Nura, Saison 2

Après une première saison de Nura plutôt plaisante, c’est avec grand plaisir que j’ai attaqué la saison 2 avec le coffret Blu-Ray fourni par Kaze! Les choses sérieuses vont commencer pour Rikuo qui va devoir faire face à l’assassin de son père!

Test des disques

Le contenu (7.5)

Cette seconde saison de Nura débute par un flashback ou l’on découvre un Rikuo âgé de 8 ans, encore plus naïf que celui que l’on a découvert précédemment. Il clame haut et fort que son grand-père est le seigneur des Yokai, ce qui lui vaut une certaine forme d’hostilité de ses camarades de classe. On découvrira également la raison de sa première transformation en Yokai (qui a été régulièrement évoquée lors de la saison 1).

Mais alors que Rikuo s’efforce de remettre de l’ordre dans les rangs des Yokai afin d’améliorer les relations humains-Yokai, Ryûji, le grand frère de Yura et ses potes onmyôjis (les chasseurs de Yokai) vont débarquer. Et si telle Lois Lane, Yura n’a toujours pas compris que son mystérieux beau gosse Yokai n’est autre que Nura, son frère va tout de suite percer à jour le jeune garçon.

Mais Ryuki n’est pas là pour Nura (quoiqu’il ne soit pas contre tuer du Yokai au besoin). Il a besoin de sa sœur pour affronter le seigneur des Yokai de Kyôto, Hogoromo Gitsune,  qui fait du grabuge. Un nom qui va donner lieu à de nouveau flashback. En effet, Nurarihyon a  jadis affronté le Yokai alors qu’il avait enlevé son épouse humaine, la princesse Yô. Un affrontement qui va tourner à son avantage notamment grâce à l’intervention d’un membre de la famille Keikain..

Mon avis

Cette seconde saison creuse donc de manière intéressante le passé de la famille de Rikuo. On découvre également la “mission” de sa famille de normaliser les relations Yokai-Humains avec un retrait progressif de l’intervention de ces créatures dans notre monde. Tout cela est plutôt cohérent et de par son métissage, Rikuo est la bonne personne pour établir le lien entre les deux communautés. Évidemment, tout cela reste assez convenu et avec  relativement peu d’enjeux, mais plutôt agréable à suivre.

Non, mon seul réel bémol concerne la seconde partie de la saison qui est je trouve étirée de manière un peu artificielle. En effet, Rikuo et son cortège arrivent à Kyoto à la fin de la première partie. On se demande donc ce que va raconter cette seconde partie pour tenir 12 épisodes jusqu’à l’affrontement final. Après, je comprends qu’il fallait un jalon à la fin de la première partie, mais du coup, je trouve qu’en terme d’intrigue, c’est un peu déséquilibré. Bon, on se consolera en regardant les bastons! D’autant que Rikuo va assez rapidement passer en mode “badass” en découvrant ses vrais pouvoirs.. Et que l’on aura le droit a quelques révélations surprenantes, mais je ne vous en dis pas plus..

Son (7.0)

Comme sur la saison 1, seule la VO est disponible (ce qui n’est pas gênant en soi), et uniquement en PCM Stéréo. Ça reste donc basique, mais largement suffisant pour ce type de série.

J’ai par contre constaté des absences dans les sous-titres. A plusieurs reprises, une courte phrase n’a pas son sous-titre affiché. Un petit raté à ce niveau..

Image (8.0)

Là encore, une belle image bien nette qui régalera vos yeux!

Menus (7.5)

Les menus reprennent la même charte graphique que ceux de la saison 1, on est donc ici en territoire familier. Le tout sonorisé par le premier opening de la saison 2 qui va bien vous rentrer dans la tête..

Suppléments (5.0)

C’est une nouvelle fois là ou le bât blesse, puisque comme sur la première saison, on ne retrouve que les opening & ending (2×2) sans crédits. Sympathique attention, mais qui laisse sur sa faim!

Packaging

Le packaging est en calqué sur le modèle de celui de la saison 1. Un fourreau cartonné regroupe les deux Blu-Ray. Chaque Blu-Ray est à son tour glissé dans un fourreau en carton avec une illustration différente sur la jaquette et le fourreau. Kaze est pratiquement le seul éditeur à fournir les versions commerciales des vidéos pour les articles, c’est vraiment un plus très appréciable. Cela me permet de vous parler du packaging et de vous le montrer! Merci à eux!

Au final

Une seconde saison dans la droite ligne de la première saison. Une belle homogénéité que l’on retrouve à la fois dans les menus, le packaging et la qualité de l’image. Sans être un animé indispensable, ce Nura reste malgré tout des plus sympathique et j’aurai suivi avec plaisir une 3ème saison (qui n’est pas prévue malheureusement)!

Commander sur Amazon


En commandant le DVD / Blu-ray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7.5
Contenu
7
Son
8
Image
7.5
Menus
5
Bonus
Note GeeKroniques 7
Visiteurs (0 votes) 0
Vos avis Laissez votre avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre avis

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1177 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *