Suisei no Gargantia

Suisei no gargantia (翠星のガルガンティア), également appelé Gargantia on the Verdurous Planet, est une nouvelle réalisation du studio Production IG. Adapté du manga éponyme écrit par Gen Urabuchi et dessiné par Murata Kazuya. Dans un futur lointain, l’alliance galactique humaine lutte pour sa survie contre les Hideauzes, une race alien belliqueuse. Le lieutenant Red à bord de son mécha Chamber (diminutif de Caliban Chamber), fait partie des forces militaires qui luttent sans répit contre les aliens. Au cours d’une attaque, Il est pris dans une distorsion spatio-temporelle due au trou noir utilisé comme moyen de transport..

Lost in translation!

GK_une_Gargantia

R

ed va se réveiller dans un environnement totalement inconnu. Ce qu’il pense être un entrepôt à bord d’un vaisseau spatial est en fait le pont inférieur d’un navire! Le guerrier spatial va donc se retrouver en pleine mer et avec une atmosphère respirable! Changement de taille pour lui qui n’a connu toute sa vie que l’exiguïté de la vie dans l’espace. Et bien sur les habitants du navire ne parlent pas sa langue. Heureusement, Chamber fera rapidement office d’interface une fois qu’il aura entendu suffisamment de la langue des autochtones.  Le premier moment de méfiance dissipé, Red va découvrir son nouvel environnement! Il est à bord du Gargantia, un ensemble disparate de navires arrimés les uns aux autres et qui s’entraident pour survivre. Il se trouve en fait sur la Terre qui a été submergée il y a déjà longtemps suite à la fonte des glaces et n’est plus qu’un vaste océan.

vlcsnap-2013-07-26-23h17m45s188 vlcsnap-2013-07-26-23h17m53s30 vlcsnap-2013-07-26-23h18m14s236 vlcsnap-2013-07-26-23h19m45s123

Mais difficile de s’intégrer pour le jeune homme qui n’a connu que la guerre depuis toujours et qui hormis piloter Chamber ne dispose d’aucune compétence utile à la vie du Gargantia. Heureusement, il pourra compter sur l’aide d‘Amy, une jeune coursière qui transporte des messages d’un  navire à un autre. Il va découvrir plein de choses nouvelles et étranges! La nourriture issue d’animaux morts, le concept de famille, celui de l’argent, ou tout simplement, le concept de prendre du bon temps entre amis!

 vlcsnap-2013-07-26-23h10m18s84 vlcsnap-2013-07-26-23h14m36s105 vlcsnap-2013-07-26-23h10m07s226 vlcsnap-2013-07-26-23h15m14s225

Une intégration d’autant plus nécessaire que le couperet va tomber : il est tellement loin de ses semblables que son message de secours arrivera sur place bien après sa mort! Heureusement pour lui, Chamber est une ressource précieuse pour la flotte! Sa puissance militaire sans équivalent lui permet de protéger Gargantia et de manière plus prosaïque, il peut bosser tout seul sans supervision de Red. Car l’une des activités de la flotte, c’est de sonder les fonds marins pour utiliser des reliques du passé qui sont remontées et remises en état!

Mon avis : Ca claque!

J

e pense que c’est techniquement une des plus belles réalisations qu’il m’est été donné de voir! Le travail sur les décors est remarquable. Il y a eu un gros effort sur les textures. La ou habituellement, les décors sont assez lisses et uniformes, une texture est appliquée sur la plupart des surfaces. C’est d’autant plus visible sur les parties métalliques des navires qui sont rouillés et délavés. Le rendu est pas 100% réussi, mais c’est plutôt bluffant. Les personnages ne sont pas en reste, les traits sont fins et net. Au final, seul le rendu très coloré connote animé, mais je suis sur qu’avec un autre registre de couleur, on serait assez proche d’un rendu photo-réaliste (au moins sur les décors). L’animation de Chamber est également réussie, avec une certaine raideur mais qui reste acceptable puisqu’il s’agit d’une machine.

vlcsnap-2013-07-26-23h22m08s7 vlcsnap-2013-07-26-23h21m18s23

Avec ou sans rythme?

Certains reprochent un manque de rythme à l’animé dans sa première partie. C’est vrai que les  premiers épisodes sont une phase de découverte pour Red (et pour le spectateur) qui découvre la vie et les coutumes à bord du Gargantia. Personnellement, cela ne m’a pas gêné du tout. J’ai trouvé le tempo adapté à la situation, l’environnement est suffisamment exotique pour être intéressant à suivre (j’ai notamment trouvé la cérémonie d’enterrement émouvante et symbolique avec le sable ajouté au fur et à mesure dans le cercueil en forme de bateau). Dans la seconde partie, on rentre plus dans le vif du sujet avec l’arrivée des Calamars géants et la découverte des origines des Hideauzes. La révélation va d’ailleurs laisser Red perplexe car elle remet en cause ses motivations et tout ce en quoi il croit. Mais que peut-il faire loin de ses semblables? Tout ça est bien amené, jusqu’au combat final, même si le mecha vide ne surprendra personne..

vlcsnap-2013-07-26-23h22m24s169 vlcsnap-2013-07-26-23h32m51s42

Les autres personnages

Les autres personnages sont forcément moins détaillés, la faute à un format assez court qui ne laisse pas suffisamment de temps pour cela. En même temps, l’histoire étant centrée sur Red et son Caliber, cela ne m’a pas tant gêné que cela. On pige assez vite que Pinion, le réparateur est finalement sympa malgré son côté grand-gueule! On en apprendra plus sur ses motivations lors de la deuxième partie. Un personnage assez classique somme toute. Du côté des femmes, on a deux caractères bien différents avec Bellows, la récupératrice au tempérament bien trempé qui ne s’en laisse pas compter par les hommes et Pinion en premier chef! Ridget, plus discrète, gère la vie du Gargantia tout d’abord en tant que second puis finalement en tant que commandant. Elle finira par s’affirmer pour faire face à ses responsabilités.

Au final

Une bien belle réalisation au service d’une histoire originale et bien amenée. Du mécha, mais dans un contexte inhabituel, un héros formaté et rigide qui va redevenir humain au fil des épisodes. Bref, une des valeurs sures de cette année 2013 en animé que je vous recommande chaudement! En même temps, c’est Production I.G, on est rarement déçu (même si ça arrive parfois).

 Commander sur Amazon :

En commandant le DVD / Blu-ray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
9 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Vos avis Laissez votre avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre avis

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1274 articles

4 réflexions sur « Suisei no Gargantia »

  1. Vu !

    C’est excellent, mais je suis d’accord que quelques épisodes de plus auraient été préférables… Un format 24 épisodes aurait été parfait ! Du coup, la fin est arrivée tellement vite que je n’avais pas eu le temps de m’attacher aux personnages, que pourtant j’adorais, et je pense que ça foire un peu la séquence émotion de la fin de la série…

    Par contre, niveau réalisation, c’est un sans faute, on ne s’ennuie pas, l’animation est pas mal du tout, l’histoire est bien travaillée… c’est du bon =)
    Le premier épisode m’a scotchée O_O

    Merci pour le partage !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.