Star Trek : Sans limites

Bien que n’étant pas un « Trekie », mais un simple amateur de SF, j’avoue que j’attendais ce nouveau film Star Trek avec impatience! Les 2 premiers opus m’avaient plutôt convaincu, j’espérais donc passer de nouveau un bon moment à bord de l’Enterprise..

Le film débute avec le capitaine Kirk (Chris Pine) en pleine mission diplomatique, un exercice qui va vite tourner court! La mission de 3 ans de l’équipage étant terminée, l’Enterprise retourne à la base de Starfleet, la station de Yorktown. Mais alors que Kirk et Spock  (Zachary Quinto) songent tous les deux à quitter leur poste, une mission de sauvetage que seul leur vaisseau peut accomplir est lancée.

Car Kalara, une alien, vient demander du secours pour son équipage resté coincé dans une nébuleuse inexplorée. Mais une fois sur place, le fleuron de Starfleet va se retrouver en présence d’une force bien supérieure à lui. L’enterprise est littéralement prise d’assaut par un essaim de vaisseaux et des combattants vont s’introduire à bord. Ils sont à la recherche de l’artefact vu au début du film lors de la mission diplomatique…

Après un crash sur une planète, Kirk et ses fidèles lieutenants vont tenter de reprendre la main sur la situation. Ils seront aidés par Jaylah (Sofia Boutella), une jeune alien belliqueuse et débrouillarde..

STAR TREK SANS LIMITES - Bande-annonce finale (VOST)

Mon avis

Star Trek : sans limites est un excellent blockbuster! Le rythme est soutenu, et on n’a pas vraiment le temps de souffler ou de s’ennuyer pendant les 120 minutes du film. De l’action, de l’épique, de la bravoure et des méchants aliens, bref le fan de SF que je suis en a pris plein la vue! J’ai quand même un peu souffert de voir un vaisseau emblématique comme l’Enterprise se faire autant maltraiter (je n’en dis pas plus, vous verrez bien). La station de Yorktown est quant à elle un gros kif visuel, c’est très beau et réussi (surement la station orbitale la plus aboutie vue au cinoche)!

Un cast au top

L’un des atouts de ces reboot cinématographiques de Star Trek, cela reste le cast du film. Les acteurs choisis collent vraiment bien aux personnages, en tout cas au souvenir que j’ai des épisodes de la série originelle vus quand j’étais gamin. Kirk en risque-tout qui place son équipage avant tout, Mcoy qui adore se chamailler avec son pote Spock, et Scotty à grogner dans la salle des machines. Je retrouve vraiment cette ambiance de mon enfance, mais de manière assez naturelle. Et ça, c’est top! Ce cast reste pour moi l’une des grandes force de ce reboots.

cast-star-trek

Et puis il faut vraiment voir le film en VOSTFR, l’accent de l’ami Simon Pegg qui détonne parmi l’équipage vaut le détour.. On retrouve également Shohreh Aghdashloo (vue dans la saison 1 de The Expanse) dans le rôle de la commandante de Starfleet.

Un méchant pas beau

Évidement, pas de bon blockbuster sans un bon méchant! Ici Krall fait le taff, quoiqu’un peu trop classique dans sa démarche de vouloir détruire le monde (enfin ici, c’est Starfleet qui attise sa colère, mais bon, l’idée est là). D’autant que le final livre quelques révélations sur le personnage et ses motivations qui sont assez inattendues.. Mais je trouve dommage d’employer un acteur avec le charisme d’Idris Elba en lui collant un masque sur la tronche..

star-trek-beyond-zoe-saldana-idris-elba-krall

Un scénario de blockbuster

Bon, oui, quand on y réfléchit un peu, le scénario est un simple prétexte à la surenchère d’effets visuels, et que le piège dans lequel tombe l‘Enterprise est assez évident. Mais, on s’en fout au final, parce que je ne venais pas en salle pour utiliser mon cerveau, mais pour me distraire. Et là-dessus, la mission est remplie.

Malgré tout le film aborde quelques fils rouges bienvenus, comme la relation entre Spock et Uhura, ce qui donne lieu à quelques scènes plutôt cocasses d’ailleurs. Spock et Kirk qui songent tous les deux chacun de leur coté à quitter le service actif. Mais bien sûr, ce n’est qu’une passade, ils ne peuvent pas se passer de l’adrénaline que leur procurent les voyages à bord de l’enterprise! Bon et il faut aussi dire que Star Trek sans Kirk et Spock, ça le ferait carrément moins bien!

La 3D? Aie..

J’ai vu le film en 3D, dans une très belle salle privée d’un palace parisien (oui, j’suis en mode je me la pète), avec des belles lunettes 3D actives. Si voir les scènes dans l’espace reste un grand plaisir, je reste plus mitigé sur le reste. Les scènes d’action avec des mouvements de caméra rapides sont une catastrophe visuelle (c’est une constante pour tous les films 3D que j’ai pu voir) et demandent beaucoup trop d’efforts accommodation visuelle. À tel point que pendant la première demi-heure du film, j’ai eu mal aux yeux. Cela s’est légèrement estompé par la suite. Au final, je suis sorti sans mal de crâne de la séance, ce qui n’était pas gagné au départ.. 🙂

Un bilan une nouvelle fois mitigé sur l’apport de la 3D au cinéma.. Je pense que je vais rester un anti-3D jusque sur mon lit de mort..

Un p’tit truc qui me chiffone.

Y’a quand même un truc que je n’arrive pas à comprendre.. Ces films sont de reboot de la première série, les personnages sont les mêmes. Mais pourtant, le film fait pas mal d’allusions à la série : la photo de l’équipage, Leonard Nimoy qui fait son caméo en commandant Spock (enfin pour pas pour ce film of course). Bref, ce mélange Reboot / Hommage / Suite me dérange un peu. Mais cela reste de l’ordre du détail au final..

La musique

A l’écoute pendant le film, la BO reste extrêmement classique, mais soutient assez bien les scènes d’actions (elle est peu présente pour le reste). Ni bonne, ni mauvaise surprise, Michael Giacchino, fait le taf mais sans éclat particulier. Ceci dit, je serais infoutu de citer une BO marquante du musicien. A l’écoute en dehors du film, c’est même pire, les scènes d’actions utilisent de manière outrageuse et caricaturales les cuivres et les autres morceaux sont désespérément plats. Bref, je retourne écouter les musiques de Battlestar Galactica de Bear McCreary, c’est largement au dessus..

Au final

Que vous soyez un trekie convaincu ou un fan de SF, il faut aller voir Star Trek : Sans limites, vous passerez comme moi un bon moment en salle. Allez donc le voir en VOSTFR, mais abstenez-vous sur la 3D et utilisez plutôt l’argent économisé pour acheter des bonbons! Un blockbuster survitaminé qui renvoie à la préhistoire la série originelle et ses effets kitsch tout en préservant son esprit.. Vivement le prochain film!! 🙂

[amazon_link asins=’B01LTHNNBK,B01K596310,B01K595ZBE’ template=’grille3′ store=’chezmat-21′ marketplace=’FR’ link_id=’61c03d8a-d131-11e6-8738-5b6e69c2280d’]

En commandant le DVD / Blu-ray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

8 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1294 articles

2 réflexions sur « Star Trek : Sans limites »

  1. Je précise que je suis une fan hardcore de la série originale…
    Ces films sont des reboots de la série mais dans un passé alternatif. On est dans un monde parallèle si vous préférez. C’est expliqué dans le premier, je vous incite à le revoir. Y a déjà pas lourd de scénarios dans les nouveaux films alors si vous ne suivez pas !
    Le vieux Spock vient du futur alternatif. Donc, il cotoit son lui du passé. Les allusions au vieux Spock sont donc parfaitement cohérentes. C’est d’ailleurs très malin parce que ça a permis de faire apparaitre Nimoy, l’une des idôles geek les plus vénérées.
    Et ce n’est pas du tout du détail car ce film constitue un magnifique hommage à Nimoy qui est mort récemment. Je trouve que ça aurait valu le coup de parler de cet hommage dans votre article. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié cet aspect et ça m’a tiré quelques larmes.

    « Un blockbuster survitaminé qui renvoie à la préhistoire la série originelle et ses effets kitsch tout en préservant son esprit… »
    Aïe aïe aïe !! Ne me dites pas que vous faites partie de ces troupeaux bovins pour qui vieux égal nul. Allons donc !
    Rien ne renverra à la préhistoire Star trek the original series qui est et restera une des meilleures séries de SF de tous les temps.
    Les nouveaux films, avec leurs scénarios tenant sur des timbres poste et aussi peu de réflexion que dans le dernier Voici, ne jouent pas dans la même cour.
    Certes, Star trek TOS parait kitsch. Mais ce nouveau film le paraitra aussi dans 40 ans. A nous, cinéphiles, de dépasser cette notion toute relative pour apprécier les vraies qualités d’une oeuvre : le scénario, les personnages, la réalisation, le jeu des acteurs…
    Et Star trek TOS avec ces thèmes humanistes, ses innovations incroyables pour l’époque, ses scénaristes qui étaient pour certains des dieux de la SF, ces thèmes encore bien d’actualité et son casting parfait, est à mon avis indémodable.

    Cela étant dit, j’ai apprécié ce troisième film après avoir détesté les deux autres (le baiser de Spock et la destruction de Vulcain étaient des insultes lancées au visage des fans de la série, je ne reconnaissais pas les personnages).
    C’est en grande partie imputable à un changement de scénaristes et au fait que les acteurs sont plus à l’aise avec leurs personnages. Pas facile d’endosser des rôles aussi célèbres et appréciés…

    1. Hello Estellanara,

      je le précise bien je ne suis pas un grand connaisseur de Star Trek (une lacune pour le fan de SF que je suis). La série originelle, c’est pour moi les souvenir d’enfance des épisodes vus à la télé (et déjà avec ce coté kitsch). Mais d’ailleurs « Kitsch » n’est pas forcément péjoratif pour moi.. On ne peut donc pas avoir la même vision des films Vs la série.
      Peut-être qu’un de ces jours je me ferais l’intégrale de Star Trek TOS.
      Et pour te prouver que je ne suis pas du genre à penser que vieux=nul, je te renvoie à mon article sur la sérié originelle « Battlestar Galactica » que je me suis maté il y a quelques années juste pour compléter mon dossier sur la saga.. 🙂
      Merci pour ce long message passionné en tout cas!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.