Almost Human, Saison 1

J’ai longtemps hésité à suivre Almost Human. Pourtant, je suis le public cible de ce genre de série à l’ambiance SF ou l’on suit un policier de 2048 qui enquête avec son partenaire synthétique. De quoi « remplacer » Fringe, une des dernières série du genre fantastique marquante et qui est désormais à la retraite? C’est sûrement l’idée de la FOX car en plus du producteur JJ Abrams, la série est portée par J.H. Wyman, un ancien de Fringe justement. Une belle équation sur le papier, mais Almost Human tient-il ses promesses?


P

as tout à fait! La série offre une ambiance buddy movie à la sauce futuriste, nerveux et efficace. Mais sans plus. Peu ou pas d’originalité sur les personnages, on a un duo de flics que tout oppose, John Kennex (Karl Urban, un poil monolithique), le blanc humain et Dorian (Michael Ealy) le robot noir. Si ce n’est le background futuriste, on se croirait (presque) dans un épisode de l’arme fatale! Car niveau action, ça dépote pas mal dès le début avec le dézingage de l’équipe de John tombée dans une embuscade tendue par Insyndicate, une puissante organisation criminelle. Et oui, comme tout bon univers SF qui se respecte, le futur est pourri! La criminalité a explosée et les flics se sont adjoint les services de robots humanoïdes, les MX android pour faire face. Suite à l’embuscade, seul John survivra, mais il perdra sa jambe droite et passera 17 mois dans le coma.

vlcsnap-2013-12-07-15h14m10s20 vlcsnap-2013-12-07-15h16m49s75

De retour à son job d’inspecteur, il se verra adjoindre un partenaire cybernétique, mais une version ancien modèle, une unité DRN nommée Dorian. Ces anciens modèles conçus pour ressentir des émotions et dotés d’un libre arbitre ont été mis au rencard car jugés trop peu fiables (ou trop humains!). Mais voila un parfait partenaire pour John qui a en horreur les synthétiques comme il les appelle!

Pour le reste de l’équipe, on a la capitaine Sandra Maldonado (Lili Taylor), la boss de Kennex. Visiblement, ces deux-là ont un passé commun et heureusement pour Kennex, elle semble le tenir en haute estime et lui passe pas mal de manquements au règlement! Ce qui n’est pas le cas du détective Richard Paul (Michael Irby) qui était contre le retour de Kennex et qui ne se prive pas de lui dire tout haut! Autant dire qu’entre, c’est plutôt à couteau tiré! Les choses se passeront beaucoup mieux avec la détective Valerie Stahl (Minka Kelly), et on sent très vite une attirance mutuelle entre elle et Kennex. Dernier membre important de l’équipe : Rudy Lom (Mackenzie Crook), le cliché parfait du technicien geek! Alors que le geek est devenu plutôt tendance et cool (comme dans The Big bang Theory), on retombe ici dans le schéma du geek bizarre et un peu flippant que l’on voyait il y a 10 ans! Pas très futuriste tout ça!!

vlcsnap-2014-03-05-20h58m15s28 vlcsnap-2014-03-05-20h58m49s111 vlcsnap-2014-03-05-21h02m07s33 vlcsnap-2014-03-05-21h07m40s32

Mon avis

E

n regardant la série, on a quelque part l’impression de voir le remake US de la série suédoise Akta Maniskor! Ici aussi, les robots sont interprétés par des humains légèrement maquillés (pour les MX Android) ou parés d’effets spéciaux (pour Dorian). Mais là ou les suédois utilisaient la série pour poser la réflexion sur les robots et leur place parmi nous, Almost Human gomme presque totalement ce point. Certes, on a Kennex qui déteste les robots et qui finit par ne pouvoir s’entendre qu’avec Dorian. Mais cela n’est finalement du qu’au coté très « humain » de Dorian. Une « simplification »  n’est finalement pas si étonnant pour une série US.

Mais là ou la série échoue le plus selon moi, c’est sur l’ambiance futuriste.

vlcsnap-2014-03-05-20h56m00s205Sans doute faute de moyens, cette ambiance futuriste n’est dispatchée que par petites touches (les hologrammes « crimes scene », les post-it virtuels,..). Du coup, au global, on ne sent pas vraiment dans le futur! Les voitures de polices sont avec une peinture noire mat, pas sur que cela suffise à faire très futuriste! Le tout fait bien trop contemporain pour se croire en 2048. A ce titre, Continuum réussit bien mieux ses flash forward en 2077, mais bien sur cela ne concerne que quelques courtes séquences puisque la série se déroule à notre époque. Bref, la série n’est pas à la hauteur de ses ambitions!

Pourtant, on a quelques bonnes idées, comme les « smart house » de l’épisode 11. Une vraie vision crédible de la domotique dans quelques décades! Avec les risques en cas de piratage! Ce qui au final ne fait pas tout à fait rêver, mais c’est (pour une fois) convaincant.

Dernier point qui déçoit également, pas de trame en fil rouge.

Il y a bien Kennex qui tente de retrouver la mémoire sur ce qui s’est passé lors de l’embuscade ou il a perdu son équipe, mais ça devient vite lassant et se termine en impasse. Pareil du coté du coté d’Insyndicate qui s’avère plus une voie sans issue qu’autre chose!  Plus intéressant, la rencontre dans l’épisode 9 du Docteur Nigel Vaughn (John Larroquette), l’inventeur ruiné des DRN. Vu la tournure des événements, il avait tout  d’une Némésis en puissance. Mais c’est peine perdue! Tout comme le mur qui semble séparer la ville de l’extérieur dont il sera souvent question, mais est un peu l’arlésienne de cette saison! Le dernier épisode est d’ailleurs assez emblématique de ce manque de construction de la série : même pas un petit cliffhanger de rien du tout, alors que la aussi il y avait matière (en mettant par exemple Dorian hors-service). C’est vraiment dommage, car il y a plein d’éléments non exploités!  Tout comme les seconds rôles, qui font de la figuration plus qu’autre chose. Je pense notamment à Valerie qui reste très en retrait, hormis dans l’épisode 10 ou il est question des « Chromes », des humains génétiquement « parfaits » (Valerie est une chrome).

vlcsnap-2014-03-05-21h12m54s102 vlcsnap-2014-03-05-21h13m39s45

Que nous reste-t-il alors? Un buddy-movie avec une trame de fond futuriste! Michael Ealy campe un Dorian plutôt convaincant, un bon équilibre entre humain et robot (on oublie finalement assez vite qu’il est un robot d’ailleurs). Du coté de Karl Urban, le personnage de Kennex est bien trop classique! Le policier torturé, et légèrement rebelle sur les bords! Mais comme il obtient des résultats, on lui laisse les coudées franches! Rien de bien nouveau sur la forme! Et finalement, on ne sait pas grand chose sur lui. Tout au plus, on apprendra lors du dernier épisode que son père était lui aussi flic… Bien maigre en somme!

L’école de l’épisode 10 rappellera des choses aux fans des 4400 :

vlcsnap-2014-03-05-20h56m42s112

Au final, on a un sentiment de gâchis!

Il y a du potentiel, mais tellement mal exploité que cela gâche le plaisir du spectateur. Plein d’idées sont semées (les souvenirs de Dorian, le docteur Nigel Vaughn, le mur, les « Chromes », ..) mais ne débouchent sur rien! J’ai regardé toute la saison en espérant une petite étincelle qui n’est jamais arrivée. Une chose est sure, la série ne prendra pas la place de Fringe dans mon cœur de sériephile! De toute façon, pas certain que la série soit renouvelée vu les audiences en baisse depuis le pilote..

  

6 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1318 articles

6 réflexions sur « Almost Human, Saison 1 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.