Silicon Valley, Saison 1

Richard Hendrix (Thomas Middleditch), un jeune développeur comme la Silicon Valley en compte des milliers vient de développer un algorithme de compression  révolutionnaire! Mais tout au concept « pied piper » qu’il a développé autour, il ne se rend pas compte de l’importance de son travail.  C’est en partageant son projet avec ses collègues de Hooli, une grosse boite à la Google, qu’il prend conscience de ce projet qu’il a développé en dehors de son travail dans l’incubator (une pépinière de talent) de Erlich (T. J. Miller, vu dans the goodwin games) qui a fait fortune en vendant sa startup Aviato.


T

rès vite, Richard va devoir faire un choix : soit il vend son idée pour la somme rondelette de 10 millions de dollars à Gavin Belson (Matt Ross), le patron de Hooli, soit il reste propriétaire de son idée et lance sa boite grâce au financement de Peter Gregory (Christopher Evan Welch, malheureusement décédé en décembre 2013), un investisseur pour le moins excentrique. Il va finalement faire le choix le plus courageux (et sûrement le plus compliqué) : créer la société Pied Piper avec les fonds fournis par Peter Gregory! Mais on voit très vite qu’il n’a aucune idée ou il met les pieds! Et on découvrira plus tard que c’est finalement le beau discours de Monica (Amanda Crew), l’assistante de Peter Gregory qui l’a convaincu! Il débarque les mains dans les poches à la réunion de travail avec Peter Gregory, et doit faire un business plan, mais l’aide fournie par wikipedia sur le sujet ne va pas beaucoup l’aider!

Heureusement, il sait reconnaître (parfois) ses limites et va s’entourer d’une équipe de choc pour se lancer! Il va commencer par débaucher Donald « Jared » Dunn (Zach Woods) de Hooli pour toute la partie finance et administration. Puis, il va tout naturellement embaucher ses camarades de l’incubator : Bertram Gilfoyle (Martin Starr) sera le monsieur sécurité & infrastructure, Dinesh Chugtai (Kumail Nanjiani) sera le programmeur de la bande. Sans oublier Erlich, qui en tant que propriétaire de l’incubator possède 10% des parts de la société et sera là pour prodiguer conseils en tout genres (les bons comme les mauvais).

C’est parti pour l’aventure de sa vie!

Silicon Valley

Mon avis

L

e « gentil » Richard » va découvrir le monde sans pitié des affaires! Il va devoir faire sien le conseil d’Erlich « You need to be an asshole » (« soit un connard » en gros!). La série va évidement parler aux Geeks et informaticiens de tout poil (dont je fais partie) avec ses allusions Geek à la pelle : conversation sur les « steeves » (Jobs & Vosniak, les fondateurs d’Apple), les tee-shirt GeeK : I know HTML.. D’aucun trouveront les personnages un peu trop manichéens, pour moi qui suis en partie de ce milieu depuis quelques années, je trouve que ce n’est pas forcément le cas. Les développeurs qui ont la tête dans les nuages comme Richard ne sont pas qu’un cliché, croyez-moi!

Silicon Valley

Le générique d’intro est très sympa et rappellera des choses aux joueurs de Sim City!

Silicon Valley: Season 1: Opening Sequence | HBO

Reste que l’on peut trouver quelques similitudes avec les personnages de The Big Bang Theory!

Dinesh rappelle inévitablement Raj de par ses origines indiennes mais également en terme de caractère. Richard lui renvoie à Leonard avec son côté timide mais « presque » normal. Jared, c’est un peu le Sheldon de la bande (en moins drôle), mais il a ce côté complètement à l’ouest comme Sheldon (à sa manière). Enfin Erlich, c’est bien sur Howard pour son côté outrancier! Dit comme ça, ça fait pas mal de similitudes!

Silicon Valley reste très acide sur les Geeks et leur environnement

La technique est souvent l’objet de railleries, comme lors de la communication via « téléprésence », un jouet de plusieurs millions de dollars qui ne fonctionne pas pour un problème de débit. On a aussi dans un tout autre genre le cours de méthodologie Scrum pour les nuls fait par Jared pour tenter de mettre au boulot les collaborateurs de Pied-Piper qui manquent un tout petit peu de méthode! Et c’est tellement drôle de le voir faire sa démonstration avec des post-it! Mais visiblement, contre toute attente, le message est passé! Je garde l’idée en tête en tout cas, ça peut servir!! Car si le monde de l’industrie s’est doté de méthodes depuis déjà très longtemps, ce n’est pas souvent le cas dans l’informatique qui reste bien plus récente. Du coup, j’ai connu pas mal d’organisations ou cela travaille en « mode pompier » en fonction des urgences, sans méthodes, sans aucune documentation, chacun gardant son savoir dans sa tête. C’était la minute du consultant informatique!!

Silicon Valley Silicon Valley

 La voiture sans conducteur va également en prendre pour son grade avec Jared qui va se retrouver coincé dedans et finir sur l’île entièrement automatisée de Peter Gregory! Dans ta face googlecar! On aborde aussi des sujets bien connus des informaticiens comme le recours à des prestataires pour faire avancer des sujets. Ici, c’est traité de manière très décalée avec « Kevin », un adolescent vrai-faux hacker qui facture très cher ses services. Il n’en reste pas moins que je pense que l’informatique est très certainement le secteur qui fait le plus appel à des prestataires (c’est mon cas et chez mon client actuel, il y a pratiquement 80% de prestataires!!).

On va également découvrir que même au pays de « l’entrepreneuriat facile », il n’est pas si aisé de créer une société. Certes, Richard fait parfois preuve d’une naïveté forcenée (le coup du chèque de 200 000 $ au nom de sa société qu’il tente d’encaisser sur son propre compte). Mais il y a aussi les problématiques bien plus pragmatiques (que j’ai vécu à ma petite échelle en créant le site) du nom de l’entreprise ou du logo qui donnera lieu à un tag plutôt hors sujet sur le garage d’Erlich. Finalement, un logo bien plus basique sera adopté! Pour la petite histoire, on trouve même un site web pour la société! Avec même un avertissement dans la partie « Contact » : « Pied Piper is not associated with Pied Piper Irrigation ». Trop fort!

previewtemplate_964c3f3b-dd03-46d1-8b1f-c432403c9383_display

J’ai bien aimé le dernier épisode qui m’a vraiment fait marrer! Ou comment améliorer un algorithme de compression à partir d’un délire d’informaticien (comment réussir à masturber les 800 mecs présents dans la salle durant les dix minutes imparties). Vous le voyez, ça vole pas toujours très haut (surtout quand Herlich est dans les parages), Silicon Valley en fait parfois un peu trop, mais je trouve que ça passe pas si mal dans l’ambiance générale, car n’oublions pas que le monde de l’informatique reste essentiellement un monde d’hommes. C’est une réalité, d’ou parfois une ambiance un peu camionneurs!! Mais Pied Piper est lancée, Richard va devoir se transformer en gestionnaire pour développer sa société. Et rien qu’a voir sa tête à l’annonce de la nouvelle, c’est pas gagné!

Par contre, j’imagine que la série ne vas pas autant parler aux personnes ne travaillant pas dans l’informatique ou qui ne sont pas passionnés par l’informatique.D’après les premières critiques lues ici et là, il me semble que l’intérêt diminue pour les non-informaticiens! A vous de me dire si vous êtes dans ce cas si la série vous parle quand même ou pas du tout!

[amazon_link asins=’B00NNKGWKG’ template=’grille3′ store=’chezmat-21′ marketplace=’FR’ link_id=’49548678-e217-11e6-8d87-99954932bf15′]

En commandant le DVD avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (1 vote)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1277 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.