Elvis et Nixon

Il est des films que l’on attend avec grande impatience et qui parfois déçoivent. Et puis il y a ceux que l’on n’attend  pas vraiment et qui surprennent. La comédie Elvis et Nixon, qui se base sur un fait historique, est indéniablement à classer dans la seconde catégorie!

Elvis est las de voir son pays tomber en décrépitude! La jeunesse sombre dans la drogue et la dépravation et le King s’inquiète de l’avenir de son pays. Il se décide alors à aller voir directement le président Nixon pour lui demander de devenir un agent fédéral « détaché ». Un électron libre qui pourrait infiltrer ceux qui gangrènent son beau pays.

Une idée complètement saugrenue (vous imaginez le type sans doute le plus connu du pays s’infiltrer « incognito »?), mais à laquelle le chanteur croit dur comme fer. Il part donc avec Jerry Schilling, son homme de confiance pour Washington avec la ferme intention de rencontrer Nixon. Mais le président mal-aimé n’a que faire de rencontrer la star du show-business!

Elvis & Nixon - Bande Annonce Officielle 1 (VF) - Kevin Spacey / Michael Shannon

Mon avis

Lorsque je vais voir des films en projections presse comme c’est le cas pour Elvis et Nixon, soit c’est pour un film que j’avais envie de voir, soit c’est un film que je ne serais pas allé voir. Elvis et Nixon rentre dans le second cas de figure. Mais c’est un bon moyen de sortir de sa « zone de confort » et de voir autre chose! Car malgré un pitch de base qui laisse quelque peu interrogatif, j’ai finalement passé un bon moment!

Dans la peau d’Elvis

Je ne suis pas vraiment fan d’Elvis, mais comme tout un chacun, je connais forcément certaines de ces chansons qui sont encore incontournables. Mais j’ai aimé cette plongée dans le quotidien du mythe! Il faut dire que Michael Shannon, à défaut d’être le sosie du King, incarne un personnage complexe et attachant malgré ses mauvais côtés.

Car oui, Elvis a un côté réactionnaire assez désagréable (surprenant pour une icône du rock’roll), un gout prononcé pour les armes que l’on pourra ne pas aimer, et il est complètement « bouffé » par son personnage public. Mais il reste parfaitement lucide sur cet état de fait, c’est d’ailleurs pour cela qu’il a une confiance totale en  Jerry Schilling qui est un ami de longue date. Pas un fan hystérique qui perd la tête en l’apercevant. Et des fans de ce type, on va en voir pas mal dans le film! Mais le King reste toujours très pro à leur égard en jouant son personnage public. Un véritable fardeau, mais qu’il semble porter de bon gré. Mais c’est aussi un homme habitué à ce que l’on ne lui refuse jamais rien.

elvis et nixon

Mais pour autant, il n’est pas toujours coincé par les convenances sociales! Alors qu’il est briefé sur l’étiquette pour sa rencontre avec le président, il va écouter bien sagement, mais il va faire tout le contraire de ce qui lui a été demandé. Car le King est l’égal d’un président après tout! Cela donne une rencontre totalement surréaliste avec Nixon, véritable point d’orgue du film! Le président, délicieusement désagréable est campé par un Kevin Spacey au top! L’entretien prévu pour être expédié en quelque minute va finalement perdurer une partie de la journée! Nixon totalement hypnotisé par le charisme du chanteur!

L’histoire avec un petit « h »!

Certes, on est ici en présence d’un moment historique finalement très anecdotique, mais très drôle. On a parfois l’impression que le film en fait trop et accentue l’aspect fantasque de la star, comme lorsqu’il revêt son costume de scène pour rencontrer Nixon. Mais le générique de fin montre une photo de la rencontre et l’on constate qu’effectivement le King était bien habillé avec ce même costume et toutes les breloques qui vont avec! Certes, le contenu de leur conversation reste une « interprétation », mais c’est complètement fou!

elvis et nixon elvis-nixon

Au final

Vous l’aurez compris, Elvis et Nixon est une comédie plutôt agréable et réussie. C’est surtout un film qui tente de sortir des schémas habituels du genre pour nous proposer quelque chose de différent de l’habituelle comédie et de ses codes.

[amazon_link asins=’B01LTHM8BG’ template=’grille3′ store=’chezmat-21′ marketplace=’FR’ link_id=’b70a08c7-d1b6-11e6-963f-7195957675aa’]

En commandant le DVD / Bluray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1297 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.