Star Trek Discovery, Saison 3

Après une fin de saison 2 explosive, on retrouve les protagonistes de Star Trek Discovery après leur saut dans le futur. Sauf que Burnham perd le contact avec le Discovery et se retrouve dans un monde qui a bien changé. Starfleet n’est plus et le chaos règne!

Vers l’infini et au delà!

Burnham (Sonequa Martin-Green) va devoir s’adapter à ce futur qu’elle ne connait pas. Elle se rend vite compte qu’elle une relique d’un passé bien lointain. Elle va croiser la route de Cleveland Booker (David Ajala), un « livreur » qui ne s’est pas fait que des amis (on va vite comprendre pourquoi).

De son coté, Le USS Discovery va avoir un atterrissage mouvementé sur une planète glacée. Impossible pour eux de savoir ou et quand ils sont. Leurs communications sont HS, ils ne peuvent pas joindre Burnham. Saru (Doug Jones), Tilly (Mary Wiseman) et Georgiou (Michelle Yeoh) partent en exploration pour tenter de trouver de l’aide pour réparer le vaisseau. Mais c’est finalement, c’est Burnham qui va les retrouver. Elle est arrivée un an avant eux.

Mais il va être compliqué pour le Discovery et son équipage de trouver sa place dans ce futur dystopique ou Starfleet n’est qu’un vieux mythe oublié. Ou chacun s’est replié sur lui-même, à l’image de la terre ou se sont retranchés les humains. Car le dilithium est devenue une denrée encore plus rare depuis le brasier. Lors de ce mystérieux évènement, la plupart des réserves de dilithium ont explosés (et leur vaisseau avec). Du coup, les voyages interstellaires se sont beaucoup compliqués.

Mais la résignation et le lâcher prise n’est pas le genre de l’équipage!

Star Trek: Discovery Season 3 Promo

Mon avis

Je commence à rattraper mon retard sur Star Trek. J’ai terminé il y a peu Star Trek Entreprise, j’ai commencé Star Trek Next Generation. Ma culture en la matière s’étoffe donc peu à peu.

Incontestablement, la série Discovery s’éloigne de ses grandes soeurs, que cela soit sur l’écriture ou sur les effets spéciaux! Un sacré coup de jeune qui souffle sur la franchise (et ça fait du bien).

C’est d’autant plus vrai pour cette saison 3 qui prend un nouveau départ avec ce saut dans le futur qui est un sacré pari! Sauf que l’on conserve les deux saisons de liens construits entre les membres de l’équipage. Ou plutôt devrais-je la famille « Discovery »! Et ca, c’est cool!

Dune was there!

Oui, bon, je sais vous allez me dire que je colle du Dune partout en ce moment! Sans doute le frustration de ne pas avoir pu voir le film au cinéma en 2020! 🙂

Mais j’avoue que ce futur m’a beaucoup fait penser à la « grande dispersion » décrite dans Dune. L’empire galactique s’effondre et l’humanité se disperse. Puis, des groupes vont commencer à revenir, avec des pouvoirs et un agenda peu réjouissant pour ce qui a survécu de l’humanité.

Ici, tout s’est arrêté lorsque le dilitium a disparu d’un coup. Et chacun s’est refermé sur lui-même, sans plus personne pour faire le lien. Et du coup, le « retour » du Discovery, c’est un peu comme le retour de la dispersion dans Dune (mais dans le sens positif cette fois). Ils arrivent avec leur vaisseau expérimental avec des capacités de déplacement qui sont restées inégalées. Un paradoxe bien trouvé! Mais surtout ils arrivent avec leurs idéaux et leur envie de retrouver une fédération aussi puissante et bénéfique que celle qu’ils ont connus. Un point de vue qui va trancher dans l’ambiance de leur nouvelle époque.

Cette tache quasi impossible va de manière contradictoire aider Burnam à se détacher de son engagement militaire et de faire enfin comme bon lui semble (bon OK, comme d’habitude vous me direz). Mais au moins, elle se libère de ses « chaines » et assume son coté électron libre.

Positive attitude

L’autre coté sympa de cette saison (et vu le contexte IRL), c’est la positive attitude de l’équipage du Discovery. Ils arrivent dans ce future ou la fédération n’est plus qu’un ersatz de ce qu’elle était et ou règne la loi du plus fort. Ils vont arriver avec leur idée de la fédération et de son rôle fédérateur.

Alors que même les membres de ce qui reste de la fédération vont les regarder avec des grands yeux écarquillés, ils vont continuer à déployer leurs idées d’empathie, d’entraide, de bienveillance.

Alors, oui des fois, c’est un peu « cheesy », mais je trouve que par les temps qui court, c’est plutôt agréable…

Le coté obscur

Cette saison 3 n’oublie pas les « origines » de Georgiou et son univers parallèle ou elle est impératrice. J’aime bien cet univers ou tout l’équipage est « méchant ». La plus décalée restant la gentille Tilly dont l’alter ego est une brute sanguinaire! Le trait est évidement forcé, mais ça reste fort sympathique!

Mais outre le coté clin d’oeil réjouissant, c’est aussi l’occasion de montrer l’importance de Michael pour la fière Georgiou. Et que encore une fois, la « positive attitude » de l’équipage (Saru au premier plan) a eu de l’effet sur l’impératrice. Une certaine rédemption que l’on avait déjà plus ou moins sentie arriver.

Et le coté surprenant!

Outre Georgiou en mode vraie / fausse méchante, cette saison 3 va nous réserver d’autres surprises. Alors que la fin de saison amorce une spectaculaire attaque de la fédération par la Chaine d’Emeraude, le résultat va être déconcertant!

La sanguinaire Osyraa, qui règne d’une main de maitre sur cette organisation va faire preuve d’un pragmatisme à la Vulcain très déstabilisant! Mais j’aime bien cette idée qu’une grande guerrière ne soit simplement une brute sanguinaire qui prend son pied à écraser les plus faible. Que le stéréotype s’efface derrière quelque chose de plus complexe.

Coté surprise, on pense aussi à l’apparition de David Cronenberg dans l’épisode 3! Un caméo auquel je m’attendais pas!

Un p’tit nouveau qui apporte de la fraicheur!

L’arrivée de David Ajala dans le rôle de Booker est un vrai bonheur! Dès son apparition, on le trouve d’emblée sympathique et on se prend à espérer qu’il va devenir récurrent. Ce qui va vite arriver.

Ce n’est pas tant son coté « love interest » pour Michael que le lien qu’il va faire entre l’époque de départ du Discovery et la sienne. Il va être une ressource précieuse pour l’équipage. Un oeil extérieur qui permettra de prendre du recul. Et de ne pas tout voir par le prisme d’une époque ou la fédération était omniprésente.

Et il partage à sa façon la philosophie de la fédération finalement.

Et une petite nouvelle en retrait

Difficile par contre d’être aussi enthousiaste pour Adira. Si le personnage est bien introduit et pas inintéressant, il repasse très vite au second plan. Du coup, le personnage d’Adira n’apporte rien à cette saison qui aurait pu parfaitement se dérouler sans elle. Dommage d’avoir pris la peine d’ajouter un personnage si peu « utile ».

A voir lors de la prochaine saison si Adira trouve sa place parmi l’équipage ou pas. Ou si les scénaristes lui trouvent un rôle autre que celui de la super Geekette!

Au final

Une saison riche et dense de Star Trek Discovery. Le pari du saut dans le futur est réussi. Ca pouvait être un peu casse-gueule quand même. Cette saison 3 permet de faire évoluer les personnages, chacun prenant de nouvelles marques. Même le coincé amiral Vance va concéder à Michael que faire différemment, ce n’est pas forcement mal faire! « Errare humanum est, perseverare diabolicum » comme auraient dis les Romains!

Déçu forcément de voir partir Michelle Yeoh de la série tant je la kiffe dans son rôle de badass peau de vache. Reste quand même que le petit frisson est là à la fin de la saison quand Michael lance un nouvelle mission.

Par contre je dois avouer que la saison 4 s’annonce dans l’immédiat peu aguichante! Michael, de nouveau commandant du vaisseau va devoir utiliser le moteur sporique pour faire des livraisons de dilitium dans toute la galaxie! Si je comprends la portée « technique » de la mission, d’un point de vue scénaristique, je suis pas emballé. Voir l’équipage du Discovery confiné à un taf de livreur, c’est pas glop! Mais j’imagine que les scénaristes ont leur idées sur le sujet. 🙂

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1309 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.