Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées

Je vais être tout à fait franc, je n’avais pas beaucoup de motivation pour aller voir ce troisième et dernier volet des aventures du Hobbit. La déception du deuxième opus m’avait un peu refroidi après un premier film pourtant réussi. Finalement, j’ai quand même voulu clore la trilogie et me faire mon avis sur le film. Et puis, mes deux fils cinéphiles m’ont un peu mis la pression pour aller le voir!


L

e hobbit et son groupe de Nains ont réveillés le dragon Smaug. Furieux, il vole vers Lacville qu’il noie sous une tempête de feu et de flammes. Alors que tous fuient la colère du monstre, seul Barde se dresse contre lui. Mais ses flèches ne font que rebondir sur les écailles du dragon qui forment une armure impénétrable. Alors qu’il ne lui reste plus qu’une flèche, Barde aperçoit une écaille manquante dans la cuirasse du dragon. Profitant de l’aubaine, il va terrasser le dragon avec son ultime projectile!

Mais la mort du dragon va attiser bien des convoitises! Elfes et nains font route vers Erébor afin de profiter des trésors que renferme la montagne. Les habitants du Lac espèrent également une compensation après avoir aidés les nains et vu leur ville dévastée par les flammes. Même le roi elfe Thranduil espère bien mettre la main sur certains joyaux qu’il convoite. Pendant ce temps, Thorin, obsédé par sa quête de l’Arkenstone devient chaque jour de plus en plus exécrable, comme si l’or maudit couvé par le dragon déteignait sur lui. Conscient que les richesses d’Erébor vont attiser les convoitises, les nains se retranchent et attendent. Bientôt, Thranduil et Barde viennent demander à Thorin d’honorer sa parole donnée à chacun. Mais comme possédé, il renie sa parole et refuse toute négociation. Alors que les Elfes sont prêt à donner l’assaut, les renforts Nains arrivent. Mais avant que les deux groupes aient eu le temps de croiser le fer, une armée d’Orc, de trolls et autres bestioles du même genre, débarquent sur le champ de bataille qui devient tout à coup chaotique..

Le Hobbit 3: La Bataille des Cinq Armées Bande Annonce Officielle VF (2014) HD

Mon avis

L

a bataille des cinq armées est assez réussi. Moins enthousiasmant que le premier film, il est moins « too much » que le deuxième film malgré une nouvelle volonté de grand spectacle à tout prix! Le passage le plus représentatif étant celui ou Legolas s’appuie sur des pierres qui chutent dans le vide pour rejoindre la terre ferme! On se croirait dans un cartoon! Un grand passage WTF qui de plus est ne rend pas très naturel et qui est tellement loin de l’univers! Il y a aussi les approximations par rapport au livre qui sont toujours légions (je rappelle que Legolas et bien d’autres personnages du film ne figurent pas dans le  livre). Et parfois, on peut se demander pourquoi! C’est le cas avec la mort de Smaug, si il est bien tué par Barde, il est en fait abattu en plein vol après qu’une corneille ait appris à l’archer le point faible du dragon. Ici, il est abattu au sol par un Barde qui découvre tout seul le point faible, l’écaille qui manque dans la peau du dragon. Je trouve que la version du livre aurait bien mieux donnée visuellement parlant. Bref, cela reste du détail. Il y a aussi les passages totalement dispensables comme ceux avec le bras droit du maître de Lacville qui passe son temps à vouloir fuir le danger. C’est déjà lourd une fois, mais après de multiples scènes du genre, cela en devient presque pathétique! Je ne reviens pas sur l’histoire d’amour entre Tauriel et Kili qui est toujours autant « contre nature » et totalement inenvisageable pour n’importe quel fan de Tolkien. Du coup, on y crois pas, et les scènes ou il est question de leur relation tombent complètement à plat, même si Evangeline Lilly incarne une elfe convaincante.

Mais parfois, les rajouts donnent des passages intéressants comme celui avec Gandalf prisonnier à Dol Guldur! Déjà, cela donne lieu à un bel affrontement avec Elrond, Saroumane et Galadriel qui vont se fritter avec les Nazguls de bien belle manière! Une façon aussi de rappeler que Sauron fourbi ses armes pour son retour pour ceux qui ne le sauraient pas. Dans cette idée perpétuelle de relier les deux « trilogies », le film se termine sur l’apparition de Ian Holmes, la version âgée de Bilbo, qui accueille sont vieil ami le magicien Gandalf. Et la boucle est bouclée! Et auparavant, c’est Thranduil qui conseille à son fils Legolas de se mettre en quête d’un certain « Grand pas » (Aragorn)…

Du coté des batailles, ne vous attendez pas à de l’épique comme dans la première trilogie, il sera plus question de multiples batailles séparées. Cela reste toujours très propre malgré tout, mais peut-être que l’on devient aussi blasé à force. Peut-être aussi que les enjeux ne sont pas aussi importants et que le film fait du sur place en restant pendant presque tout sa durée sur Erébor. Pas de lieux différents, pas de découvertes comme dans les autres films.

Le film passe relativement vite malgré ses deux heures quarante, pour autant, on ne m’enlèvera pas de la tête que 2 films auraient été largement suffisant pour adapter dignement le livre. Je me plais à imaginer un montage des 3 films expurgés de toutes les aberrations sur une durée de 4H30 à 5H00! Peut-être qu’un fan le fera un de ces jours. Mais tout n’est pas négatif, on est toujours très content de retourner en terre du milieu! On se dit à chaque fois que Tolkien à du avoir sous les yeux les paysages de la Nouvelle Zélande quand il a écrit ses livres! Si un jour je vais en Nouvelle-Zélande, ce sera en grande partie à cause de Peter Jackson et de ses films!

Les acteurs sont très convaincants, avec en premier lieu Richard Armitage qui campe un formidable Thorin! Mais C’est Martin Freeman qui met tout le monde d’accord, il est un parfait Bilbo! Candide mais courageux, j’ai même trouvé que sur certains plans, il avait une certaine ressemblance physique avec Elijah Wood, le Frodon de la trilogie du SDA. Bref, de ce coté là, on est aux anges! J’avoue toujours avoir aussi un faible pour Ian McKellen en Gandalf.

Au final, même si vous n’avez pas aimé le deuxième film, il faut aller voir ce Hobbit 3 pour clore la trilogie. Si le film n’est pas le plus réussi de Peter Jackson qui continue à s’enfermer en partie dans les erreurs du Hobbit 2, il livre une conclusion acceptable sans être épique. Petit conseil, restez pour le générique de fin, vous aurez le droit à de magnifiques dessins accompagné d’une belle chanson justement intitulée « The last Goodbye » et chantée par Billy Boyd, le Pippin de la trilogie du SDA. Un beau clin d’oeil!

The Hobbit: The Battle Of The Five Armies – Billy Boyd: The Last Goodbye – Official Music Video

7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1275 articles

8 réflexions sur « Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées »

          1. Pour ces dessins-là en particulier, c’est Alan Lee. John Howe est plus connu pour ses magnifiques fresques en couleurs.
            SInon, Mat, relis-toi, ton article est bourré de fautes d’orthographe et de frappe.
            Sinon, je constate qu’on a à peu près le même avis.

          2. Salut Jérôme,

            Merci pour le commentaire. Je viens de faire une relecture, et effectivement, je devais avoir la tête ailleurs le jour ou j’ai publié la critique! Merci du signalement, j’espère ne pas en avoir laissé de trop.. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.