Mr Robot, Saison 2

J’attendais avec grande impatience le retour de Mr Robot, l’une des séries qui m’a le plus frappé en 2015. Passionnante, ultra-réaliste et un brin flippante, la série s’est imposée d’emblée comme une grosse réussite. Une réussite qu’il reste à confirmer avec cette saison 2…

Le synopsis de début de saison

Alors que E-Corp est prise dans les turbulences du hacking réalisé par Elliot (Rami Malek) et ses camarades à la fin de la saison 1, ce dernier fait profil bas. Il faut dire que la révélation sur Mr Robot qui n’est présent que dans sa tête et que Darlene (Carly Chaikin) est sa sœur l’a passablement éprouvé! De retour chez sa mère, Il s’impose une routine quasi militaire pour tenter de faire disparaître son deuxième lui qui dispose de l’apparence de son père. Mais malgré cette discipline qu’il s’impose, malgré un suivi psychologique avec le docteur Krista Gordon (Gloria Reuben), rien ne semble y faire.

De son côté,  Angela Moss (Portia Doubleday), l’amie de Elliot, se fait embaucher chez  E-Corp et parvient rapidement à se hisser dans la hiérarchie. Mais pour quelle raison? Qu’attend d’elle Phillip Price (Michael Cristofer) son mystérieux patron et PDG de E-Corp? Darlene quant à elle, refuse de faire profil bas et souhaite continuer ses actions de hacking. Mais Elliot qui craint pour sa soeur lui enjoint de tout stopper. Sans doute une bonne idée, car l’agent du FBI, Dominique « Dom » DiPierro (Grace Gummer) est sur les traces de F. Society et ne va pas tarder à trouver leur planque désormais vide.

mr-robot-cast-saison2

Alors que l’étau se resserre, Elliot se demande s’il ne devrait pas se dénoncer afin de soulager sa conscience et d’éviter que d’autres innocents soient accusés à sa place…

Mon avis

mr-robotUne deuxième saison bien plus anxiogène que la première. Ici, on n’est plus dans l’action et l’hacktivisme du début de la série, mais dans les conséquences de la première saison. Mais pour autant la série reste sur la lancée avec ce sentiment que l’on ne sait plus bien distinguer la réalité du rêve entretenu par Elliot. Un Elliot par ailleurs très lucide sur sa condition, sur son impuissance à lutter contre Mr Robot (cf la partie d’échecs de l’épisode 4). Un Elliot finalement plus humain que jammais dans cette souffrance qu’il l’habite. Car il ne souhaite qu’une chose : mener une vie normale et avoir des amis.

La saison 2 nous explique également en pointillé pourquoi Elliot voit son père mort. Le pourquoi de MrRobot. C’est à la fois une explication pour le spectateur et comme une révélation pour Elliot qui va comprendre (et nous avec) pourquoi son père est là. Le mélange d’un trauma d’enfance et d’une promesse d’un père faite à son fils (cf flashback de l’épisode 6). Une explication sous forme quasi onirique : Elliot en mode sitcom des années 80 avec sa famille! L’image passe au format 4/3 et on va croiser Alf, l’alien le plus célèbre de l’époque. Une explication qui peut sembler un peu longue et déroutante, mais passe merveilleusement son message!

Rêve ou réalité?

mr-robot-elliotComme je le disais en introduction, tout comme Elliot, on perd une nouvelle fois pied avec la réalité. On se demande très vite si Elliot n’est pas en réalité enfermé dans un institut psychiatrique et que la routine qu’il nous montre n’est rien d’autre que son interprétation de la discipline qu’on lui impose. De même Ray Heyworth (Craig Robinson), le nouvel ami d’Elliot semble s’intéresser d’un peu trop près à lui. Serait-il un médecin qui suit Elliot en thérapie en réalité?  Cette dernière question restera malheureusement sans réponse. Bref, échaudé par la saison 1, on ne prend plus rien pour acquis ou certain . On cherche à tout remettre en cause. La vérité est ailleurs comme le disait une autre célèbre série (paix à son âme d’ailleurs après la nouvelle saison catastrophique) et on cherche donc le moindre indice qui nous permettrait de comprendre ou se situe le réel. À démêler le vrai du faux. Mais cette saison 2 de Mr Robot ne nous simplifie pas vraiment la tâche à ce niveau..

L’épisode 7 mettra un terme au suspens, avec une belle réalisation qui illustre parfaitement cette révélation et qui nous démontre toute l’étendue de la réalité. On comprendra aussi le pourquoi (même si cela avait déjà un peu transpiré dans l’épisode précédent). Mais plus que jammais, Elliot (et nous avec) doute de tout ce qu’il voit. Qu’est-ce qui est réel et qu’est-ce qui ne l’est pas?

La fin de saison, loin de clarifier les choses, va encore introduire une certaine confusion. Qui dupe qui et qui est le vrai cerveau? On va encore perdre un peu plus pied.. On se demande même si tout cela est bien réel. Quand Elliot perd conscience, la voix de Mr Robot diminue peu avec peu avec des distorsions électroniques. Et si Elliot n’était qu’une IA perdue dans une simulation? Pourquoi pas après tout..

Acteur ou pion?

On en vient également à se demander dans quelle mesure Elliot n’a pas été manipulé pour lancer la chute des banques. La question à se poser dans ce cas est « à qui profite le crime? ». Pas à E-corp vraisemblablement, malgré le fait que son patron semble en cheville avec le dirigeant Chinois de la « dark Army ». D’ailleurs un flashback nous montre Elliot avant son embauche chez All Safe qui élabore les grandes lignes de son projet avec Darlene. L’occasion également de découvrir d’où vient le fameux masque des hackeurs. Mais encore une fois, un doute s’immisce dans la tête du spectateur.

D’autant que la dualité Elliot / Mr Robot ne simplifie pas les choses. Et on comprend que Elliot ne sait pas toujours ce qu’a fait Mr Robot en son nom (cf la phase 2).

Un background technique solide

Comme pour la saison 1, la série se repose sur un background technologie solide et réaliste. Je ne suis pas un expert en hacking (loin s’en faut), mais tout ce qui est montré / expliqué me semble cohérent et crédible, sans pour autant être rébarbatif. Le coup de l’antenne Femtocell pour hacker le FBI est un classique de l’attaque dite de « man in the middle »  ou l’on se place à l’intérieur d’un réseau pour intercepter les échanges de manière totalement transparente.

On retrouve également ce background dans les titres des épisodes qui sont de clins d’oeils. Ainsi l’épisode 7, intitulé « eps2.5_h4ndshake.sme » est une allusion au « handshaking », un acquittement envoyé lors de l’initiation d’un dialogue entre deux machines.  L’épisode 3 « eps2.1_k3rnel-pan1c.ksd » est quant à lui une allusion au Kernel Panic, l’équivalent Unix du « Blue screen of death » que les utilisateurs de Windows connaissent bien (enfin un peu moins depuis Win 7). Je pourrais continuer, mais cela risque de devenir un peu chiant, vous voyez l’idée.. 🙂

Un cast toujours au topmr-robot-grace-gummer

Évidemment, Rami Malek est toujours remarquable dans son interprétation d’Elliot qu’il rend parfaitement crédible. À tel point que l’on peut s’inquiéter de la santé mentale de l’acteur à force de rentrer dans un personnage aussi barge! Mais Grace Gummer fait également une entrée remarquée avec son personnage d’enquêtrice obstinée du FBI. Une véritable no life qui semble être la version « White Hat » d’Elliot. Un personnage complexe et attachant lui aussi. La fille de Meryl Streep déjà vue dans Extant, offre une belle prestation.

Vous êtes toujours là?

Blague à part, cette saison est encore plus sombre et plus hardcore à suivre. Il faut parfois s’accrocher pour bien suivre les différents fils. Il faut vraiment s’accrocher pour suivre tout ce que la série renvoie comme informations, sous-entendus et parfois messages un peu cachés. Quelque part, Mr Robot est une série qui se mérite (même si cela peut sembler un peu prétentieux). Peut-être que cette saison aurait gagné un peu en efficacité et en lisibilité en restant sur un format de 10 épisodes comme pour la première saison.

 Mais c’est ça aussi qui fait la richesse du monde des séries, on a de tout. Des séries légères que l’on regarde d’un oeil, des séries drôles qui nous font du bien au moral, des séries qui nous font réfléchir et qui nous poussent à être moins passifs devant l’écran comme Mr Robot.

Au final

 Cette saison 2 de Mr Robot confirme tout le bien que je pense de la série. Reste que Mr Robot est dense, complexe, et qu’il ne faut pas s’y lancer en dilettante pour pouvoir accrocher. Si vous n’avez pas le moral, si vous êtes fatigués, ne vous lancez pas dans la série, vous allez encore plus déprimer / dormir!

La série est bien écrite, elle sait où elle va et réserve pas mal de surprises en cours de route (et je pense que ce n’est pas fini). Bref, un vrai plaisir pour qui s’accroche! Mais c’est aussi et toujours une réflexion sur l’importance de l’informatique dans nos sociétés, et d’imbrication dans le jeu de pouvoir mondial. La prochaine guerre mondiale sera peut-être numérique.. À la vitesse où vont les choses, l’information / les données deviennent le vrai pouvoir..

Je vous laisse méditer sur cela.. Et vous, vous avez aimé cette seconde saison? N’hésitez pas à laisser votre critique / note sous la note de la saison.

Commander sur Amazon

mr-robot2-bluray mr-robot2-dvd

En commandant le DVD / Blu-ray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

8.5 Note GeeKroniques
8.6 Visiteurs (1 vote)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1290 articles

2 réflexions sur « Mr Robot, Saison 2 »

  1. L’épisode 3 “eps2.1_k3rnel-pan1c.ksd” est quant à lui une allusion au Kernel panel, l’équivalent Unix du “Blue screen of death”

    kernel panic ou KP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.