Batman v Superman : l’aube de la justice

Pressés par un Univers Marvel Disney trustant le box office et omniprésent dans les salles obscures, DC et Warner Bros se devaient de taper fort, et surtout de taper juste. Pour mettre toutes les chances de leur côté, ils ont choisis de réunir deux monstres sacrés des figures super-héroïques que sont Batman et Superman mais aussi afin de lancer un projet de grand ampleur: La Justice League. Les premières images faisaient saliver, puis une première bande annonce m’avait légèrement déçu car dévoilant beaucoup trop d’éléments scénaristiques. Mais une dernière vidéo de promotion avait quand même fini par me rassurer, voir m’exciter.

Batman V superman

S’imbriquant parfaitement et directement dans le film «Man Of Steel», «Batman v Superman : l’aube de la justice» traite des conséquences des actes de Superman, sa place dans la société et de ses devoirs envers celle ci. Batman décide de régler cette situation lui même, sans se douter de l’influence néfaste d’un jeune chef d’entreprise : Lex Luthor.

AU NOM DE BATMAN, SUPERMAN ET LE SAINT DC

Metropolis, ville meurtrie par l’affrontement entre Zod et Superman, panse ses blessures avec une admiration pour le sauveur extraterrestre mais aussi avec une pensée pour les victimes collatérales de ce combat dantesque. De l’autre côté de la rive, Gotham et son chevalier noir faisant régner la loi et l’ordre dans les rues sombres d’une ville rongée par la pègre et un mystérieux «Portugais blanc» (dit comme ça, c’est vite ridicule en fait). En découle des questions, des réflexions, sur les responsabilités de chacun, la place de la loi et de la justice pour un individu qui semble être à mi chemin entre un dieu et un homme. Pour vivre intensément ce combat idéologique, BvS nous propose une opposition entre Batman et Superman, deux défenseurs de faibles aux méthodes différentes et à la vision de la sécurité des humains opposés. Comme si tout cela ne suffisait pas, Lex Luthor entre dans la danse avec une obsession pour les restes de vaisseaux kryptoniens aperçus dans «Man Of Steel» et sa soif de pouvoir destructive et démesurée.

Waouh, que ce film est dense, généreux et force à la réflexion. Réflexions sur la religion par la figure christique de Superman, réflexions sur la sécurité des concitoyens qui me semblent terriblement d’actualité et pas seulement aux USA… Réflexions sur l’application de la justice à travers les interventions musclées d’un Batman et la puissance physique d’un Superman qui pourrait être une arme de destruction massive entre de mauvaises mains. Pour un film de super héros, c ‘est plutôt réussi, mature et surtout traité avec beaucoup de sérieux. Trop? Peut être mais merde, les batailles de punchlines, les blagues à gogo d’un vulgaire Marvel commencent sérieusement à me fatiguer. En tout cas, le dernier bébé de Snyder propose énormément de thèmes et permet aux spectateurs de réfléchir et rien que pour ça, ce film est une réussite.

Batman V superman : the dark Knight

Vous n’êtes pas convaincus?? Bon, et le «Bat Ben Affleck», il a de la gueule quand même? Clairement une nouvelle vision du personnage emblématique et populaire de l’univers DC, tout en muscles et en noirceur psychologique moins tourné vers lui même (contrairement au Batman de Nolan) mais ouvert à la population de Gotham et Metropolis. Henry Cavill rendosse une nouvelle fois le costume de Superman, toujours avec autant de talent. Un superman plus développé dont les bases avaient été posées dans «Man Of Steel» et qui gagne en humanité dans ses réactions et interactions avec les humains et tout particulièrement à travers les deux femmes de sa vie: sa mère d’adoption et la belle et douce Lois Lane (Amy Adams). Finalement, le meilleur personnage de ce BvS est… Lex Luthor, magnifiquement interprété par Jesse Eisenberg, acteur proposant une superbe interprétation d’un méchant à deux doigts d’être aussi flippant que le mémorable Joker de Heath Ledger.

LE BASHING PLUS FORT QUE LA KRYPTONITE??

Depuis le 23 mars 2016, j’ai l’impression qu’il se trame quelque chose de pas bien… Une drôle d’amertume, les sourcils froncés à la lecture des premiers retours sur ce «Batman v Superman : l’aube de la justice»… Des critiques assez moqueuses, peu éclairées et un poil trop rapides pour avoir le recul nécessaire afin de juger la dernière réalisation du tant décrié Zack Snyder. Pourquoi cette haine? Pourquoi ces critiques peu fondées sur ce projet? Je ne suis pas un fervent défenseur des blockbusters sur fond de super-héros mais j’ai beaucoup apprécié la générosité de thèmes et d’images proposés par Snyder. Le réalisateur américain aime les mises en scènes ambitieuses et les images qui claquent aux yeux du public, en témoignent des films comme «300», «Sucker Punch» ou encore le très réussi «Watchmen». Son BvS est évidemment de la même trempe, à grands renforts d’images très symboliques, de destruction de quartiers entiers et de combats gargantuesques. Alors pourquoi, pourquoi ce bashing? Pourquoi le public n’accepte pas de nouvelles alternatives pour un genre de cinéma qui risque de vite tourner en rond?

Batman V superman - Man of Steel

Oui, cette critique comporte beaucoup de questions? Mais ces questions n’auront pas l’effet de la kryptonite sur mon esprit critique. Je ne peux pas nier les quelques défauts de cette œuvre de cinéma, certains effets numériques par exemple qui dénotent avec le visuel très cinématographique propre à Snyder. Quel film estampillé Marvel propose cela? J’ai également retrouvé le côté indigeste de «Man Of Steel» dans la dernière partie du film qui est constituée de beaucoup d’actions, trop pour mon petit cœur fragile. Le plus gros défaut de ce long métrage reste sa tendance à partir dans tous les sens, on ne prend pas le temps pour iconiser au maximum certains plans afin de donner de l’épaisseur à la portée des messages de cet affrontement presque politique entre ses deux héros d’une mythologie moderne.

Vous n’êtes toujours pas convaincus? «Batman v Superman : l’aube de la justice» permet à DC et Warner d’introduire les différents membres de la Justice League de façon très simple, très (trop) directe mais assez efficace. Ce film a le mérite de réunir Batman et Superman sur grand écran et d’ouvrir les portes à tout un univers à venir pour les fans de DC. Ce BvS sert aussi à croiser les univers musicaux du grand Hans Zimmer et du jouissif Junkie XL au service d’une BO aux belles fulgurances dont on dissocie facilement la puissance des compositions de Zimmer des sonorités tribales ou électriques de Junkie XL.

Batman V superman

A voir? Oui, car il est toujours intéressant de se faire son propre avis, une production cinématographiquement ambitieuse dont les défauts ne justifient pas ce bashing violent et gratuit. 

7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Anthony

Grand consommateur de films, mais attention : j'aime la qualité!!! SF, fantastique, action, réflexion, comédie, français, étranger, drame, biopic, etc, etc, ... du moment que c'est fait avec le cœur et non avec les pieds!!!

79 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.