Violent Cop

Violent Cop est le premier film réalisé par Takeshi Kitano en 1989. Et ça se sent! Il est bien différent des réalisations suivantes de l’artiste. C’est d’ailleurs son seul film ou il joue le rôle d’un flic. Ce film fait parti des 3 films sortis en blu-ray par Wild Side en ce mois de novembre.

Malgré le fait que ce film sorte uniquement en format Bluray, je n’ai eu en ma possession qu’un DVD (la sortie DVD a été abandonnée par l’éditeur). Cet article ne reflète donc pas totalement le support commercialisé (notamment en terme de qualité de l’image).

Test du disque

Le film (8.0)

Azuma (Takeshi Kitano) n’est pas vraiment un policier modèle. Outre ses méthodes peu orthodoxes (et sa manie d’emprunter de l’argent à ses collègues), il prend grand plaisir à baffer (littéralement) les criminels qui croisent sa route. Parfois un peu trop au gout de sa hiérarchie! Si celle-ci ne voit pas forcément d’un mauvais oeil cette façon de faire (et les résultats qu’elle obtient), elle ne peut pas le soutenir publiquement Azuma. Ce dernier va donc de réprimandes en lettre d’excuses. Mais il n’en a que faire!

Un meurtre va le lancer sur les traces de Nito (Ittoku Kishibe), un restaurateur véreux qui utilise les services d’un tueur sadique, Kiyohiro (Hakuryu), et qui dispose d’appuis hauts placés dans la police. Lorsque le meilleur ami d’Azuma, lui aussi policier, va être tué par Kiyohiro, Azuma va se lancer dans une véritable vendetta.

VIOLENT COP – Extrait "Course-poursuite renversante" (VOST HD)

Mon avis

Je n’avais pas eu l’occasion de voir Violent Cop, ce premier film tranche notablement avec les autres films de Kitano. Parce qu’en plus d’être son premier film, c’est un film qu’il ne devait pas réaliser! Il a pris le relais du réalisateur initialement présent un peu par hasard. Il n’est encore qu’a l’époque « Beat takeshi », l’amuseur de la télé. C’est d’ailleurs ainsi qu’il est crédité dans le film, sous son pseudo de « Beat Takeshi ». Étonnamment, peu ou pas d’humour absurde ou burlesque qui deviendra pourtant l’une des caractéristiques de son travail.

Malgré tout, on sent qu’il imprime déjà sa marque. Si Azuma a bien plus de ligne de texte que les dix derniers films de Kitano (et j’exagère à peine), c’est déjà un personnage très « Kitanien » malgré tout. C’est un solitaire désabusé, un peu en marge. Mais pas encore un personnage lunaire et asocial! Et sa façon bien particulière de mette en scène la violence pour mieux la dénoncer est déjà là. Il faut dire que le film commence fort en la matière avec une bande de gamins qui tabasse un sdf. L’image d’épinal du Japon que j’ai parfois en a pris un sacré coup! 🙂

J’ai trouvé que sur la première partie du film, la violence restait contenue vu le contexte du film policier. Un avis que j’ai revu sur la seconde partie du film et sur la fin qui se termine presque comme un duel de samouraï entre Azuma et sa Némésis. Un duel à mort qui finira par un match nul. Et qui sera commenté par un « tout ça pour ça » par un des yakuzas présent sur place. C’est tout l’art de Kitano de montrer et démontrer l’aspect vain de toute violence.

Son (7.5)

On a ici en plus de la VO une VF. Les deux pistes sont en DTS HD mono de l’époque. J’avoue avoir préféré sans hésité la VO! Cette VF ne semble pas trop mal pour ce que j’ai pu en entendre. Mais je suis trop habitué à la voix de Takeshi Kitano pour pouvoir suivre un film avec une autre voix que la sienne! Même si peu de personnes regarderont le film en VF, cela reste une très bonne initiative de mettre à disposition la VF.

Image (8)

Même chose que pour Jugatsu! L’image DVD est plutôt nette et lumineuse malgré un peu de grain et rend bien upscalé sur mon écran 4K. De quoi présager du meilleur pour la version Blu-ray (qui je le rappelle est la seule disponible à la vente).

Menus (7)

Des menus simples et efficaces et qui ont la bonne idée de reprendre la même esthétique que celle des deux autres films sortis en même temps.

Suppléments (7,5)

Les bonus sont limités à un seul complément sous la forme d’un entretien en mode impromptu avec Benjamin Thomas, un spécialiste de Kitano (22 min). Il revient sur la carrière de Kitano (notamment de son apparition remarqué dans le film Furyo). Et comment ce présentateur télé et touche à tout en est arrivé à réaliser ce premier film. 

L’homme était connu du grand public à cette époque pour l’inclassable émission « Takeshi Castle », que l’on tous vu en France un jour en zappant sur la TNT (si, si, faites pas genre). Une image d’amuseur « low cost » dont il aura bien du mal à se défaire dans son pays! 

Encore une fois, ce bonus est plutôt court, mais Benjamin Thomas est intarissable sur Kitano, c’est un vrai plaisir de l’écouter!

Packaging (na)

Je n’ai eu que le DVD du service presse, impossible donc de vous en dire plus sur le sujet du packaging.

Au final

Une édition « standard » du film de Kitano, que l’on peut trouver uniquement à la FNAC pour un peu moins de 20€, qui reste un prix correct au vu des prestations offertes. Mais à ce prix-là, les fans de Kitano auraient tord de s’en priver!

Je vous parle prochainement du dernier film (Sonatine) :

8
Contenu
7.5
Son
8
Image
7
Menus
7.5
Bonus
Note GeeKroniques 7.6
Visiteurs (0 votes) 0
Vos avis Laissez votre avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre avis

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1248 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.