8.5
Red Tale

Red Tale est le premier film réalisé par Natacha Thomas. Un nom qui parlera sans doute à mes amis blogueurs puisque j’ai fait sa connaissance il y a déjà quelques années alors qu’elle officiait en tant qu’attaché de presse. Une attachée de presse atypique avec à chaque fois des projets bien barrés à mettre en valeur! J’étais donc assez curieux de voir ce que pouvait donner ce premier court métrage!

8.0
LE VOYAGE DANS LA LUNE – KDC #6

Depuis la projection des courts-métrages des frères Lumière à Paris en 1895, beaucoup d’hommes ont apporté leur lot de séquences dont l’un des véritables pionniers du cinéma : Georges Méliès.  Il a contribué à la naissance des effets spéciaux (tels que les fondus et les arrêts de caméra, déjà utilisés par Thomas Edison, mais de manière moins importante). Pour trouver son public, cet artiste magicien décide de se mettre à la fiction et tourne quelques films expérimentaux, se rendant compte qu’il y a un réel intérêt à produire de telles œuvres. Parmi eux, le voyage dans la lune reste l’un des plus connus. Il produira au total plus de 600 films, tous ou presque seront des films de science-fiction et fantastique, avec dans le lot beaucoup de copies perdues.

8.5
Au revoir là-haut

Fidèle à ce qui est désormais un rituel pour moi, je suis allé à l’avant-première de “Au revoir là-haut” sans rien savoir du film si ce n’est qu’il est réalisé par Albert Dupontel pour qui j’ai une grande sympathie. Et je n’ai pas été déçu de ma séance, d’autant que celle-ci s’est poursuivie par une séance de questions-réponses avec un Albert Dupontel tel que je l’imaginais : agité, speed, brillant et passionné!

7.5
THE ARTIST – KDC #5

Après avoir réalisé Astérix aux Jeux olympiques, Thomas Langmann est tenté par le projet de Michel Hazanavicius, celui d’un film en noir et blanc muet. Ce dernier est à la base un homme de télévision et il est principalement connu pour avoir dirigé des films ayant comme points communs d’être des hommages et des parodies, comme La Classe Américaine et deux OSS 117. L’idée d’Hazanavicius est de réaliser un film hommage au cinéma américain des années 1920, quitte à caresser dans le sens du poil les Américains pour chercher la récompense. 

7.5
Marie-Francine

Je suis allé à la projection presse de Marie-Francine, le 5ème film réalisé par Valérie Lemercier sans être tout à fait sur de l’apprécier. Fidèle à mon habitude, je ne me suis pas vraiment renseigné sur le film histoire d’arriver sans idées préconçues dans la salle de projection de Gaumont qui distribue le film. Et ça tombe bien, j’ai été plutôt agréablement surpris!

7.5
Les P’tits explorateurs

Le fan d’animation que je suis ne résiste pas lorsqu’on lui propose de regarder un film, même lorsque la cible est plutôt les enfants (je suis un peu un grand enfant une grande partie du temps). Je vais donc vous parler de 4 courts métrages regroupés sous l’intitulé “Les P’tits explorateurs” destinés aux enfants à partir de 4 ans et qui sort aujourd’hui!.

6.5
Arès

La SF est un genre complètement sous-représenté dans le cinéma Français, la faute le plus souvent aux producteurs réticents à investir dans ce type de fiction pas forcément “bankable”. Un comble quand on sait que l’un des pères de la SF moderne n’est autre que Jules Verne! Mais Arès vient changer la donne avec une ambiance noire et glauque dans un Paris futuriste glaçant!

7.0
SNOWDEN

“Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et finit par perdre les deux”- Benjamin Franklin

OK, je me la pète directement avec ma citation de Benjamin Franklin, il faut quand même avouer que cette phrase et cette question de liberté et de sécurité occupent pas mal l’espace médiatique, politique et notre quotidien de citoyen du monde … “libre”. Le souvenir douloureux des attentats de Bataclan est encore là, une année est passée. Les élections américaines se sont enfin terminées et ont donné lieu à un affrontement entre deux candidats et leurs casseroles respectives à faire pâlir les cuisines des plus grands restaurants. Et au milieu de tout ça… Notre liberté, notre sécurité, encore et encore.

7.5
La Folle Histoire de Max et Léon

Ah le cinéma français! Ce monstre qui hante mes nuits avec son choix unique à en faire rougir Morphéus : d’un côté les comédies bien franchouillardes aux allures de téléfilm avec son cerbère du box-office, Kad Merad, Dany Boon et Kev Adams, et de l’autre, des films plus intimistes qui se regardent le nombril en espérant le César avec une ambition dite auteuriste. Ouais, je suis aigri, et je l’assume. J’ai envie que le cinéma français se diversifie, propose des genres et des styles plus tranchés. À quand un Apatow ou un Del Toro made in France?

6.5
L’Odyssée

Vous avez surement tous connu le fameux meuble TV/magnétoscope lors de votre scolarité, meuble à roulette qui annonçait une heure de cours plus cool avec la diffusion de films ou de documentaires. J’ai le souvenir heureux d’heures de visionnages de vieux films en noir et blanc, mais surtout des documentaires du commandant Cousteau. Ah le commandant Cousteau, vieux loup de mer qui m’a fait découvrir les richesses des océans ainsi que leur fragilité. Son bonnet rouge, sa Calypso, le sympathique Bébert Falco à ses côtés, mais surtout sa soif de conquêtes et d’aventure.