Le voyage d’Arlo

Après le très réussi Vice-Versa des studios Pixar (enfin Disney-Pixar maintenant), j’attendais avec une certaine impatience de voir leur nouvelle réalisation, le voyage d’Arlo (The good dinosaur en vo). L’idée de base plutôt rigolote étant « et si la météorite qui a provoqué l’extinction des dinosaures avait finalement juste frôlé la terre, que serait devenu notre monde? ».

On se retrouve donc dans une uchronie ou les dinosaures ont survécus et sont dotés de la parole. Les herbivores sont de paisibles cultivateurs, tout comme la famille d’Apatosaures de Arlo, le petit dernier d’une portée de 3. Maladroit et froussard, il reste en retrait par rapport à son costaud de frère et de sa turbulente sœur. Il tente de prendre soin des poules qui le terrifient et aide sa famille aux travaux des champs. Une vie plutôt paisible en somme. Mais qui va basculer quand son père va mourir noyé lors d’une inondation alors qu’ils avaient pris en chasse un jeune humain qui pille leur réserve de maïs.

Triste et se sentant coupable, Arlo décide de mettre la patte sur le jeune voleur humain. Mais lors de la bagarre qui va s’en suivre, ils vont tous les deux tomber à l’eau et s’éloigner de la ferme des dinosaures. Ils vont devoir s’apprivoiser et travailler ensemble pour trouver le chemin du retour. Une fois leurs différents mis de côté, Arlo va baptiser son nouveau compagnon Spot et tous deux vont remonter la rivière pour rentrer chez eux. Le début d’un sacré périple!

Le Voyage d'Arlo - Nouvelle bande-annonce I Disney

Mon avis

On reste ici dans un très classique récit initiatique ou le jeune héros va devoir apprendre à devenir un adulte et laisser derrière ses craintes d’enfant. Sauf que Pixar va s’amuser pour notre plus grand plaisir à tordre le cou aux poncifs en tout genre! Car si le héros est un « classique » animal anthropomorphique (un dinosaure avec des caractéristiques humaines), son « faire-valoir » va non pas être un animal, mais un humain avec des caractéristiques d’animal! Car Spot est plus proche du chien que de l’homme ici! Un parti-pris assez osé, mais qui donne lieu à des scènes très drôles en complet décalage! Et cette inversion des rôles fait en grande partie le charme du film.

The_Good_Dinosaur_Arlo_and_Spot_Buffalo_Field

Le duo va bien sur faire des rencontres étonnantes, bizarres et parfois dangereuses! Si certains méchants sont des classiques des films de dinosaures, comme les raptors  (avec un petit coté Archéoptérix avec leurs plumes) ou les ptérodactyles complètement barges (on dirait qu’ils sont sous acide), on va là aussi avoir quelques surprises avec la famille de T-Rex croisée par les deux compères! Je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler, mais je trouve que l’idée colle assez bien au film et son ambiance « western ».

the-good-dinosaur-movie-raptors-pterodactyls image_a1056538

Visuellement éblouissant

Si les personnages restent très cartoons dans l’esprit de Pixar, les décors en mettent plein la vue! Ils sont tous photo réalistes, on a vraiment l’impression de voir des décors filmés sur lesquels seraient ajoutés les personnages (à la façon de Minuscule, la vallée des fourmis perdues). Bref, on en prend plein les mirettes à ce niveau! Ça m’a d’ailleurs  fait penser au seigneur des anneaux et aux magnifiques décors de la Nouvelle Zélande qui viennent sublimer le film. Sauf que ici, tout est numérique, ce qui est assez bluffant. Je dis chapeau les artistes!

THE GOOD DINOSAUR - Pictured: Arlo. ©2015 Disney•Pixar. All Rights Reserved. THE GOOD DINOSAUR - Pictured (L-R): Arlo, Spot. ©2015 Disney•Pixar. All Rights Reserved.

La musique

La musique est composée par Mychael Danna qui est plus un habitué des films (c’est notamment le compositeur attitré d’Atom Egoyan) ou des séries (il a composé la BO de Medium ou de Doll House). Sans être particulièrement mémorable, la musique accompagne plutôt bien le film et souligne bien la tension lors des scènes d’action.

La 3D

J’ai vu le film en 3D parceque c’était le seul format proposé pour l’avant première! Je suis toujours pas convaincu de l’apport de la 3D au cinéma et ce n’est pas le Voyage d’Arlo qui me convaincra! Certes ici la 3D n’est pas agressive et apporte une vraie profondeur sur certaines scènes, mais cela reste un gadget dispensable à mon sens!

Au final

Très classique sur le fond avec son récit initiatique (qui n’est pas sans rappeler celui du Roi Lion d’ailleurs), sur la forme, le voyage d’Arlo dispose d’un petit grain de folie qui vient emporter l’adhésion des petits et des grands. Sans doute pas le meilleur film du studio, mais on passe un très bon moment avec ce duo complètement improbable! Cela dit, difficile de passer après Vice-Versa qui avait placé la barre très haut. Gageons aussi que ce film sera l’occasion pour Disney de vendre pléthore d’objets dérivés! Figurines, peluches et autres bricoles sont déjà en rayon!

 

Le voyage d'Arlo
7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1318 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.