Sorry to Bother You

Sorry to Bother You est un film qui a eu des retours très intéressants lors de sa sortie aux états-unis cet été. Le film divisait, mais tous les avis étaient néanmoins unanimes sur un point : on ne voit pas un film comme ça tous les jours.

Du coup, face à un tel ovni, mon avis est à prendre avec des pincettes. Je vais bien entendu essayer d’articuler mon propos pour être le plus objectif possible, mais nous sommes faces à un cas particulier. Typiquement, avec Sorry to Bother You, ça passe ou ça casse. Et en voyant ma note sur l’affiche du film, vous l’avez compris : avec moi, c’est passé.

Il s’agit de la première réalisation de Boots Riley, également derrière le scénario. Pour la faire simple, le film raconte l’histoire de Cassius « Cash » Green qui obtient un boulot dans le télémarketing. Il va au départ ne pas être un bon vendeur mais grâce à un don très spécial, il va finalement rapidement graver les échelons. C’est vraiment le pitch de départ car le film part ensuite dans plusieurs autres directions et je ne veux vraiment pas vous gâcher la surprise.

Ce que je peux dire, c’est qu’il s’agit d’un film au ton très satirique et acide. Boots Riley a des choses à dire et le fait d’une brillante manière à travers son film. Pour un premier long-métrage d’ailleurs, ça force un respect admirable. Entre l’excellence et le dynamisme du montage, la direction des acteurs, la photographie … Voir que ce film n’est nominé pour aucun Oscar est surréaliste.

Si vous avez une expression similaire durant le film, ne vous inquiétez pas c’est normal.

Sur la forme, il n’y a rien à dire. Boots Riley maîtrise son sujet ça ne fait pas de doutes. Et le casting accompagne parfaitement le délire du film.

Mais c’est peut-être ça qui le rend risqué. Je ne peux pas vous dire dans quoi vous vous embarquez si vous allez voir ce film car l’expliquer serait non seulement un exercice difficile, mais qui en plus n’aurait pas le moindre intérêt. Je peux juste vous dire que le scénario joue avec les codes et manipule les changements de tons avec maestria.

Qu’il soit aimé ou détesté, ce film est destiné à devenir culte. Je peux vous garantir qu’on parlera encore de Sorry to Bother You dans les années à venir. Je comprendrais parfaitement si vous me disiez que j’étais fou et que ce film était juste cinglé, mais pour ma part je vais me permettre l’excentricité d’appeler ce film un chef d’oeuvre.

Sorry to Bother You est tout simplement incroyable. Et je parle littéralement, je n’arrive pas à croire que ce film existe. Mais je suis heureux qu’il existe. Allez le voir, sincèrement… Même si le risque que vous le regrettiez existe, je peux vous garantir que vous ne voyez jamais des films comme ça au cinéma et passer à côté serait criminel.

10 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Greil

43 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.