Ça : Chapitre 2

La fin d’une histoire est sans doute la partie la plus difficile à écrire pour Stephen King. C’en est devenu une blague d’ailleurs, dont il est parfaitement conscient. Alors forcément, quand on adapte son bloc de cocaïne qu’est « Ça », dont la partie « adulte » est généralement considérée comme plus faible dans un film fleuve de presque 3 heures, suite du film d’horreur ayant eu le plus gros succès au box-office de tous les temps…
La pression et les doutes peuvent se permettre d’être présents et nombreux.

« Ça » sonne faux

Alors on ne va pas perdre de temps à tourner autour du pot car il y a pas mal de choses à dire ici : le film a beaucoup de problèmes.

Commençons par le soucis principal : la structure. Le film passe beaucoup de temps à nous offrir des séquences où les différents héros sont séparés et subissent des attaques. Et la structure est toujours la même :

– Personnages se séparent / se retrouve séparés,
– Personnage #1 adulte a un flashback de lui enfant,
– Séquence « épouvante » se terminant par un jumpscare,
– Personnage #1 adulte a une séquence « épouvante » se terminant par un jumpscare,
– Personnage #2 adulte a un flashback de lui enfant,
– Séquence « épouvante » se terminant par un jumpscare,
– …

Vous voyez la structure très vite car c’est fait d’une manière si grossière qu’on a plus l’impression de voir un enchaînement de séquences plutôt qu’un film cohérent et continu. Et le problème est que cette structure arrive deux fois et met surtout en avant les mêmes personnages.
Certains personnages du groupe se retrouvent sous-développés en comparaison.

Avec ces nombreuses séquences interchangeables, le film se retrouve avec une impression d’être très artificiel. Surtout quand les séquences en question se terminent avec quelque chose de toujours aussi détestable : le jumpscare.

« Ça » ne fait pas peur…

Ne prétendons pas que Ça : Chapitre 1 était un bon film d’horreur. Si le film récoltait de si bons retours, ça n’était certainement pas en raison de son efficacité dans les séquences d’horreur.
Et malheureusement, cette suite ne corrige pas le tir. C’est même pire ici, puisque la structure fait qu’on sait exactement quand le tout arrive. Nous sommes toujours pris par le jumpscare, mais être surpris par une agression sonore / visuelle ou être terrifié…
Pour un film d’horreur, on devrait toujours viser le fait de faire peur, pas de surprendre. Et le réalisateur ne sait malheureusement pas viser sur ce point.

Le pire est qu’il y a de vraies bonnes idées visuelles. On a une bonne identité sur plusieurs séquences et des éléments qui inspirent vraiment de la gêne chez le spectateur.
C’en est presque frustrant, car avoir un tel casting et de si bons points pour au final nous offrir du jumpscare vulgaire… Dommage. Vraiment dommage.

On peut d’ailleurs ajouter à cet élément qu’il y a un vrai problème de mélange de tons. Les personnages aiment vraiment faire des blagues. C’est un film qui penche beaucoup vers l’humour. Et la plupart du temps, ça marche pas mal du tout. Il y a de vraies bonnes séquences humoristiques.
Mais il y a quelques fois où ça tranche vraiment beaucoup trop. Laissons une séquence être simplement flippante, pas la peine d’y ajouter une blague bas de plafond !

Un dernier point négatif qui n’est pas aussi impactant que les autres mais qui compte : les effets spéciaux. Et certains effets spéciaux en particulier : les effets de rajeunissement.

Nous avons plusieurs séquences qui sont des flashbacks, ce qui nous fait retrouver le casting des enfants. Certaines scènes étaient tournées lors de la production de Ça : Chapitre 1 et d’autres ont été tournées lors de la production de Ça : Chapitre 2. Et je peux vous garantir qu’on voit tout de suite quelles séquences ont été tournées pour la production de Ça : Chapitre 2!

Le problème avec les adolescents, c’est qu’en peu de temps ils grandissent et muent. On a donc dû rajeunir quelques acteurs, et ça se voit (mais surtout ça s’entend, les voix font vraiment fausses en VO).
Encore une fois, ce n’est pas aussi impactant que les autres problèmes, mais c’est notable.

« Ça » fait quand même plaisir

Malgré la longue liste de soucis que je vous ai mis au-dessus, je suis sorti de la salle plutôt satisfait émotionnellement!
J’ai beaucoup aimé Ça : Chapitre 1 pour les personnages. Et j’ai beaucoup aimé les retrouver après des années, voir ce qu’ils sont devenus. Le casting adulte est vraiment très bon.

Et surtout les thèmes et les messages du film sont bons, ça fonctionne vraiment bien.
Ça : Chapitre 1 peut se suffire à lui-même au niveau de l’histoire, mais Ça : Chapitre 2 est également une excellente conclusion pour ces personnages.

On peut y ajouter une histoire qui part un peu dans tous les sens, mais qui représente vraiment bien le délire qu’est le livre. Je trouve qu’il s’agit d’une très bonne adaptation. Pour ceux qui ont lu le livre, vous verrez qu’il y a eu plusieurs changements (par exemple, sans spoiler : pas de trace d’une certaine tortue mais on a plusieurs clins d’oeil à cette tortue dans le film), mais ce sont des changements qui ne sont pas insultants envers l’esprit du livre.

C’est une bonne adaptation, mais c’est un film sympathique sans plus.
Ça : Chapitre 2 ne plaira qu’à ceux qui ont aimé Ça : Chapitre 1 et qui veulent absolument revoir ces personnages.
C’était par exemple mon cas et j’en suis ressorti plutôt satisfait.

Si vous pensez que Ça : Chapitre 1 se suffit à lui-même, ou que les retrouver en adulte n’est pas la plus grande de vos priorités… Vous pouvez attendre son passage à la télé ou sur Netflix.
Pas la peine d’y mettre le prix d’une place de cinéma. Le film a un bon casting et de bonnes idées ici et là, mais malheureusement les soucis sont un peu trop voyants.

6 Note GeeKroniques
Visiteurs 0 (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Greil

43 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.