et s’ouvre au contact de Lucy. Certes dernière apporte un peu de sang neuf au sein de leur « couple ». Certains ont trouvé son personnage hystérique et casse-pied. Pas moi. Elle rompt les habitudes père-fils, oblige Martin à se montrer moins protecteur, à laisser Jake s’exprimer. Elle le traite comme un enfant normal, ce que Martin ne fait plus depuis longtemps. Mieux, on entendra enfin le son de sa voix (certes dans un contexte particulier). Le personnage de Calvin est également intéressant. Il est brillant et finalement n’est pas si mauvais qu’il pourrait le sembler. Son seul motif, c’est d’aider son frère comateux. Le tout avec une belle dose de culpabilité liée au fait qu’il conduisait la voiture lors de l’accident.

Mais surtout, on ne voit pas bien ou on va. Autant dans la première saison, on se laissait un peu bercer, sachant que chaque personnage que l’on suivait allait avoir son importance et que le puzzle s’assemblerait à la fin de l’épisode.

Là, on navigue un peu à vue, avec pour seul point de mire Amelia.

Et à peine retrouvée, Amelia est de nouveau dans la nature (ep 8). C’est un peu bancal, pour moi, il fallait la retrouver en fin de saison ou lui laisser un peu de liberté. Ou alors, on a des grosses ficelles! Comme la PDG d’Aster Corp qui fait mention de 7 « Justes » qui seraient contrôlés par sa société. Et juste après, Guillermo qui laisse échapper quelque chose à propos de du repère des 7 (« The nest of seven »). Mouais.. A ce niveau, c’est carrément une corde, c’est plus une ficelle!

Encore un bon concept qui part en sucette! La saison 2 à au moins le mérite de se terminer à peu près proprement. Maigre consolation! Une annulation somme toute méritée..

5.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1298 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.