The Fades

Difficile de décrire simplement The Fades (littéralement « Les disparus » ).. C’est un mélange de poncifs du fantastique, comme les morts-vivants, les fantômes et autres esprits qui viennent hanter les vivants, le tout baignant dans une ambiance particulière, à la façon de Misfits. Sauf que le tout est revisité et on passe des oppressants décors urbains extérieurs et vides à d’autres oppressants décors urbains, mais cette fois-ci en intérieur (immeubles désaffectés, centre commercial abandonné), le tout baignant dans une pénombre propice à laisser passer des ombres furtives qui sont tout sauf bienveillantes. Car les « Fades« , des morts qui refusent de quitter le monde des vivants (ou plus simplement qui ne parviennent pas à partir et à faire leur ascension), parviennent à prendre forme physique et commencent à attaquer les vivants. Un petit groupe, les « Angelics », lutte contre cette menace. Mais ils succombent les uns après les autres sous les coups de ces revenants (qui ont un air de zombies). Au milieu de cette guerre, un jeune ado paumé et lunatique, Paul (Iain de Caestecker), semble être la clé de tout ce qui se passe…


M

ais Paul reste un ado comme les autres ! Enfin un geek comme les autres! Méprisé par l’ensemble de ses camarades, il a pour seul ami Mac (Daniel Kaluuya, vu dans l’épisode spécial « Planet of the Dead » de doctor Who), et leur principale préoccupation reste quand même les filles! Même si leur statut de « looser » ne leur facilite pas la tâche.. Paul a donc du mal à accepter son nouveau statut d’Angelic et ses nouveaux pouvoirs (qu’il ne maitrise pas vraiment). Mais, il finit par comprendre que cela fait partie de lui et que finalement cela explique en partie ses problèmes (ses cauchemars de fin du monde sont en fait des prémonitions). Car  c’est bien de fin du monde dont il s’agit si on laisse les morts revenir parmi nous.

Nathalie, une fade

Mais pour Paul qui découvre tout cela, difficile de se faire sa propre opinion, car son mentor Angelic, Neil (Johnny Harris), ne lui dit que ce qu’il veut bien. Et Neil est obsédé par la « guerre » qu’il mène contre les fades, qui est plus importante que tout. Au point de parfois perdre le sens de la réalité. Les fades, eux, sont menés par John (Joseph Dempsie, vu dans Game of thrones dans le rôle de Gendry) , un mort ivre de vengeance après avoir passé 70 ans en tant que fantôme, qui a découvert comment revenir à la vie : manger de la chair humaine. Mais il se méfie de Paul dont le rôle exact n’est toujours pas clair. Il fera douter Paul du bien-fondé de sa lutte.

Au cours de cette quête initiatique, Paul finira par comprendre quel est son rôle. Il finira par s’affirmer et par prendre ses propres décisions, quitte à aller contre celles de Neil. Car Paul n’est pas prêt à sacrifier sa vie et ses amis dans cette lutte ou il est engagé malgré lui. Mais a t-il eu raison de suivre son instinct?

Le générique :

the Fades opening theme

Trailer BBC :

The Fades – Offical Trailer – BBC Three

Mon avis

U

ne ambiance et un ton très particulier rendent la série très attachante. Les zombies et fantômes « revisités » apportent également un plus non négligeable. Pour autant, on n’est pas dans le gore d’une série avec des zombies, mais plutôt dans l’ambiance d’un film d’horreur, car il n’est pas rare de sursauter (principalement dans les passages en intérieur, avec des silhouettes qui se faufilent derrière Paul).

Mention spéciale au personnage de Mac qui apporte un peu d’humour dans cette ambiance apocalyptique. Notamment pour sa version du « Previously on », très personnelle, mais qui change agréablement du standard! La « british attitude » est bien présente, comme par exemple lors de la scène ou des ailes sortent du dos de Paul alors qu’il est en train de se masturber (y’a que des anglais pour imaginer ça!).

La première fois, ça surprend!

De manière générale, la galerie de personnages est plutôt bien réussie. Il y a Sarah (Natalie Dormer), une angelic morte qui n’a pas voulu partir et qui va devoir « infiltrer » les fades en devenant une des leurs. Mais elle s’apercevra qu’il est difficile de résister à la soif de chair humaine une fois revenue à la vie. Et puis Meg (Claire Rushbrook), la mère de Paul qui se soucie beaucoup de son fils, et cela ne va pas s’arranger quand elle le verra tuer une fade. Ce qui rend très jalouse Anna (Lily Loveless, vu dans Skins), la sœur jumelle de Paul, qui est son opposée, elle est « cool » et populaire.

« Previously on » à la sauce Mac

Pour une fois, je préfère ne pas trop en dire afin de ménager un maximum de suspens. Vous l’aurez compris, je recommande chaudement cette série à tout les amateurs de fantastique! Merci à LL qui m’a fait découvrir la série.

Pour finir, je veux la saison 2!!!!!!!!!!!!!!

EDIT : La série a malheureusement été annulée, il n’y aura pas de suite à la la saison 1..

Mon label


9 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1277 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.