The Neighbors, Saison 1

The neighbors (« les voisins »), par son pitch de l’espace (je sais, elle est facile) m’a tout de suite interpellé lorsque que j’ai fait une liste des nouvelles séries à voir pour la rentrée 2012! Une famille américaine type, les Weaver, s’installe dans une charmante maison en banlieue, mais bien vite, ils devront se rendre à l’évidence : tous leurs voisins ne sont pas seulement bizarres, ce sont en fait des aliens originaires de la planète Zabvron!


P

assons aux présentations! Du coté des Weaver, on a le père Marty (Lenny Venito), en bon père de famille un poil débordé, sa femme Debbie (Jami Gertz) qui court partout pour gérer leurs 3 enfants : Amber (Clara Mamet), 16 ans, l’ado revêche qui fait tout pour pourrir la vie de ses parents, Max (Max Charles), 9 ans, qui connaît ses parents sur le bout des doigts (et sait parfaitement les manipuler ), et pour finir Abby (Isabella Cramp), 7 ans encore un peu ingénue (quoique..).

vlcsnap-2013-04-21-15h21m37s206

La communauté Aliens est dirigé par Larry Bird (Simon Templeman), le patriarche excentrique, et un peu imbu de lui-même! Sa femme, Jackie Joyner-Kersee (Toks Olagundoye), a un peu plus la tête sur les épaules même si elle ne comprend pas mieux que Larry les us et coutumes terriennes! Pour compléter la famille, on a Dick Butkus (Ian Patrick) avec un look aussi étrange de que personnalité et Reggie Jackson (Tim Jo), l’ado alien qui s’efforce tant bien que mal (mais plutôt mal) de s’intégrer parmi les terriens!

vlcsnap-2013-04-21-15h21m50s85vlcsnap-2013-04-21-15h29m07s59

Chaque épisode va monter un aspect de la vie quotidienne d’un citoyen Américain et sa compréhension (ou mauvaise compréhension) par la famille Zabvronienne! Tout va y passer : les courses au « mall » (centre commercial), les fêtes (Noël, Halloween), le club-house, le camping,… Bref, j’en passe et des meilleurs! Et forcément nos aliens sont complètement décalés et ne comprennent pas de premier abord de quoi il retourne ou de quelle logique cela procède! Mais ils finissent par apprendre et comprendre (en partie du moins) les subtilités de « The american way of life »! Mais cela procède aussi d’un certain échange avec les Weaver qui sont souvent amenés à prendre du recul sur leur vision des choses une fois qu’elle est passée au travers du prisme Zabvronien..

vlcsnap-2013-04-21-15h24m04s89vlcsnap-2013-04-21-15h26m58s95

Mon Label

label_TheNeighbors_S01

Mon Avis

P

our autant, on n’est pas non plus dans une étude sociologique! The Neighbors reste une comédie. Et je me suis bien marré avec les voisins! Certes, la série est assez segmentante, soit elle plaît, soit elle ne passe pas, vu les réactions que j’ai lues. Le décalage est omniprésent avec les aliens qui sont bien loin de la culture américaine! La fête Halloween en est un bon exemple! Car avant l’arrivée des Weaver, ils fermaient l’accès à leur quartier le 31 Octobre pour ne pas laisser passer la horde de monstre qui souhaitait leur mort! Ah, ouais, quand même!

Et finalement, c’est une façon de faire du politiquement incorrect (les aliens) avec une couche de politiquement correct (les Weaver).

Mais tout est dédramatisé par le fait que le politiquement incorrect vient des aliens et est donc en ce sens « acceptable »! Quitte à confiner parfois à la langue de bois! Il y a par exemple un Larry Bird affirme que les femelles sont faites pour rester à la maison avec un aplomb sans faille. Shocking!  Sauf que derrière, on nous case une explication bien pratique : les femelles Zabvronienne ne sont pas immunisées aux radiations de leur planète et du coup vivent confinées. Ouais, j’aurais tout autant accepté le fait que le Zabvronien de base soit un gros « macho ». De grosses ficelles donc, pour des thématiques déjà vues, rien de bien original dans le traitement de la série, mais cela reste efficace!

Une démonstration par l’absurde qui fait assez souvent mouche!

Mais comme je le disais, c’est aussi une certaine « remise en question » de nos habitudes (enfin celles des américains, mais qui restent pour la plupart assez communes avec la plupart des pays dits « développés »). Et mine de rien, vu comme ça, on se dit que le point de vue alien est parfois intéressant et pertinent! Mais finalement, le message de la série, c’est que l’on s’enrichit mutuellement de nos différences. Basique comme message, mais tellement vrai!

Autres Avis :

8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1277 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.