Ovni(s), Saison 1

Vous le savez, j’ai souvent du mal avec les séries françaises et peu d’entres elles trouvent grâce à mes yeux. Mais parfois le plaisir est bien là! Cette fois c’est la série Ovni(s) qui m’a régalé!

Comme son nom l’indique, il va être question d’Ovnis ! Mais le parti pris ici est assez singulier et prenant ! Nous sommes à la fin des années 70 en France. Didier Mathure (Melvil Poupaud), un scientifique du CNES, vient de voir son projet littéralement en fumée, et n’a pas d’autre choix que de prendre la direction du GEIPAN en guise de pénitence ! Il doit clore tous les dossiers ouverts pour ensuite prétendre pouvoir prendre sa nouvelle mission de chef de projet sur…. Ariane.

Le GEIPAN (Groupe d’Etude et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) est quasiment une légende urbaine au sein du CNES. Mais pourtant, il existe. Quelques bureaux avec 3 collaborateurs qui enquêtent sur les témoignages qu’ils récoltent. Et qui sont moqués par tous les scientifiques du CNES.

Certes, Marcel Bénes (Michel Vuillermoz), le vétéran de l’équipe est quelque peu lunatique et pas toujours commode. Mais l’enthousiasme de Rémy Bidaut (Quentin Dolmaire), l’informaticien de service (bénévole) et Véra Clouseau (Daphné Patakia), la standardiste militante et un brin naïve, font plaisir à voir !

Si le nouveau responsable de service, scientifique et hyper cartésien, prend tout cela avec pas mal de dédain et de recul, il va vite changer d’avis. Malgré le manque de moyen, son équipe bosse plutôt sérieusement. Mais surtout, il va bien vite comprendre que sa curiosité gène certains militaires qui déploient beaucoup d’efforts pour qu’il mette son nez ailleurs.

Ajoutez à tout cela l’ex-femme de Mathure, Élise Conti (Géraldine Pailhas), elle aussi ingénieure au CNES, et vous comprendrez que la vie du nouveau patron du GEIPAN ne va pas être un long fleuve tranquille !

OVNI(s) - Bande Annonce

Ambiance 70’s

L’ambiance fin des années 70 est particulièrement bien rendu. On baigne dans cette ambiance très rétro, c’est parfois surréaliste quand on voit tous les progrès faits depuis. Mais l’immersion est ici totale et c’est plutôt dépaysant. Et je dois dire que la BO de Thylacine complète l’ambiance avec sa touche électro un peu old school!

ovni(s)

La vérité est ailleurs

Certes, l’époque et le contexte ne sont pas du tout les mêmes, mais on ne peut s’empêcher de penser à X-Files en regardant Ovni(s). Mathure y joue le même rôle de sceptique que Scully, le reste de l’équipe étant le « Mulder ». Et si assez vite, on comprend qu’on ne verra pas ni d’ovnis ni de petits hommes verts (ou gris), la théorie du complot s’installe assez vite. Les militaires semblent avoir beaucoup de choses à cacher. Le commandant Valérie Delbrosse (Nicole Garcia) étant ici le pendant de l’homme à la cigarette. Directive, cassante, elle va mener la vie dure à Mathure!

Mais l’humour est bien là

Il y a un humour pince sans rire, parfois un peu absurde, souvent poétique, que j’ai trouvé très bien dosé. Ovni(s) n’est pas à proprement parler une comédie à mon sens, mais cela n’empêche pas quelques fous rires assez réguliers.

ovni(s)
Nos enquêteurs en perdent parfois la boule!

Je pense par exemple à Mathure qui tente d’expliquer à un public de néophytes la théorie du chat de Schrödinger. La première réaction de la foule étant de s’émouvoir du sort du chat maltraité par cette expérience diabolique.

Ovnis ou pas alors ?

La série prend un malin plaisir à alterner le chaud et le froid, à l’instar de son protagoniste qui va passer du scientifique qui ne croit pas les récits de visiteurs extraterrestres à celui qui veut croire. Mais entre manipulations et effet de manche (le coup du LSD dans le dernier épisode), Ovni(s) semble ne pas vouloir prendre parti quant à l’existence des extraterrestres. Jusqu’à la scène finale qui va nous mettre une bonne petite claque avec une chute que l’on ne voit pas venir.

De quoi continuer à dérouler la mythologie sur une prochaine saison (déjà validée).

Un cast solaire

Du côté du cast, on n’est pas en reste ! Melvil Poupaud est hyper convaincant en cartésien qui va se laisser embarquer et qui va vite se faire déborder. De son équipe, je retiens particulièrement Daphné Patakia parfaite dans son rôle de jeune femme un peu naïve mais qui se bat pour ses convictions. La jeune femme rayonne à l’écran.

ovni(s)

Nicole Garcia, à contre emploi dans son rôle de militaire psychorigide est assez surprenante, mais ça passe crème ! Et le reste est à l’avenant, c’est là aussi un sans faute.

Une BO de l’espace!

Impossible de vous parler d’Ovni(s) sans parler de sa BO! S’il est entendu qu’une bonne BO ne rends pas un navet génial (et inversement, hein Dune), une bonne BO, c’est la cerise sur le gâteau d’une œuvre réussie.

Ça fait un moment que je n’ai pas écouté d’électro, mais avec la BO qui tourne en boucle dans mes écouteurs, j’avoue avoir une furieuse envie de m’y remettre ! Je me suis déjà refait une session Jean-Michel Jarre après avoir entendu quelques notes de l’un de ces morceaux en fin d’épisode 5. C’est dire la puissance de cette BO. Comme je le disais elle vient parfaitement compléter l’ambiance 70’s. C’est simple, joyeux et ça souligne parfois le côté ubuesque de certaines scènes. On a des sons, des samples qui font vraiment 70’s. Même si certains morceaux font très 70’s, la plupart ont une touche de modernité.

Ça fonctionne très bien. Le générique de la série est un parfait exemple ! Tout n’est pas aussi rythmé, mais c’est un bon aperçu.

Générique Série OVNI(s) - Création Originale Canal +

Bref, Thylacine est une belle découverte et je vais aller voir de plus près ce jeune artiste Français ! Il y a déjà de la matière sur son youtube. 🙂

Le mot de la fin

Vous l’aurez compris en me lisant, je recommande très chaudement cette première saison d’Ovni(s) qui est une réussite totale. Comme quoi on peut faire des séries Françaises originales quand on ne se contente pas de faire des clones de séries US ! C’est bien écris, c’est original, et ça tient le spectateur en haleine. Les deux jeunes scénaristes ont parfaitement compris les ficelles !

Et ça fait vraiment plaisir de se dire : « Putain, elle déchire cette série Française ! » Ce sera le mot de la fin, Ovni(s) déchire, regardez cette première saison (et achetez la BO de Thylacine).

8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1318 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.