Real humans, Saison 1

Real humans, ou Äkta Människor en vo, est une série suédoise qui traite d’un sujet original pour une série : les robots et leur place dans la société. C’est thème fort en SF, que l’on a vu décliné notamment dans l’œuvre d’Asimov avec ses lois de la robotique,  en film (on pense à Blade Runner), en animé (Ghost in the Shell) mais qui à ma connaissance n’a jamais été décliné en série. Sans doute parceque coté effets spéciaux, le budget serait conséquent. Là ou Lars Lundström, le créateur est plutôt malin, c’est que finalement, il propose une vision sans effets spéciaux, avec des « bouts de ficelles » : perruques, lentilles de contact, et maquillage. Le jeu d’acteur achève l’illusion.

Synopsis

E

t on plonge directement dans l’intrigue! On suit la famille Engman, à la recherche d’un nouvel Hubot pour Lennart, le grand-père qui vit seul depuis la mort de sa femme. Hans, le père de famille, va donc se rendre au « Hubot Market » pour acheter un Hubot pour son beau-père. Mais le commercial étant un bon commercial, il va réussir à lui refiler en plus un Hubot. Voila donc Hans qui rentre chez lui avec une Hubot qu’il va prénommer Anita. Mais sa femme, Inger, peu encline à posséder un robot va faire de la résistance. Du coté des enfants, ce nouveau « jouet » va évidemment susciter l’intérêt! Sofia, la petite dernière trouve en elle une interlocutrice patiente et disponible, ce que n’est pas sa mère, une avocate toujours overbookée et speed! Tobias, un ado de 14 ans, est lui troublé par le charme du Hubot! Enfin, Matilda, l aînée est elle la plus indifférente!

engman

Il y a également les voisins, Roger et Teresa. Roger déteste les Hubots et fait partie du mouvement « Äkta Människor« , 100% Humains en français, un mouvement qui rejette ces machines. Il faut dire qu’il est entouré de Hubot au travail et que cela lui tape sur les nerfs! Tout autant que Ricky, le Hubot de la maison dont sa femme s’est amourachée! Tant et si bien, qu’après une dispute conjugale, elle quittera la maison pour s’installer avec son Hubot!

Et puis on découvre également un groupe de Hubot « rebelles », menés par Leo, un humain mais qui est en partie Hubot. C’est lui qui dirige le groupe avec Niska, une Hubot pas commode! Ces Hubots sont visiblement différents et aspirent à une vie libre. Mimi, une Hubot dont Leo est amoureux, est enlevée par des trafiquants. une fois reprogrammée, sa nouvelle vie sera dans la famille Engman sous le nom d’Anita. Leo part alors à sa recherche accompagné de Max, un Hubot. Mais son chemin va être semé d’embûches. On découvrira que Leo n’est pas tout à fait humain. Son père, le professeur David Eischer, l’a « hubotisé » lorsqu’il était enfant afin de le sauver de la mort. C’est lui qui a crée les hubots « rebelles » que Leo tente d’aider..

hubot

Mon avis

J

‘ai trouvé la prise USB pour la recharge légèrement anachronique, surtout que c’est maintenant le format micro-usb qui domine maintenant. Bien entendu, je comprends l’usage de la prise USB « standard », plus visuelle et que tout le monde connaît. Mais je chipote sur un point de détails..

La série pose des questions « classiques » autour des robots humanoïdes. Sont-ils uniquement des machines ou un peu plus que cela? Ont-ils à ce titre, des droits? A quoi rêvent-ils lorsqu’ils se rechargent? Ce qui renvoie directement au livre de Philip K.Dick « Do Androids Dream of Electric Sheep? »(est-ce que les androïdes rêvent de moutons électriques en VF), roman qui fut adapté au cinéma sous le titre de « Blade Runner ». Bref, une ambiance dans laquelle le fan de SF et de robotique sera parfaitement à l’aise! On appréciera par contre le clin d’oeil à  l’écrivain Isaac Asimov, l’inventeur des fameuses lois de la robotique, car le système de blocage des Hubots est appelé le blocage « Asimov ». Mais tout comme dans les romans d’Asimov, on peut contourner ces lois..

Les 3 lois de la robotique selon Asimov :

  1. Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger.
  2. Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi.
  3. Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi.

Et certains n’hésitent à hacker les Hubots pour changer leur programme pour les utiliser différemment, principalement pour en faire une utilisation sexuelle ou leur faire commettre des actes illégaux.

Car sur le fond, « Real humans » ne propose rien de bien nouveau ou d’original.

Là ou la série fait fort, c’est sur la forme! Là ou habituellement les robots sont plutôt présent dans un univers « Hard SF » ou « space opera » finalement très loin de nous, ici, on est dans un univers très proche de nous, les Hubots sont très semblables aux humains. On se projette donc beaucoup plus dans l’univers proposé. C’est là toute la force de la série. Avoir une proximité avec ces robots. Il ne s’agit plus d’un mythe, d’un golem comme en rêve l’humanité depuis déjà très longtemps. Non, ici les Hubots sont partie prenante de la vie courante. Mais attention à ne pas se fier à l’aspect « playmobil » des Hubots, la série n’est pas pour les enfants, elle offre des passages parfois un peu violent (rassurez-vous, on n’est pas dans Spartacus non plus!).

Du coup, que faire de ces machines qui sont très proches de nous tout en étant « seulement » des machines? Chacun à sa réponse! Il y a ceux qui mettent tous leurs problèmes sur le dos des hubots (pas entièrement à tort il faut bien le reconnaître, ceux qui voient en eux des égaux qu’il faut traiter avec respect voire des compagnons potentiels. Ceux qui les voient comme outils de profits, de la marchandise que l’on peut utiliser pour assouvir tous les besoins des les plus bas et les plus terre à terre des êtres humains (cf les détournements évoqués avant). Rien de très étonnant ou de très nouveau à cela, les Hubots sont finalement traités comme n’importe quelle minorité humaine finalement! Bref, chacun sa vision, et il sera difficile de concilier ces points de vues très différents. Perso, j’avoue  que le Hubot gériatrique de Lennart, une espèce de Madame Doubtfire à la suédoise me fait carrément flipper avec sa façon très militaire de prendre soin de Lennart!

Car ce à quoi aspirent les Hubots rebelles, ce n’est rien de plus que de vivre parmi les humains mais en tant que leur égal, pas comme serviteur (ou pire même dans certains cas). Une aspiration sans doute légitime, car ils ont une conscience comme les humains, ce qui fait d’eux des êtres « vivants ». Du coup, ils sont dotés d’un instinct de survie comme toute créature vivante et n’hésitent plus à tuer pour se protéger. Mais les humains ne sont pas prêts à les accepter. Notamment les services secrets qui œuvrent à faire échouer leurs plans (c’est un peu trop caricatural mais bon). Pourtant, la série ne se résume pas à un affrontement Humains / Hubots. Avec également en arrière plan l’idée d’une forme d’immortalité avec les humains « hubotisés » comme Léo grâce au code mis au point par le professeur David Eischer. Code qui permet également de « libérer » les Hubots. Alors progrès ou danger pour l’humanité?

Autres Avis :

Liens

 Acheter sur Amazon :

RH1-DVD-min RH1-BR-min

Intégrale saison 1&2

RH1-2-DVD-min RH1-2-BR-min

En commandant le DVD avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

8 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1284 articles

6 réflexions sur « Real humans, Saison 1 »

  1. J’ai vraiment bien aimé cette série, j’ai trouvé le traitement différent et j’ai trouvé ca plutôt malin. J’aime la réflexion qu’il y a autour des hubots : véritables identités ou simples produits de l’intellect humain.
    Je ne sais pas s’il y aura une saison 2 mais si c’est le cas -et je l’espère- je serais présente !

    1. Bonjour Nephthys,

      Oui, comme je le disais, on peut finalement faire une série sur les robots sans effets spéciaux. La saison 2 est e, cours de tournage (d’ailleurs la série est indiquée comme « renouvelée » dans la partie fiche technique.. 🙂

  2. Euh, pas de série TV avec des robots? Euh… Battlestar et Caprica? 😉
    En tout cas, c’est vrai que ça n’a pas l’air extrémement inovateur comme série. Je m’attends presque à voir l’avénement des machines suite à un conflit similaire à celui présenté dans les animés de Matrix.

    1. Hello Mike,

      Si bien sur, mais à chaque fois, c’est du trucage digital, c’est froid et ça met une distance. La, les Hubots sont tangibles et dans un environnement contemporain. On y croit donc d’autant plus facilement.. J’adore l’univers de BSG, mais c’est de la SF tellement loin de mon quotidien que je ne m’imagine pas voir un viper un jour. Par contre, c’est pas impossible que je vois un hubot un jour..

      1. Ce dont je parlais, ce sont les cylons à apparence humaine. C’est quand même très proche des hubots, non? Leur histoire d’infiltration de la société humaine est au coeur de la série pendant au moins 3 saisons…

        1. Certes, mais l’univers BSG est quand même un peu loin de notre quotidien (même si Caprica est relativement proche). Du coup, il y a quand même une distanciation. Le hubot, moins parfait (ben ouais, avec leur tête de playmobil, on les voir venir de loin) est plus proche de nous. Et quand on voit les prototypes de robots japonais, on se dit que le hubot, c’est pour demain (enfin presque)..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.