Kung Fu Panda 3

Et de 3! Le maître de kung-fu le plus improbable du cinéma est de retour pour de nouvelles aventures dans Kung-Fu Panda 3! La grosse nouveauté de ce nouvel opus, c’est l’arrivée des pandas et surtout du père de Po qui va faire son grand retour (le panda, pas l’oie hein). Le guerrier dragon va donc enfin pouvoir découvrir ses racines!

Mais bien sur, il ne sera pas uniquement question de câlins au pays des Pandas! La scène d’introduction qui se déroule dans le monde des esprits va nous faire découvrir le méchant du Film, Kai. Ancien frère d’arme de maître Oogway, il a appris en même temps que lui à manipuler le Chi, l’énergie vitale. Mais plutôt que de l’utiliser pour le bien, Kai a décidé de s’en servir pour absorber ses adversaires pour devenir plus puissant. Après 500 ans passé dans le monde des esprits, il parvient à rejoindre le monde des vivants qu’il compte bien asservir.

Kung-fu Panda 3 : kai

Pendant ce temps, Po,  le guerrier dragon profite langoureusement de sa popularité. Mais un nouveau défi lui est donné par Maitre Shifu : Po doit lui succéder et commencer à apprendre à enseigner son art. Une nouvelle fois Po va baisser les bras devant une tache qui lui apparaît clairement hors de sa portée (et ce ne sont pas les 5 cyclones qui vont lui donner tort). Mais avant qu’il n’est vraiment eu le temps de trop y penser, deux bouleversements majeurs vont survenir : l’arrivée de Li Shan, le père biologique de Po, et celle de Kai qui commence à absorber tout les grands maîtres de Kung-Fu pour s’approprier leur puissance. Sa cible? Le palais de Jade!

Kung-fu Panda 3 : Po et ses deux papas

Mais pour vaincre Kai et sa maîtrise du Chi, Po va devoir lui aussi maîtriser cet art que le méchant a jadis appris auprès des Pandas! Po part donc en pays Panda avec son père pour retrouver ses racines et devenir expert en Chi. Mais les choses ne vont pas se passer tout à fait comme prévu!

Kung Fu Panda 3 – Nouvelle bande annonce [Officielle] VF HD

Mon avis

1h35 de rigolade, ça ne se refuse pas! Bon d’accord, je le concède, il faut savoir retrouver un peu de son âme d’enfant pour se laisser prendre dans l’ambiance, mais si vous y parvenez, c’est régression assurée et un grand bonheur! Les plus terre à terre renâcleront sans doute sur une intrigue peu originale (oh mon dieu encore un méchant que seul ce gros balourd de Po peut vaincre), et ils n’auront pas complément tord. Mais moi, je l’aime bien ce gros balourd de Po, avec son humour potache (et son père ne fait pas beaucoup mieux) et ses gags de situation. Et oui, Dreamwork continue d’appliquer une recette assez similaire d’épisode en épisode, mais je ne me suis pas encore lassé! Cela reste toujours très coloré et fun! L’histoire est plutôt bien rythmé et Kung-Fu panda 3 enchaine les scènes sans temps mort (vous me direz pour un film de cette durée, encore heureux). Mais vraiment, ça marche bien, on sort en ayant vu un film ni trop court ni trop long. Techniquement, c’est aussi aux petits oignons, on meurt toujours d’envie de passer sa main dans la fourrure du Panda très bien rendue.

Hans Zimmer toujours à la musique

En parlant de recette, elle ne s’applique pas qu’au scénario, mais aussi à la musique, toujours assurée par Hans Zimmer (mais sans John Powell). La BO écoutée avant d’avoir vu le film nous remet tout de suite dans l’ambiance Kung-Fu Panda, mais vraiment non plus faire preuve d’audace ou d’innovation. Pendant le film, il faut avouer que cela reste plutôt efficace malgré tout! J’ai notamment apprécié le morceau ou les percussions de la musique sont synchronisées avec les poignards de Kai qui frappent le sol, cela apporte une belle cohérence. Je précise d’ailleurs que cette chronique est écrite avec la BO du film dans les oreilles (vous vous en foutez, mais je vous le dis quand même).

Un Kung-Fu Panda 3 Po-sitifs!

Le tout reste toujours très positif, voire parfois un peu mièvre, mais je trouve que cela fait partie de la licence Kung-Fu Panda. Et je trouve qu’un peu de positivisme, en ces temps difficiles, ça fait le plus grand bien. Car oui, ce gros nounours de Po va bien entendu, envers et contre tous finir par mettre la pâtée au méchant Kai! Meuh, non, ce n’est pas du spoil, c’est une évidence! La fin du combat est assez drôle avec un Po en mode super sayen qui va renvoyer Kai là ou il aurait du rester. Le petit scarabée est devenu Maître Po!

Les grincheux diront ce qu’ils voudront, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Po dans ce Kung-Fu Panda 3, ça m’a vraiment fait du bien de rigoler quasi non stop comme un gosse (peut-être plus que mes enfants d’ailleurs)! 

7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1276 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.