Banshee, Saison 2

Banshee c’est la bonne surprise de 2013, on adore ou on déteste, on est toujours dans les excès avec cette série B. Des personnages stéréotypés, de grosses scènes de baston, des armes, du sexe, on se croirait dans un western moderne, de la testostérone à donf ! Après une saison 1 que j’ai adoré, qu’en est-il de la saison 2 ?

A la fin de la saison 1, Hood et Carrie pensaient avoir tué Rabbit, mais son corps n’a pas été retrouvé. L’assaut dans le commissariat a attiré l’attention du FBI et un agent du nom de Jim Racine arrive en ville pour mettre toute cette histoire au clair.

banshee-saison-2-retour-en-force-spoilers-racine

C’est donc avec ce nouveau personnage que la saison 2 commence. On commence à avoir peur pour notre héros, on s’imagine un étau se resserrer sur lui, et sa supercherie découverte, mais que nenni !

Racine est un personnage obsédé par Rabbit et il se contrefout de tout le reste, contre toute attente, il va laisser Banshee à son propre sort, au lieu de punir Hood et ses collègues, ils s’en sortent gentiment avec une mise à l’épreuve, il ne s’intéresse même pas à Proctor, par contre il va mettre Carrie en prison pendant 30 jours, dans le seul but de forcer Rabbit à sortir de sa cachette.

Mais l’agent Racine n’est pas le seul nouveau personnage de cette saison. Il y a aussi le jeune Jason Hood, un personnage qui ne sert pas à grand-chose, juste à justifier quelques bastons, et nous faire croire que Lucas éprouve des remords de temps en temps ^^, Chayton Littlestone, un chef de gang indien ultra-baraqué qui tue des gens à mains nues, que l’on voit assez peu finalement, mais au vu de la dernière scène de cette saison sera le personnage central de la saison 3.

banshee-saison-2-chayton-littlestone

Il y a aussi Nola, la soeur d’ Alex le chef Kinaho, elle est très sexy, sans pitié, et très badass. Mais ces nouveaux visages ne nous font pas oublier les anciens. Lucas reste bien sûr le héros aux multiples partenaires sexuels et de bastons ^^.

Les autres personnages prennent plus d’importance, comme Siobhan son adjointe, elle prend de l’ampleur, on en apprend plus sur sa vie avant d’être dans la police, elle devient aussi très proche de Hood…

Job et Emett auront eux aussi des épisodes les mettant en valeur, en bien ou en mal, les épisodes consacrés à Emett sont bouleversants, le racisme dans toute sa cruauté, on espère tellement que ce soit caricatural, mais on se doute bien que ce n’est pas le cas..

Mais le personnage qui me laisse bouche bée tellement il monte en puissance, c’est Kai Proctor, il est très très bien joué par Ulrich Thomsen, c’est un personnage profond, énigmatique, il réussit la prouesse d’être terrifiant et touchant à la fois. On découvre une étonnante fragilité lorsqu’il est avec sa mère, la violence extrême dont il peut faire preuve envers ses ennemis, mais aussi un sentiment dérangeant avec sa nièce Rebecca, une relation d’ailleurs qui va faire beaucoup parler d’elle…

Carrie quant à elle, est assez inexistante dans cette saison. Les premiers épisodes ou elle est en prison sont ennuyeux, ensuite quand elle sort, on la voit rarement, sauf dans les 2 derniers épisodes, ou elle participe activement à l’assaut final. Elle nous fait un peu pitié, en même temps avec ce qu’elle a vécu, on ne ferait pas mieux qu’elle.

La première saison était riche en action et en sexe sûrement pour qu’on s’accroche à la série, ça a bien marché d’ailleurs. Maintenant que l’on connait bien les personnages, cette deuxième saison est plus calme, plus sombre, plus torturée..

Les premiers épisodes de la saison 2 sont réellement ennuyeux, ce début de saison  s’éparpille  et aucune direction solide n’arrive à prendre sérieusement forme , c’est parce qu’on était habitué à beaucoup d’action, et là d’un coup il ne se passe plus rien, on est déroutés. Mais en fait ce n’est pas qu’il ne se passe rien, il faut voir au-delà des bastons et du sexe et regarder en profondeur. On découvre les failles, les peurs, les psychoses, et l’histoire de certains personnages. Même si les scènes de combat sont plus rares, elles sont toujours aussi violentes, et plutôt bien faites.

Dans l’ensemble tout est très bien filmé, beaucoup de ralentis, de musique à la place de certaines scènes d’action, du silence quand il le faut,  on arrive vraiment à ressentir de l’émotion, chose qui ne serait pas arrivé  dans la saison 1 qui n’était là que pour nous en mettre plein la vue !


Banshee est une excellente série, elle est badass, émouvante, spectaculaire, tout ce qu’on aime ! Vivement la saison 3. 

Commander sur Amazon

 

En commandant le DVD / Blu-ray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Tyxia

Passionnée de séries, de livres, de films, anciennement grosse gameuse sur console ( et oui j'ai sacrifié cette passion pour pouvoir faire le reste ), les journées sont trop courtes, tant de choses à découvrir...

12 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.