Fleabag, Intégrale

Ça fait un long moment que j’entends beaucoup de bien sur Fleabag. Et puis quand je me suis abonné à Amazon Prime, j’ai vu que Fleabag était disponible. Je l’ai ajouté à ma liste des trucs à voir. Et finalement, je me suis lancé. Un coup de cœur immédiat pour ce bout de femme qui envoie du lourd !

Fleabag (Phoebe Waller-Bridge) est une londonienne trentenaire qui se cherche. Lucide et la langue bien pendue, elle ne s’embarrasse pas trop des conventions sociales. Entre un père absent, une sœur ainée qu’elle jalouse un peu et ses relations compliquées avec la gent masculine, sa vie n’est pas un long fleuve tranquille !

Et au milieu de tout ça, se dessine un traumatisme au fil des épisodes. Celui de la perte de son amie Boo avec qui elle tenait un café. Café qui ne fonctionne pas très bien et qu’elle doit tenir seule. Et du coup, c’est beaucoup moins drôle pour elle. Un chagrin teinté de remords, car le suicide de son amie n’est pas étranger à son comportement.

Si la connivence avec ce personnage haut en couleur se fait très vite, le fait qu’elle n’hésite pas à briser le quatrième mur assez fréquemment vient renforcer ce sentiment. D’autant que c’est toujours fait avec discernement et a propos ! Fleabag a le sens de la formule et le chic pour dire tout haut (ou fasse au 4ᵉ mur) ce qu’elle pense.

Le ton est sans fard et très direct. Tout le monde en prend pour son grade, Fleabag n’est pas épargnée (même si c’est Phoebe Waller-Bridge qui a écrit la série). C’est souvent très drôle justement à cause de ce ton très libre et direct. Un peu acide parfois, mais surtout drôle !

Fleabag - Trailer | Amazon Prime Video

Mon avis sur Fleabag

La série m’a beaucoup fait penser à Better Things. Fleabag est un peu le pendant anglais et plus jeune de Sam ! Certes, les deux personnages sont différents et leurs contextes et problématiques sont différents. Mais la liberté de ton, le refus des règles sociales sont très proches. Fleabag est à ce titre un vrai bonbon sériephile! Parfois sucré et parfois un peu plus amère !

On s’attache très vite à ce personnage en dehors des convenances. On se reconnait parfois en elle. Et parfois on se dit qu’elle exagère, mais un peu en mode « fausse indignation » ! Genre « roohhh elle abuse » tout en se disant qu’on aurait aimé pouvoir réagir comme ça ! Fleabag, c’est le révélateur des travers de nos sociétés modernes et de ses règles tour à tour idiotes, cyniques ou parfois patriarcales.

C’est un peu une « punk intérieure », toujours prête à remettre les choses en questions. Tout en ayant conscience qu’il y a des règles qui sont difficiles à outrepasser ou à oublier. Une révoltée qui ne se lasse pas. Quitte parfois aussi à se comporter comme une connasse. Je pense ici par exemple au pauvre banquier qui va prendre cher ! Et finalement ne pas lui en tenir rigueur !

Le 4ème mur

Fleabg brise de manière très régulière le « 4ème mur » avec son héroïne qui interpelle son spectateur. Et lui partage le fond de sa pensée sans ambages ! Ce qui renforce la connivence et le lien qu’on établit avec le personnage. Si ce genre de pratique peu être casse-gueule (oui Enola Holmes, c’est à toi que je pense), ça fonctionne très bien ici. Ça renforce le côté « féroce » et sans filtre du personnage. Cela permet d’exprimer les choses que Fleabag n’exprime pas directement dans les dialogues et renforce son côté irrévérencieux. Bref, le procédé sert le personnage et son propos. Ce n’est pas juste un effet de manche.

Phoebe Waller-Bridge

Le chef d’orchestre de Fleabag, c’est sans aucun conteste la fabuleuse Phoebe Waller-Bridge! C’est elle qui a créée et écrit la série à partir de l’un de ses sketches ! Du sur mesure qui lui réussi particulièrement bien. Et qui donne envie d’aller voir le reste de son œuvre ! 🙂

Je ne prends pas la mouche

Mouche, c’est le nom de l’adaptation Française de Fleabag avec Camille Cottin. Enfin, je dis adaptation, je devrais dire plutôt « copié-collé ». Je n’ai regardé que le premier épisode, ce sont les mêmes scènes et quasi les mêmes dialogues que la série originelle.

Autant dire que si vous avez déjà vu Fleabag, Mouche n’a strictement aucun intérêt. Et si vous n’avez pas vu Fleabag, ne regardez pas le clone Moche, mais plutôt l’original.

Je n’aime pas dire du mal pour dire du mal, mais à ce niveau de foutage de gueule, ils auraient mieux fait de s’abstenir.

Au final

Fleabag est disponible sur Amazon Prime et ne comporte que 2 saisons de 6 épisodes. Aucune raison donc de passer à côté de cette pépite acidulée qui vous fera passer un excellent moment ! Savourez ce moment, ça va passer très (trop) vite.

Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir (dis le mec qui a vu al série après tout le monde). 🙂

9 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1318 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.