God Bless Zombies

Autant vous le dire, je suis pas un bon client pour les histoires de Zombies. Je trouve que le concept est vu et revu et pas forcément super intéressant. Mais si l’on sort des chemins battus, on peut trouver et montrer des choses intéressantes malgré tout. C’est le cas de la série Anglaise In the Flesh qui montre un monde ou les zombies sont “guéris” et doivent se réhabiliter dans une société qui les rejette. God Bless Zombies (“Dieu bénisse les zombies” en VF) fait le pari, à sa manière, de mettre en scène les zombies autrement!

Ici, c’est François (Florent Eden), un monsieur tout le monde qui rêve de devenir quelqu’un d’unique. Alors qu’il souhaite faire prendre conscience aux gens qu’ils se comportent comme de vrais zombies, il se maquille comme tel pour étayer son propos. Mais ses parents paniquent en le voyant et lui tirent dessus. En sortant dans la rue, il pense qu’une foule compacte s’est déplacée pour son happening. Alors qu’il se lance dans une diatribe épique, il va finir par réaliser qu’il se passe un truc pas normal! Une horde de vrais zombies a littéralement pris d’assaut l’endroit!

vlcsnap-2015-11-01-22h26m27s204 vlcsnap-2015-11-01-22h27m43s179

Il se réfugie chez Jean-Luc (Aurélien Soucheyre) en pleine séance de ménage. Tous les deux vont faire une découverte capitale : les zombies ne voient pas le blanc. Vêtus de combinaisons blanches, ils vont prendre avec eux, Marcus (Paul-Henri Viel), un jeune cuisinier un peu toqué, et Christian (Vincent Robles) un gros dur qui prend plaisir à castagner du zombie!

vlcsnap-2015-11-01-22h29m09s11

La chasse aux zombies est ouverte pour le quatuor tout juste formé!

GOD BLESS ZOMBIES – S01 : BANDE ANNONCE

Mon avis

Dans ce premier épisode disponible depuis aujourd’hui (et que j’ai pu voir en avance), le ton est donné! Exit le coté sérieux et anxiogène des films de Zombies! C’est le second degré qui prime, avec des héros décalés, le rêveur François, le psycho-rigide Jean-Luc, le psychopathe Marcus et Christian le bagarreur. Pire, ils semblent trouver cette apocalypse réjouissante!  Evidemment, le (faux) sang coule à flot, c’est d’ailleurs la principale source de coût de cette websérie animée par des bénévoles. J’avoue que ce contre-pied à la mythologie classique du zombie est assez rafraîchissant et qu’il m’a plutôt séduit!

Ça joue plutôt correctement pour une websérie, c’est pas mal filmé (la scène des zombies dans la rue est assez bluffante) et le tout est bien sonorisé par une musique d’ambiance agréable. Le premier épisode d’une dizaine de minutes place bien l’intrigue et les personnages, j’ai hâte de voir ou God Bless Zombies va nous emmener!

D’ailleurs, je n’ai pas été le seul a être séduit,  la websérie a été repérée au dernier moment par un distributeur (Rockzeline) durant la phase de « teasing » et sera finalement diffusée sur la plateforme digitale MyTF1 (internet via tf1.fr, mais également sur les Box TV). Le planning de diffusion est visible ci-dessous (des spin-off sont consacrés à chacun des quatre membres de la bande) :

12189676_468171663369290_8938228950570395080_n

Plus d’infos sur le site web de GBZ, ou sur les réseaux sociaux : page facebook, twitter et rendez-vous sur Youtube pour les vidéos!

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1239 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.