Harmonium

Passionné par la pop-culture japonaise, je continue mon exploration du pays du soleil levant en découvrant un pan encore peu balisé pour moi : le cinéma! C’est donc avec grand plaisir que j’ai pu obtenir un DVD presse du film japonais “Harmonium” auprès de Condor Entertainement qui édite en DVD le film chez nous.

Test du disque

Le film (7.5)

Au début du film, on fait la connaissance d’une famille japonaise tout ce qu’il y a de plus ordinaire! Toshio, le père de famille, travaille de chez lui dans un atelier de métallurgie. Il est très distant avec sa femme Akie et tente de rester présent pour sa fille de 8 ans Hotaru. Cette dernière prend des cours d’harmonium et s’entraîne assidûment sur celui de la maison.

La routine de cette famille très feutrée, où règne le non-dit, va être bousculée par l’arrivée de Yasaka, un ami d’enfance de Toshio. Ils ne se sont pas vus depuis très longtemps, car Yasaka sort juste de prison. Sur un coup de tête, Toshio décide d’embaucher Yasaka dans son atelier. Il va également l’héberger dans une chambre d’ami chez lui.

Akie va voir d’un très mauvais oeil cet inconnu dont elle ne sait rien que lui impose son mari. Mais peu à peu, Yasaka va s’intégrer à la famille. Lui-même joueur d’harmonium, il va enseigner à la jeune Hotaru quelques rudiments. Mais il n’y a pas que la jeune fille qui va s’attacher à Yasaka. Akie, pas forcément épanouie dans sa vie de femme va se rapprocher de Yasaka qui lui livrera en toute transparence son passé de délinquant. Un rapprochement qui va aller au-delà d’une simple amitié.

Mais soudain, un drame va frapper Hotaru et Yasaka va s’enfuir. Mais que s’est-il donc passé?

Mon avis

Hasard du calendrier, alors que je recevais le DVD presse d’harmonium, je suis allé voir au cinéma “Sayonara” le précédent film du réalisateur  Kōji Fukada, mais qui n’est sorti que cette année chez nous. Et j’ai vraiment trouvé le film long et ennuyeux malgré de belles qualités esthétiques. C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai lancé Harmonium!

Un film lent et contemplatif

Certes, Harmonium est lent et contemplatif (visiblement une habitude du cinéma japonais), mais pour autant je ne me suis pas ennuyé. On rentre dans l’intimité de cette famille japonaise qui très vite recèle des secrets. Notamment celui du passé de Toshio. De ce que Yasaka sait sur lui et qu’il préfère taire. Un secret qui finira par sortir et achever de détruire sa famille déjà un peu en perdition.

L’art du non-dit

Ce qui surprend, c’est le peu de communication entre Toshio et Akie. Leurs dialogues et interactions sont assez limités. Si Akie est assez volubile, Toshio est du genre taciturne. Tout le contraire de Yasaka, toujours impeccable et avenant (à la Japonaise), limite obséquieux. Un véritable modèle de réinsertion qui tranche avec l’image d’Épinal que l’on peut se faire d’un homme qui a été emprisonné pour meurtre.

Très vite, on sent une connexion entre lui et Akie. Une connexion qui se fait par petites touches, sans réellement s’exprimer. Toujours cette façon de faire très feutrée, très japonaise. Une connexion que Toshio percevra, mais sans rien en dire (sur le moment en tout cas).

Mais paradoxalement, alors que l’on peut interpréter cela comme une forme de pudeur, on se dit rapidement que l’on fait fausse route. Car les personnages se livrent finalement assez facilement sur tout un tas de choses intimes. Comme Yasaka qui confie très facilement son passé.  Ou comme Akie qui se confie sans tabou concernant l’état de Hotaru au stagiaire de Toshio dans la deuxième partie du film.

Si les relations humaines sont souvent complexes, j’ai vraiment l’impression au travers d’Harmonium que c’est encore plus le cas au Japon! Mais ces non-dits vont finir par ressortir de manière très violente à la fin du film.

Au final

Un film intéressant pour son exploration de la culture nippone et sa vision de la famille. Reste que j’ai malgré tout trouvé la seconde partie un peu longue. Et que la fin du film est un peu frustrante pour un esprit occidental, car elle n’apporte au final aucune réponse sur ce qu’il s’est passé.  A nous de tirer nos propres conclusions.

Harmonium a eu le prix du jury de la sélection Un certain regard du Festival de Cannes 2016. A voir pour ceux qui sont friands de cinéma japonais ou curieux de découvrir cette vision de la famille japonaise. Les autres risquent de s’ennuyer un peu..

Son (7.5)

Harmonium est proposé uniquement en VO sous-titrée, avec soit une version Doby digital stéréo soit un dolby digital 5.1.

Image (7.0)

Une image lumineuse, mais un peu granuleuse. Mais cela reste tout à fait correct pour du DVD.

 

Menus (7.0)

Un menu classique et sans fioritures avec en toile de fond la musique du film.

Suppléments (7,5)

Du Japon à Cannes : l’Ascension de Koji Fukuda (22’32 VOSTFR) : Documentaire réalisé à l’occasion du 69ème Festival de Cannes en 2016. Le documentaire retrace l’itinéraire de ce jeune cinéaste japonais  que Cannes va découvrir cette année-là. L’occasion notament de découvrir que son premier film était un film d’animation basé sur un roman de Balzac!

Pour moi qui viens juste de découvrir le cinéaste, ce documentaire est très bien venu! Pour ceux qui connaissent déjà son oeuvre, ce sera surement un peu moins intéressant, mais il reste la partie sur les coulisses de Cannes qui est intéressante. La partie sur le tournage du film (et son montage réalisé en France)  également. Un cinéaste à la fois modeste et ambitieux très attachant!

Packaging (NA)

Je ne peux rien dire sur le packaging final puisque je n’ai eu entre les mains que le DVD de test.

Au final

Une édition  standard réussie d’un film à découvrir. À la fois très japonais et universel de par sa thématique de la famille.


En commandant le DVD avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7.5
Contenu
7.5
Son
7
Image
7
Menus
7.5
Bonus
Note GeeKroniques 7.3
Visiteurs (0 votes) 0
Vos avis Laissez votre avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre avis

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1207 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *