The Nice Guys

En mai, fais ce qui te plait ? Non, non en mai, c’est le Festival de Cannes !! Je n’aime pas le Festival de Cannes… Voilà, c’est dit… Jalousie de ma part vu que je ne peux pas y aller ? Non ! La sélection de films proposés dans cette grande messe du cinéma mondiale ? Non plus ! L’aspect réunion de gros comptes en banque qui donne naissance à de nombreux projets et accords de production ? Non, car le cinéma est une industrie et Cannes un de ses réservoirs. Plutôt le côté « bling bling », la course à l’autographe et surtout l’aspect mondain qui prend le pas sur l’artistique.

Bon je fais la fine bouche, mais Cannes c’est aussi l’occasion de voir quelques exclusivités avec des sorties décalées. « The Nice Guys » fait partie de ces films propulsés à Cannes hors compétition avec une sortie nationale au dimanche 15 mai.

the nice guys

« The Nice Guys » nous raconte l’histoire de deux détectives dont le destin professionnel se croisera dans la recherche commune d’Amélia, une jeune femme qui a mystérieusement disparu suite au décès tragique d’une célèbre star du porno, Misty Moutains !! Tout un programme…

PORNO, POT D’ÉCHAPPEMENT ET BOURRE PIF

Los Angeles, les années 70, le cinéma traditionnel vacille, le porno est en pleine…bourre… et sa plus grande star vient de mourir : la plantureuse Misty Moutains. Holland March vit dans ce Los Angeles de la crise ou plutôt il tente de survivre en tant de détective privé. Son contrat du moment, retrouver Amélia, une femme qui a disparu, Misty et l’industrie du porno semblent être des pistes qui lui permettront de retrouver la jeune femme. Alcoolique, escroc et moustachu (depuis quand être moustachu est un défaut !?), March est aussi assez malchanceux lorsqu’il tombe entre les mains de Jackson Healy, autre privé option casseur de bras, engagé par Amélia pour ralentir la progression de son enquête. Contre toute attente, Jackson comprend qu’Amélia a disparu et propose à un March qu’il a bien amoché de s’associer pour en savoir un peu plus sur cette mystérieuse disparition. C’est avec cette idée de départ ultra classique et codifiée que nous sommes invités à découvrir le Los Angeles des années 70 entre sa crise pétrolière et automobile, au cœur d’une cité des Anges à l’atmosphère polluée de particules fines et dans laquelle l’industrie pornographique est au sommet de son art.

the nice guys : march - healy

Pour visiter ce Los Angeles so 70’s, le réalisateur américain Shane Black a choisi de faire dans le buddy movie explosif et bagarreur à travers un duo de personnages hauts en couleur. D’un côté, March le maladroit, interprété par Ryan Gosling, qui doit gérer entre son enquête, ses galères personnelles et sa fille. De l’autre, on a Healy, interprété par un Russell Crowe toujours aussi efficace, un mec agressif, cynique, mais avec un sens de la justice dont Los Angeles manque énormément. Un excellent duo de personnages et d’acteurs, véritable monteur de l’action, du rire et de la narration servis par des dialogues exquis et un humour bien rythmé dans des situations parfois assez folles et absurdes. J’ai été surpris par un acteur, mais agréablement surpris, Ryan Gosling. J’adore cet acteur, ses collaborations avec le réalisateur danois Refn dans les très esthétiques « Drive » et « Only God Forgives » par exemple, des interprétations assez monolithiques que beaucoup lui ont reprochées. Si c’est votre cas, « The Nice Guys » peut vous permettre de mieux apprécier le beau gosse canadien. Mine de rien, il m’a surpris par son pouvoir comique dans ce buddy movie avec beaucoup de malice dans son jeu et un personnage assez pataud qui lui va à ravir.

SHANE BLACK IS BACK !!

Zlatan Ibrahimovic a dit récemment « Je suis venu comme un roi, je pars comme une légende », vous allez me dire, mais pourquoi une référence footballistique dans un article de GeeKroniques? Le géant suédois a quitté le PSG sur cette phrase accrocheuse et celui-ci aurait largement eu sa place dans un buddy movie écrit ou réalisé par Shane Black, le roi ou plutôt LA légende du genre. Si je vous dis « L’arme fatale », « Last Action Hero », je pense que beaucoup parmi vous auront le sourire en repensant aux duos de flics ou de héros magistralement mis en place par Shane dans l’écriture des scénarios de ses films ancrés dans le cinéma des années 80, 90. Le natif de Pittsburgh a fait bien plus qu’écrire pour le cinéma, il a lui-même réalisé des films, de très bons films même. Une critique acerbe du cinéma hollywoodien dans « Kiss Kiss Bang Bang » dont on retrouve quelques miettes dans « The Nice Guys », mais aussi « Iron Man 3 » (le meilleur film de l’homme d’acier pour moi) avec quelques parcelles en guise d’héritage buddymovien dans le duo IronMan / IronPatriot.

nice guys

Shane sait s’y prendre pour faire du film d’action, pêchu basé sur un duo fort et celui-ci aurait pu se laisser aller à la facilité du pastiche trop appuyé du Los Angeles des années 70. Il aurait pu balancer de la coupe afro à tout va, de la ruelle sale et inhospitalière et encore balancer une playlist très funk-soul-disco craché d’une sono qui crépite… Non, non, Shane a préféré faire dans la finesse musicale très appréciable avec tout le cachet et le cool que cela apporte. Il y aussi une gestion des cadres et de la caméra très série policière de cette même époque avec une teinte à l’image un peu terne qui rejoint l’idée d’un Los Angeles étouffant et pollué. Je vais oser faire quelques reproches à La légende sur une narration qui parfois se perd un peu pour paraître complexe, un humour absurde qui parfois peut faire sortir le spectateur du film et des seconds rôles pas toujours assez épais pour paraître convaincants.

À voir ? Un super duo d’acteur, une super BO, une ambiance cool et authentique pour un buddy movie très stylé par le champion toutes catégories du genre. Black, Crowe, Gosling, ce sont vraiment des mecs sympas en fait, pas besoin d’aller sur la Croisette pour le vérifier… 

[amazon_link asins=’B01FTBAURC,B01FTBAUQS’ template=’grille3′ store=’chezmat-21′ marketplace=’FR’ link_id=’7404ef42-d1cd-11e6-a4e8-b949db15c41e’]

En commandant le DVD / Bluray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
On a aimé
  • Un excellent buddy movie, drôle et bourré d'action.
  • Crowe / Gosling : un duo gagnant! Mention spéciale à un Gosling hilarant.
  • Une plongée dans le Los Angeles des années 70.
On a pas aimé
  • Une histoire qui se perd parfois à vouloir être complexe.
  • Quelques seconds rôles sans épaisseur.
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Anthony

Grand consommateur de films, mais attention : j'aime la qualité!!! SF, fantastique, action, réflexion, comédie, français, étranger, drame, biopic, etc, etc, ... du moment que c'est fait avec le cœur et non avec les pieds!!!

79 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.