げんしけん (Genshiken) : Saison 1&2

Genshiken, c’est l’animé que doit voir tout fan de japanimation! Pourquoi? Tout simplement parce qu’il met en scène un club d’Otaku (fan « obsessionnel ») Japonais, ce qui éveille une certaine résonance pour le fan français. Le Genshiken ( le club d’étude de la culture visuelle moderne) est un club d’étudiant un peu à part puisque leurs activités principales sont le mattage d’animés et les parties de jeux vidéos! L’animé est basé sur le manga en 9 tomes de Kio Shimoku. 2 saisons de 12 épisodes ont été réalisées, avec 3 OAV pour faire la liaison entre les deux saisons. En ce qui concerne l’intrigue, c’est plutôt ce que j’appelle de la « tranche de vie », puisque l’on se contente de suivre la vie quotidienne du club et de ses membres. Rien de trépidant, mais l’occasion de situation cocasses ou familières..

Sasahara
Kosaka

O
n suit donc Sasahara, petit nouveau qui s’inscrit au club un  peu par hasard.. C’est un otaku « en formation » qui va donc découvrir beaucoup de choses avec ses nouveaux amis. Malgré tout, il reste le plus modéré des membres et semble posséder une vie en dehors du club, ce qui n’est pas le cas des autres… Kosaka arrive en même temps que Sasahara au Genshiken, mais il est bien différent de l’image d’épinal de l’otaku! Plutôt beau gosse, il plait beaucoup aux filles et présente plutôt bien. Mais ce n’en est pas moins un « vrai » otaku qui assume son statut. Et là ou ça devient drôle, c’est que la petite amie de Kosaka, Kasukabe, va du coup fréquenter le club contrainte et forcée.

Kasukabe

Une vraie force de caractère, elle ne s’en laisse pas conter, encore moins par une bande d’otaku, vu son mépris pour ce genre de fan extrême! Elle n’hésitera pas à distribuer les baffes et les engueulades à tous les membres du Genshiken. Mais à  force, elle finira par comprendre et apprécier les otaku de Genshiken. Elle deviendra même un membre à part entière (même si elle ne l’avouera jamais), son coté grande gueule fait d’elle un émissaire évident lorsqu’il s’agit de négocier la survie du club auprès des responsables des associations.

Ono
Tanaka

Ono, une jeune fille timide fan de Cosplay, arrivera également en cours d’année. Elle exprimera sa passion grâce à Tanaka qui excelle dans la fabrication de costumes (il est également fan de maquettes). Ono deviendra très liée avec Kasukabe qu’elle rêve de faire participer à un cosplay! Mais la réaction  épidermique de Kasukabe face à ce type d’activité ne laisse pas beaucoup d’espoir! Mais grace à un concours de circonstances, on verra quand même Kasukabe faire un cosplay à la fin de la saison 1…

Madarame
Kugayama

Il reste encore Madarame, le filiforme président du club, affublé de grosses lunettes. Il sera dès le départ mal à l’aise avec Kasukabe, qui va venir perturber son univers (et son club). Puis au fur et à mesure, on sent qu’il développe une certaine attirance pour la tornade Kasukabe, mais il va taire ce sentiment. Le dernier membre, le plus discret, c’est Kugayama. Sa forte corpulence et son bégaiement font qu’il préfère ne pas s’exprimer très souvent, c’est néanmoins le seul membre à savoir dessiner.

A la fin de la première saison, Madarame laisse sa place de président et propose Sasahara comme successeur ce qui convient à tout le monde. La première décision du nouveau président, inscrire le club au comic-festival, un grand festival d’otakus ou les membres du groupe ont l’habitude de se rendre tous les ans pour faire leurs achats de fanzine (doujinshi).

Ogiue
Kuchiki

Les OAV qui servent de liens entre les deux saisons nous permettent surtout de faire la connaissance de deux nouvelles recrues : Ogiue, une jeune fille un peu timide à la coiffure originale, qui dit détester les otakus, mais qui n’en n’est pas moins fan (principalement des mangas yaoi, elle fantasme d’ailleurs grave sur une relation imaginaire entre Sasahara et Madarame), puis Kuchiki, très exubérant et démonstratif, avec un bonne tête d’abruti (personnage qui n’apporte pas grand chose à mon sens)! Le début de la saison 2 sera donc rythmé par la préparation du  doujinshi à vendre lors du comic festival. C’est Kugayama qui s’y colle vu que c’est le seul à avoir un peu de talent dans le domaine du dessin. De manière étonnante, Ogiue apportera son aide, car elle dessine plutôt bien aussi et le thématique du dessin érotique pour garçon ne semble pas la perturber plus que ça! La vente se passera bien avec l’assistance d’Ono en costume de cosplay et également celle plus inattendu de Kosaka dans un déguisement féminin.. Avec au passage, une petite référence à la série 24H, puisque toutes les grandes étapes de la journée au comic festival sont ponctuées par la célèbre pendule :

Hommage…

Puis la vie reprend son cours tranquille au club..  Et la roue tourne, les anciens, sur le point d’être diplômes commencent à prospecter pour trouver un job. Sasahara qui est maintenant senior laisse sa place de président à Ono, qui est la plus à même de reprendre le flambeau parmi les nouveaux. Mais la passion d’Ono pour le Cosplay fera que le club Genshiken sera désormais très orienté Cosplay.. Et puis les membres vont pour la plupart commencer à travailler : Kosaka bosse dans une boite qui fait des jeux hentaï (jeux érotiques), Kasukabe ouvre son magasin de vêtements, Madarame fait de l’informatique pour un plombier (du coup il semble avoir pas mal de temps libre et traîne souvent au club), Kugayama travaille pour une société pharmaceutique. Et Sasahara finira par trouver un poste dans le métier de ses rêves : éditeur de mangas! On a quand même le droit à un dernier comic-fes ou deux amis américaines d’Ono (otakus elles aussi) sont également de la partie! Choc des cultures assurés, notamment avec Angela qui éprouve une attirance pour les hommes à lunette et qui fait un sacré « rentre-dedans » à Madarame qui est très mal à l’aise face à ce comportement fort peu nippon! Crise de rire assurée!

Le cosplay de Kasukabe :

Genshiken - Saki is forced to Cosplay

Mon Avis

V
isuellement l’animé commence déjà à dater un peu (surtout pour la première saison).. Le travail d’animation reste correcte sans atteindre des sommets, mais on l’aura compris, ce n’est pas ce qui compte ici! Le principal moteur étant bien sur Kasukabe, qui est en quelque sorte une « Alice au pays des otakus ». D’abord hostile à ce nouveau monde dont elle ne connait en fait pas grand chose, elle finira par s’intéresser à la passion de son homme. Alors certes, elle ne deviendra pas une otaku, mais elle finira par en comprendre les codes et apprécier les membres du club. Elle le permettra également de « grandir » un peu en leur mettant régulièrement des coups de pieds au derrière, et de leur mettre les pieds sur terre!

 Même si comme moi, vous ne vous considérez pas comme un otaku, mais plutôt un simple fan, l’anime renvoi forcément des situation déjà vus. Car même si l’opinion publique a évolué sur l’animation (grâce par exemple à l’arrivée de Myazaki dans les cinémas et les nombreux films d’animations en provenance des studios américains), je me rappelle que plus de 10 15 ans en arrière, quand je disais que je regardais des « dessins animés » et que je lisais des mangas, on me regardais avec des grands yeux!

Les mangas sont sortis en france (Edition Kurokawa) et j’avoue que je me laisserais bien tenté (une fois que j’aurais rattrapé mon retard sur l’édition de Zetman). Par contre, les stocks semblent plus au moins épuisés et je ne suis pas sur qu’il soit aisé  de se procurer les mangas. Avis aux amateurs donc!

Labels

Cette fois-ci, pas de label réalisées de mes mains, puisqu’il y a tout ce qu’il faut sur AnimeCoverFan :

Acheter sur Amazon :

En commandant le DVD avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
8 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Vos avis Laissez votre avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre avis

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1290 articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.