Star Trek : Enterprise, Saison 1

Loin d’être un trekkie, je suis simplement un fan de SF qui apprécie l’univers développé par la franchise. Et par ailleurs, il se trouve quej’aime bien Scott Bakula. Il était donc assez évident que je regarde Star Trek : Enterprise. Pas que mon planning série soit vide (j’ai tellement de trucs en retard), mais sa disponibilité sur Netflix facilite bien les choses pour lancer un épisode de temps en temps!

Un contexte différent…

Et il faut avouer que le concept de base de cette série n’est pas inintéressant… On va ici suivre les aventures du premier Enterprise du nom, dirigé par le capitaine Archer (Scott Bakula donc). On est donc à la fois en terrain connu pour les codes de la franchise et à la fois pas tout à fait. Le téléporteur est par exemple une technologie émergente. Mais surtout la terre est une planète émergente sous la coupe bienveillante des Vulcains. Mais les humains sont las de devoir écouter les rationnels vulcains et leurs mises en gardes! Ainsi, en 2151, l’Enterprise (NX-01), le premier vaisseau spatial humain équipé de la Distorsion 5 va se lancer à la découverte de l’univers! Avec pour seul bagage une curiosité toute humaine et quelques cartes stellaires Vulcaines!

Star Trek ENTERPRISE Season 1 Blu-Ray Trailer

D’emblée, Star Trek : Enterprise séduit pas un coté « à l’ancienne »! On est finalement très proche de la série originelle, avec ces humains qui découvrent en même temps que les spectateurs des planètes et des peuples étranges. Et si Archer n’est pas Kirk, il faut bien avouer que Scott Bakula est parfait dans son rôle. Il ne se départ de sa bonhomie et d’un naturel optimiste tout en étant un capitaine prêt à tout pour son équipage. Un vrai bon officier de Starfleet, un brin rebelle et frondeur ceci dit si les conditions l’exigent. Bref un véritable parangon humain, comme un phare dans cet univers étrange ou l’équipage de l’enterprise va évoluer au quotidien.

Le mode préquel fonctionne bien. Les Vulcains sont pas tout à fait aussi rationnels et bienveillant qu’à l’accoutumée. Les Klingons encore plus violents. Et les humains sont des « primitifs » pour les vulcains. Encore plus irresponsables et impulsifs! Et la technologie, si elle est bien présente est moins évoluée. Le générique donne par ailleurs le ton d’entrée de jeu. Très différent des autres génériques, il est ici plus question de conquête spatiale que de space opera…

Star Trek - Enterprise Intro HD

Mais des mécanismes familiers

Le premier mécanisme familiers est une véritable marque de fabrique de la franchise! C’est l’opposition Humains / Vulcains, les émotions Vs la logique! Car même si T’Pol, l’officier Vulcain est cette fois une femme, le contraste reste le même. Et aussi un formidable biais d’enrichissement mutuel! On est quand même un peu décontenancé par la tenue particulièrement moulante portée par l’actrice… Si T’Pol va peu à peu s’humaniser, Archer et ses compagnons vont aussi apprendre de la froide bombe Vulcaine! Rien de bien nouveau donc, mais cela donne toujours quelques scènes savoureuses, voire parfois un poil tendancieuse (je pense à la scène de l’épisode 15 ou Archer et T’Pol sont étroitement « liés »).

Et on va aussi voir d’autres Vulcains comme dans l’épisode 23 avec l’ambassadrice V’Lar. Et d’autres points de vue.

Le fil rouge Suliban

Les sulibans, une race alien va constituer le fil rouge de cette saison 1. Une partie d’entre eux, membres de la « Cabale » sont des guerriers modifiés génétiquement. Entre autres capacités, ils peuvent par exemple disposer du « pouvoir » de se rendre invisibles. Cette cabale reçoit des ordres qui viennent du futur. Et on comprends à demi-mots qu’une guerre temporelle se déroule en sous marin…

Il faut avouer que la série ne va traiter cette Némésis de façon trop manichéenne. Les sulibans ne seront pas tous mis dans le même panier. Ça peut avoir l’air de rien, mais j’ai trouvé cela plutôt appréciable. Pour la petite histoire, le nom Suliban est calqué sur les talibans…

Et cette idée de guerre temporelle me plait bien, je suis assez fan de ça. Ca apporte un deus ex machina sur le dernier épisode de la saison assez plaisant. Même si ça reste un deus ex machina!

Rythme de croisière

Cette première saison de Star Trek : Enterprise fait 26 épisodes de 40 minutes. Autant vous dire que cela va prendre son temps. Et qu’il y aura des épisodes un peu filers ou il ne se passe pas grand chose. Mais finalement, je me suis laissé bercer gentiment, regardant un épisode de temps à autre. C’était plutôt agréable…

Encore une fois, cela fait partie du charme old school de la série je trouve! L’occasion aussi de croiser aussi quelques guests. La plus remarquée de cette saison 1 sera sans doute celle de Dean Stockwell, le compère de Scott Bakula dans Code Quantum…

Au final

Pour peu que l’on se laisse happer par l’aspect préquel et que l’on marche dans le coté old-school, on passe un bon moment avec cette première saison de Star Trek : Enterprise! Et si vous appréciez Scott Bakula, la sainte trilogie est réunie pour passer un bon moment…

Certes, on n’est pas au même niveau que qu’un Star Trek Discovery, mais je n’ai pas boudé mon plaisir! Et j’enchaîne déjà la saison 2 histoire de voir ou cette idée de guerre temporelle va nous mener..

Commander sur Amazon

Blu-ray
DVD

En commandant le Blu-ray / DVD avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1318 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.