Better Things, Saison 4

Better Things est de retour pour une saison 4. C’est toujours une vraie gourmandise sériephile pour moi. Une douceur que je vais savourer lentement. Retrouvons donc Sam une fois de plus!

Cette saison 4 de Better Thing démarre en mode retrouvailles. Des retrouvailles pour Sam qui récupère Frankie et Duke de retour de vacances chez leur père. On verra finalement assez peu Max qui travaille de nuit et qui passe ses journées à pioncer (au grand désespoir de Sam). La santé de Phil s’est encore dégradée. Après les craintes d’Alzheimer en saison 3, c’est le coeur de la vielle dame qui a flanché. Elle est équipé d’holster cardiaque destinée à la réanimer en cas de soucis et permet d’appeler des secours. De quoi largement inquiéter ses petites filles (et sa fille même si elle ne le montre pas ou peu).

Bref, la vie suit son cours somme toute assez paisiblement pour Sam et ses filles!

Mon avis

Comme à chaque début de saison, Better Things donne le temps au spectateur de se reconnecter aux personnages, à la série. Ici le parallèle est même quasi transparent puisque tout comme Sam avec ses filles, on a de véritables retrouvailles. Des retrouvailles toutes en douceur. On prend le temps, on a le droit à des plans séquences avec de la musique ou il ne se passe rien. Comme des préliminaires amoureuses en fait. Cela peut paraître un peu surprenant dit comme ça. Mais j’ai un vrai lien affectif avec la série. Sam est presque un membre de la famille finalement.

Super Sam

Sam est un peu une super héroïne du quotidien, et ce depuis le démarrage de la série. Une mère célibataire qui doit se bagarrer tous les jours pour avancer. Mais elle ne se dépare jamais de ses failles, petites ou grandes. C’est surement pour ça que j’aime autant le personnage. Elle prends des coups dans la tronche, mais elle se relève toujours et continue de se battre. Un petit coté « San Goku » en fait!

Et comme d’habitude, rien ne lui est épargné! Ses filles grandissent et prennent de plus en plus d’autonomie . Du coup son rôle de mère change. Elle doit laisser ses oiseaux s’envoler du nid. Trouver l’équilibre entre les accompagner et les saouler. Pas si simple, je traverse ça aussi avec mes enfants qui grandissent. Les encadrer, les guider, ne pas les étouffer pour qu’ils deviennent des adultes responsables et autonomes. Mais ne pas les laisser faire n’importe quoi non plus.

Mais Sam reste toujours vaillante, résiliente. Elle est toujours bien entourée, fait des soirées « filles » avec ses amies, avec toujours ce coté un peu « bohème ». La soirée « spécial Ex » était d’ailleurs très drôle et aussi émouvante. Elle parlera à beaucoup (moi le premier en tant que divorcé). Et comme d’habitude, ce n’est jamais tout noir ou tout blanc. Si on a le point de vue des femmes qui est exprimé (à charge contre les hommes), un passage avec un des ex rappelle que la vérité est ailleurs! En tout cas, elle n’est jamais détenue par une seule des parties prenantes.

L’émotion, pas le tire-larme

Si certaines séries utilisent parfois des grosses ficelles pour susciter l’émotion, ce n’est jamais le cas dans Better Things. C’est la beauté de la série, qui sonne toujours juste. Toujours vrai, du moins pour moi. J’avais déjà fait le parallèle avec This is us sur mon article sur la saison 3 de Better Things, et je le trouve toujours juste. La ou parfois This is us en fait un peu trop, Better Things dose bien mieux les choses.

Et reste parfois dans les non-dits, dans une certaine pudeur. C’est le cas par exemple avec Xander, son ex-mari à qui elle voue une belle rancœur. On ne sait pas vraiment ce qui s’est passé entre eux, si ce n’est que c’est un père très absent depuis le divorce. Dans cette saison 4, elle lui a racheté sa part de leur maison, mais non sans se payer sa tronche! Un troll énorme qui nécessite de faire un arrêt sur image pour être vu, mais c’est du grand art!

Le troll de compétition!

Des personnages hauts en couleur

Si Sam reste le personnage principal, la galerie de personnages qui l’entoure ou qu’elle peut croiser est toujours aussi belle et aussi juste! Sa mère est toujours aussi génialement folle (ou l’inverse, parfois on ne sait plus vraiment). Tantôt prévenante, tantôt une vraie bitch, elle surprend très souvent par ses réactions très tranchées. Ne pas oublier ses 3 filles, qui oscillent entre le démon du 3ème cercle et la jeune fille / femme reconnaissante de ce que fait sa mère pour elle. Souvent injustes envers leur mère, elles savent (parfois) prendre le recul nécessaire pour faire la part des choses. Et parfois aussi, mettre un coup de pied au derrière de leur « vieille » mère!

Et quand Sam sort du cercle familial ou amical, c’est toujours pour rencontrer des personnages haut en couleur! Comme cette dame de 107 ans qui raconte avoir attendu ses 90 ans pour quitter son mari! Une appétence pour l’écoute, pour la différence et pour les autres cultures bien loin des clichés de l’amerloque de base. Et cette bienveillance fait du bien. Dans l’épisode 10, un chicano propose de la raccompagner après un match de foot. La ou Duke s’inquiète (le mec est plutôt baraqué), Sam va lui faire confiance et lancer la discussion avec le type. Du Sam tout craché, qui malgré son coté grande gueule râleuse sait voir le meilleur chez les autres.

Au final

Je me rends compte qu’au fil des saisons, mes critiques de Better Things n’évoluent pas beaucoup. C’est parceque la série reste fidèle à son esprit de base, nous raconter le quotidien de Sam. Un quotidien souvent proche du mien ou du votre (en tout cas si vous avez des enfants), mais que le personnage de Sam vient éclairer de sa folie, parfois de sa bêtise et très souvent de sa grande gueule qui ne tourne pas autour du pot! Mais aussi d’un immense recul sur elle-même et un amour immodéré pour les gens. Un respect des autres cultures qui force le respect.

Et la recette continue à fonctionner. Better Things reste un ovni dans le monde très formaté des séries. Elle ne rentre pas dans les cases. Et c’est très bien bien comme ça! Je suis prêt à me délecter encore de nombreuses années du quotidien haut en couleur de Sam!

8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1302 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.