Breaking Bad, Saison 2

Après une saison 1 courte, mais intense, on retrouve nos deux apprentis dealers, Walt et Jesse. Malheureusement, leur revendeur Tuco est un fou dangereux qui peut tuer quelqu’un sur un simple coup de tête (ce qu’il fait d’ailleurs devant Walt et Jesse). Pris de panique, ils décident de tuer Tuco avant que ce ne soit lui qui ne les élimine. Mais voila, ni l’un ni l’autre n’a l’étoffe d’un tueur. C’est Walter qui va trouver une solution en puisant une nouvelle fois dans son savoir de chimiste : empoissonner Tuco avec de la ricine. Mais Tuco agit toujours de manière imprévisible et passe à l’offensive le premier…


A

u final, nos deux compères s’en tirent bien grâce à l’intervention de Hank et à l’imagination de Walt qui monte une histoire crédible pour ne pas être inquiété par la mort de Tuco. Exit Tuco donc.

Tuco

Mais la rupture se poursuit, Walt reste obsédé par l’argent qu’il doit mettre de coté pour sa famille (737 000$ selon ses calculs), et s’éloigne inexorablement de sa femme et de son fils. Il est prêt à tout pour parvenir à ses fins, oubliant peu à peu ses anciens scrupules de « bon père de famille ». Ce qui est paradoxal car son but est justement d’assurer l’avenir financier de sa famille. A force  d’enchainer les absences, les mensonges, Walt finit par se couper de Skyler qui sent bien que son mari lui cache quelque chose. Peu à peu, leur couple se désagrège.

Tuco hors jeu, il faut trouver un moyen d’écouler la production de Walt. Jesse décide alors de prendre la main sur la vente qu’il confie à ses potes (des abrutis finis!!). Mais, on ne s’improvise pas dealer aussi facilement. La réalité derrière l’argent amassé grâce à la vente est sordide… Preuve en est lorsque Jesse se pointe pour récupérer l’argent qu’un couple de drogués à volé à l’un de ses revendeurs, il découvre un jeune garçon livré à lui même qui est totalement délaissé par ses deux parents trop occupés à se droguer. Pour couronner le tout, un des revendeurs de Jesse se fait arrêter par la police. Mais grâce à un avocat véreux, Saul, les choses s’arrangent finalement..

Saul, l’avocat

Walt, persuadé que son cancer progresse rapidement, décide de mettre les bouchées doubles et réalise un week-end « fabrication » avec Jesse. Tout se passe bien jusqu’au moment de rentrer car la batterie vide ne parvient pas à démarrer le labo ambulant.. Encore une fois, les connaissances de Walt lui permettront au cours d’une séance digne de Mac Gyver, de fabriquer une batterie artisanale pour démarrer le camping-car.

weekend « fabrication » de méthamphétamine

A l’issue de ce weekend d’anthologie, Walt va voir son médecin pour connaître le résultat de son traitement. Le couperet tombe : Walt est en rémission!! Si tout le monde est soulagé, pour Walt, c’est une douche froide, tout son plan de fabrication de drogue pour mettre sa famille est soudain caduque… Il décide d’écouler le stock et de s’arrêter là. Mais, en surprenant un autre fabriquant (très amateur) qui s’approvisionne en matériel dans une grande surface de bricolage, Walt à un nouveau déclic : c’est son territoire, il doit évincer ce concurrent. Il bascule un peu plus du « coté obscur », et Walt, le père de famille, s’efface peu à peu pour laisser la place à Heisenberg le trafiquant.

Mais une nouvelle fois, la réalité rattrape nos deux compères : une bande rivale tue un des dealers de Jesse qui vendait sur son territoire. Le seul dealer restant prend peur et lâche Jesse. Saul finit par trouver un grossiste nommé Gus pour acheter les 17 kg de stock de Walt et Jesse. Mais Gus met en garde Walt contre Jesse en lui disant qu’un junkie ne fait pas un bon associé. Ce qui n’est pas faux, Jesse se drogue de plus en plus avec sa petite copine et manque de faire rater la vente de 17 kg d’amphétamine (pour 1,2 million de $). Il est  tellement stone que le lendemain matin, à son réveil, en découvrant la disparition de la came, il pense s’être fait volé (alors que c’est lui même qui a indiqué la planque la veille à Walt).

Voila donc Jesse et Walt chacun à la tête d’un demi-million de dollars. Walt se doute que si il donne tout cet argent à Jesse, il va partir en fumée (au sens littéral du terme) et que ce dernier risque de mourir rapidement d’une overdose. Considérant dorénavant Jesse comme un membre de sa famille, il refuse de lui donner son argent tant qu’il ne sera pas « clean ».

Jesse & Jane

Le cliffhanger de la saison est présent mais au final prévisible : Skyler quitte Walt. A force de mensonges, Walt a finit par éveiller les soupçons de  Skyler qui a compris que son mari lui ment (même si elle ne sait toujours pas pourquoi).

Mon Avis

T

oujours aussi bien écrit, les épisodes s’enchaînent parfaitement, et les 45 minutes de chaque épisode passent très vite. Il y a un sens du rythme, du tempo. Chaque épisode se clôt sur un petit rien (Walt qui éteint la lumière de la chambre à coucher, Skyler qui se remet à fumer,..) mais qui au final résume tout l’épisode.
On a également le sentiment que Walt et Jesse évoluent de manière diamétralement opposée : tandis que Jesse fait ce qu’il peut pour vivre une vie la plus « normale » possible (malgré ses parents, malgré son manque d’éducation), Walt lui s’enfonce dans sa nouvelle vie de dealer (auquel il semble prendre gout), il s’endurcit au point de parfois mener la vie dure à Jesse (qui malgré sa bonne volonté, commet bourde sur bourde il faut bien le reconnaître). La fin justifie dorénavant les moyens, Walt laisse par exemple mourir la copine de Jesse étouffée par son vomi pour le soustraire de sa « mauvaise influence ».
Le pouvoir d’attraction de la série est toujours aussi fort, impossible d’en décrocher, c’est une vraie drogue… On assiste à l’évolution de Walt avec un mélange de répulsion et de fascination. Mention spéciale au « teasing » qui apparaît au début des épisodes 1, 4, 9, 10 et 13 , filmé en noir et blanc, on en découvre un peu plus à chaque nouvel épisode, on reconnaît la piscine de Walt, puis on voit la police emballer des preuves (et même deux cadavres). On imagine donc le pire, mais le dernier épisode nous révélera une chute bien différente…L’ouverture de l’épisode 7 est particulière puisqu’il s’agit d’un clip d’une chanson dédiée à Heisenberg.

Mon Label

Lien

Site officiel d’Arte (qui a diffusé les 2 première saisons), plutôt riche et instructif

Acheter sur Amazon :

En commandant le DVD avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
9.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1282 articles

3 réflexions sur « Breaking Bad, Saison 2 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.