Alcatraz, Saison 1

La série démarre donc le 21 Mars 1963, lorsque la relève des gardiens de la prison (composée notamment du jeune Emmerson Hauser) découvre une île complètement déserte. Les 256 prisonniers et 46 gardiens se sont volatilisés. La version officielle sera que la prison a fermé pour des raisons de coûts et de mauvais états des lieux. De nos jours, le détective Rebecca Madsen (Sarah Jones) de la police de San-Francisco (SFPD) enquête sur le meurtre d’un ancien directeur de la prison d’Alcatraz.


E

nfin essaye, car à peine arrivée sur les lieux, un mystérieux agent du FBI, Emmerson Hauser (Sam Neil) reprend l’affaire en main car la victime est un ancien agent fédéral. Mais notre super fliquette n’aime pas se faire virer d’une enquête et récupère des empreintes qui la mène à Jack Sylvane, un ancien détenu d’Alcatraz sensé être mort depuis bien longtemps. L’affaire tournant donc autour de la célèbre prison, elle demande de l’aide au Docteur Diego Soto (Jorge Garcia), un spécialiste qui a écrit plusieurs livres sur le sujet. Devant son obstination, Hauser finira par la recruter et lui raconter ce qui c’est passé 50 ans plutôt à Alcatraz. On découvre à cette occasion son assistante, Lucy Banerjee (Parminder Nagra, la docteur Neela d’Urgence) qui leur montrera des vidéos de surveillance de Sylvane, ou l’on voit clairement qu’il n’a pas vieilli depuis sa disparition. Ou qu’ils aient disparus, les prisonniers en reviennent tel que, sans avoir vieilli depuis lors. C’est notamment le cas de Tommy Madsen (David Hoflin) le grand-père de Rebecca.

Pour compléter le tableau, on a également Ray Archer (Robert Forster), que Rebeca considère comme son oncle car c’est lui qui l’a elevée. C’est un ancien gardien d’Alcatraz qui a bien connu son grand-père. Jusqu’au quatrième épisode, je pensais que la série allait devenir ennuyeuse avec son schéma 1 épisode = 1 prisonnier de retour. Puis, les choses changent à la fin de l’épisode 4, ou l’on découvre que certains prisonniers sont revenus pour récupérer des clés. Clés que l’on voit utilisées dans un flashback dans le passé pour ouvrir une porte mystérieuse dans les bas-fond de la prison et ou sont envoyés des prisonniers. L’épisode 5 en remet une couche avec cette fois le retour de l’un des gardiens, Guy Hasting, qui est à la recherche de Tommy Madsen, le grand-père de Rebecca. Et afin de le retrouver, il enlèvera Ray, dont il a été l’instructeur à Alcatraz. Rebeca finira par les retrouver (et découvrira au passage que Ray est le frère de Tommy Madsen). Ce qui est étrange, c’est que Guy a disparu un peu avant les autres, lors d’un soi-disant accident chimique.On découvre également que Ray a été contacté dans le passé par Hauser et qu’il connait donc la vérité sur Alcatraz. Rebecca comprends alors que son grand-père est une des clés du mystère. Le mystère s’épaissit et le coté « mythologie » commence à devenir tangible.

Sauf que les épisodes suivants (6,7,..) reprennent la trame un épisode = un prisonnier sans apporter beaucoup de réponses sur ce qui se passe (ou alors au compte-goutte!). On en apprend malgré tout un peu plus la relation qui uni Emmerson et Lucy. L’épisode 8 permet de confirmer ce que l’on savait déjà plus ou moins, les prisonniers servent de cobayes au directeur de la prison et son médecin chef. Outre les prélèvements de sang suivis de réinjection (avec quels additifs?) comme ce qu’a subit Tommy Madsen, ils se livrent à diverses expériences perverses. C’est le cas de Clarence Montgomery (Mahershalalhashbaz Ali, vu dans les 4400), un innocent qui finira par devenir un tueur suite aux expériences du doc. On peut donc légitimement présumer que ces expériences pourraient être la cause de la disparition – réapparition de la population d’alcatraz…

Le retour de Lucy à l’épisode 12 présage une avancée dans l’intrigue. Elle insistera pour révéler à Rebecca et au doc ce qu’ils ont déjà appris par eux-mêmes : elle fait parti des « 63 », mais sans pour autant s’étendre trop sur le sujet. Rebecca, lisant entre les lignes, comprends que Lucy et Hauser étaient plus que liés, la disparition de Lucy semble être la cause du caractère désagréable de ce dernier..

Le cast :

L’équipe d’Alcatraz

Mon Avis

L

 a série alterne le chaud et le froid, le bon et le moins bon. Le moins bon, c’est ma crainte initiale, à savoir la trame qui ne varie pas avec un nouveau « revenant » à chaque épisode. Du coup, pas d’effet de surprise, une certaine routine s’installe!! L’aspect feuilletonant prend donc le dessus et on n’avance que très peu sur la trame principale et la « mythologie » liée à la disparition des occupants d’Alcatraz. C’est dommage, on sent qu’il y a un « gros truc » derrière ces disparitions, entre le directeur qui complote des trucs louches dans son coin, E. B Tiller que l’on sent pas franc du collier, et enfin le doc qui expérimente des trucs qui travaille dorénavant pour Hauser. Bref, y’a matière (Hauser lui même étant au centre de tout cela également), mais on piétine un peu malgré le format court de la série (13 épisodes).

 La série s’arrête là, puisque qu’elle a été annulée. On n’en saura pas plus sur les mystères d’Alcatraz.. Dommage, ou pas!!

Mon Label

Acheter sur Amazon :

alcatraz-dvd alcatraz-br

En commandant le DVD / Bluray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1289 articles

2 réflexions sur « Alcatraz, Saison 1 »

  1. Ah oui t’es un peu plus généreux xD Alcatraz me fait penser à Awake en un sens. Des stand alone, une annulation précipitée alors que la fin de saison relève complètement le niveau et aurait pu avoir beaucoup d’audience (mais dans le cas d’Alcatraz, ils ont attendu la fin de la saison 1 !)

    J’aime bien le gros tampon « Série Annulé » 😀

    1. La fin en m’a pas plus emballé que ça (d’autant que c’est une fin ouverte, qui appelait une saison 2). Non, ce que j’aimais bien, c’est le mystère derrière cette disparition-réapparition, qui est exploité dans quelques (rares) épisodes. Il y avait matière à faire quelques chose, malheureusement, la trame un épisode = un « revenant » s’est imposée au détriment du fond. Awake, j’ai commencé, mais vu l’annulation, je sais pas si je vais continuer..
      Merci pour le tampon (des fois, j’ai des idées qui surgissent comme çà), il a également son pendant « série renouvelée »..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.