DollHouse

DollHouse, littéralement « Maison de poupée » repose sur un concept de base plutôt intéressant : une société privée (DollHouse) utilise des personnes dont elle a effacé la mémoire et qu’elle peut reprogrammer à volonté avec une personnalité différente (les « réactifs »). Cela permet de satisfaire les fantasmes les plus divers de ses riches clients. C’est Joss Wedon (le « papa » de Buffy contre les vampires) qui a crée cette série avec Eliza Dushku (« Faith » dans Buffy) qui incarne également le rôle principal dans DollHouse (« Echo »). Malheureusement, la série n’a pas trouvé son public et a été arrêtée après seulement deux saisons. Attention, même si j’essaie de ne pas trop en dire, il y a quelques « spoilers » dans mon article…



C

‘est réellement dommage, car l’idée de base est vraiment très accrocheuse. A la fois attractive et sans limite au niveau scénario (on peut tout imaginer et avoir une personnalité différente à chaque mission), mais également glauque puisque des êtres humains sont utilisés comme des poupées, reprogrammés, dépouillés de leurs souvenirs et de leur personnalité propre. Même si la technologie ne semble pas prête de voir le jour, cela fait froid dans le dos.

Concernant les acteurs, on retrouve donc Eliza Dushku dans le rôle d’Echo, une réactive de Dollhouse :

Mais tout ne semble pas se passer comme prévu avec elle, malgré les effacements après chaque mission, elle se regroupe avec deux autres réactifs, Victor et Sierra (toutes les réactifs portent le nom d’une initiale version militaire) alors même qu’ils ne sont pas sensés avoir de souvenirs les un des autres. De gauche à droite : Victor, Echo, Sierra :

Dollhouse est considéré comme une légende urbaine par le grand public, car le secret est évidemment bien gardé, seul ses riches clients connaissent son existence. Malgré cela, l’agent Ballard du FBI est lui persuadé de son existence, quitte à passer pour un excentrique au sein de son organisation. C’est Tahmoh Penikett (vu notamment dans la série Battlestar Galactica) qui interprète ce rôle :

Au fil des épisodes, on en apprend plus sur dollhouse. D’autres agences Dollhouse existent de par le monde, (le chiffre de 34 est annoncé dans la saison 2) et que le but de dollhouse n’est pas simplement de faire de l’argent, mais également de s’immiscer dans les rouages du pouvoir. Mais tout ne fonctionne pas aussi bien que dollhouse pourrai le souhaiter. Car en plus du comportement d’Echo (elle garde en mémoire les différentes personnalités implantées malgré l’effacement réalisé après chaque mission), un des réactifs, Alpha, semble avoir disjoncté et il s’est enfui après avoir fait de nombreuses victimes. On apprendra un peu plus tard qu’il s’agit en fait d’un ancien prisonnier qui s’est porté volontaire pour faire partie de dollhouse. Par ailleurs Alpha fait un retour remarqué à la fin de la saison 1 (je n’en dis pas plus).

Le dernier épisode dans la saison 1 est tout à fait déroutant. Il se déroule en 2019, la terre est à feu et à sang, une guerre faisant rage entre les « vraies » personnes et celles qui ont été implantées. En effet, la science a progressé et  il est désormais possible d’implanter des gens normaux sans les réduire au stade de réactif. Cataclysmique, cela semble arriver un peu comme un cheveu sur la soupe (d’autant que la saison 2 reprend le cours normal du scénario), mais prend tout son sens à la fin de la saison 2.

Sans dire que cette série est « philosophique », elle amène cependant beaucoup de questionnement. Les réactifs étants « programmés », sont-ils encore « humains »? Par confort, beaucoup de personnes à Dollhouse les considère comme des jouets. Mais pourtant, comme le dis écho, elle n’a pas seulement vécu toutes ses missions, elle a aussi éprouvé des sentiments, ce qui rend les choses encore plus difficiles. Beaucoup d’interrogations morales également, Dollhouse a t-elle le droit de faire subir ce qu’elle fait subir aux réactifs (même si ils sont consentants à la base et qu’un contrat les lient à Dollhouse). Cela ressemble plus à de l’esclavage à mon sens. D’ailleurs, une partie du personnel de Dollhouse fini par avoir des cas de conscience quand à leur travail.

La saison finie avec une « vraie » fin. La deuxième saison ayant été lancée que sous la pression des fans, je pense que les scénaristes on senti le vent venir et ont pu ainsi mettre un point final à l’histoire. Le dernier épisode de la deuxième saison reprends donc les parties manquantes du dernier épisode de la première saison qui se déroule en 2019. Les dernières pièces du puzzle se mettent donc en place…

Mon Avis

U

ne série qui aurait mérité de continuer plus longtemps… Un très bon concept, un scénario qui avance bien et nous livre des rebondissements au fur et à mesure. On est loin d’un « X-files » ou chaque nouvelle réponse apporte 10 nouvelles questions! Les pièces du puzzle se mettent en place ou fur et à mesure. bref tous les ingrédients pour faire une bonne série, sauf que les audiences n’ont pas suivi.. Dommage! Et puis, Eliza Dushku est parfaite dans ce rôle de « caméleon » qui change de mission (et de personnalité) presque à chaque épisode. Malgré un arrêt prématuré de la série, l’histoire se termine avec une fin (et c’est appréciable!).

La série est actuellement diffusée sur M6, mais vu les faibles audiences, la chaire a déprogrammé les épisodes diffusés en deuxième partie de soirée pour les diffuser à 0H45! c’est sur que cela ne risque pas d’améliorer les audiences!

NB : un épisode pilote a été tourné, mais jamais diffusé. Par contre, il est disponible sur l’édition DVD US. ce pilote dévoile trop d’informations d’un coup (sur Victor notamment). L’épisode 1 reprend une partie des scènes de ce pilote, mais a été entièrement revu. A voir pour les plus curieux.

Mes Labels

Commander sur Amazon

En commandant le DVD avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
  
DollHouse
8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1290 articles

4 réflexions sur « DollHouse »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.