une critique Tenet

Tenet

Le nouveau film de Christopher Nolan débarque dans nos salles de cinéma tel un grand sauveur pour beaucoup. LE film qui fera revenir les gens au cinéma ! LE film qui sauvera une saison estivale d’une étrangeté rarement vu dans l’histoire moderne.
Avec une telle aura, impossible d’être réellement inquiet pour son succès au box-office. Mais on ne peut s’empêcher de se poser une question : est-ce que le film en vaut au moins la peine ? Est-ce que le « sauveur » est au moins un bon film ?

Petite note personnelle : cet article n’est qu’une simple critique du film Tenet et n’est que ça. Le contexte mondial concernant la pandémie ou le conseil sur le fait de oui ou non retourner au cinéma… Je ne me permettrais aucune prétention sur le sujet.

Chaque nouvelle réalisation de Christopher Nolan est un événement. Souvent vu comme un chouchou à la fois des critiques mais aussi du public, difficile de ne pas attendre ses projets avec impatience. Néanmoins, son dernier film Dunkerque était accueilli de manière moins dithyrambique. Je suis d’ailleurs dans cette vague, ayant trouvé Dunkerque impressionnant sur un plan technique mais creux en terme d’impact émotionnel. J’attendais donc Tenet avec un grain d’inquiétude, craignant de voir la filmographie de Nolan commencer à plonger.

Long débat intérieur :
Est-ce que j’écris une critique entièrement à l’envers juste pour la blague ou non ?

Avec Tenet, Nolan continue son exploration dans le domaine du temps. Le temps a toujours été un thème important dans sa filmographie et ce film est peut-être celui qui pousse le plus les limites du lien entre le temps et la narration d’un film.

Il va sans dire que cette critique est garantie sans le moindre spoiler.

Après un film de guerre qui se voulait très réaliste, nous revenons dans un univers proche de celui d’Inception ou d’Interstellar. Celui où nous sommes clairement dans un univers de science-fiction, mais qui se veut être le plus réaliste possible. Et ça marche, car comme à son habitude la première partie du film est une installation des règles définies de cet univers pour qu’au moment où le spectateur commence à se sentir à l’aise, Nolan puisse commencer à jouer avec ses propres règles. C’est une façon de faire qui a fait ses preuves jusqu’ici, alors pourquoi changer ce qui fonctionne ?

Là où le film va sans doute le plus impressionner est au niveau de la réalisation et du montage. De nombreuses scènes ont été tournées plusieurs fois par différents angles afin d’avoir un montage jouant sur le principe d’inversion de la manière la plus divertissante possible. Et ça marche car les scènes d’action ont réellement une identité marquée et marquante. Un grand bravo au directeur de la photographie Hoyte van Hoytema ainsi qu’à la monteuse Jennifer Lame. Le travail est ici remarquable.

Pour rester dans le domaine de la forme, la musique est très présente mais n’est pas très marquante. On pourrait tout de suite penser qu’il s’agit d’Hans Zimmer mais il s’agit ici de Ludwig Göransson, qui nous offre néanmoins une bande-son très métallique et très lourde, proche du style Zimmer justement. Alors attention, la bande-son n’est pas mauvaise. Il n’y a juste pas eu un moment durant le film où j’étais impressionné par cette dernière. Dommage !

Dans ce film, tout le monde a la classe.

Le casting est globalement un sans faute. Peut-être un John David Washington un peu trop en retrait, surtout lors des scènes où il partage l’écran avec Robert Pattinson. Kenneth Branagh joue parfaitement l’antagoniste. Nous avons vraiment envie de le voir échouer.

Il n’y a pas grand chose à reprocher à Tenet sur la forme. Le soucis que j’ai avec ce film est l’aspect émotionnel. Ça n’a jamais été la priorité dans le cinéma de Nolan, nous sommes clairement sur une évolution logique de ce côté. Néanmoins, difficile d’être investi dans ce film. Je suis impressionné par Tenet, je respecte Tenet. Mais je n’ai pas d’émotions particulières quand je pense à Tenet.

L’histoire n’est pas simple (pas de quoi non plus choper une crampe au cerveau comme on peut le voir ici et là sur la toile, il faut juste être attentif et tout ira bien je vous le garantis !) mais beaucoup des problèmes de compréhension viennent du fait que Nolan aime beaucoup compliquer les choses. Parfois pour pas grand chose.

Une histoire qui se veut moins alambiquée mais dans laquelle il y a un vrai investissement émotionnel vaudra toujours plus qu’une histoire complexe qui l’est juste pour l’être. Inception réussissait cet équilibre, là où Tenet se plante un peu plus.

Tenet est un bon film. Et c’est un vrai spectacle alors forcément que cela va encourager le plus grand nombre à aller le voir dans nos bonnes vieilles salles de cinéma. Mais ça ne va malheureusement pas plus loin que ça. Satisfaisant intellectuellement, mais pas émotionnellement. Le prochain projet de Nolan se devra de remonter la pente pour moi, car nous commençons à voir les limites du réalisateur.

7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Greil

53 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.