[Bluray] Dragon Ball evolution

Alors, oui, je sais vous allez me dire, “Mais pourquoi” écrire sur Dragon Ball Evolution alors que c’est une grosse daube? J’avoue avoir perdu un peu le sens de la raison et profité d’une commande sur internet pour rajouter le bluray du film vendu moins de 2 €, histoire de me faire ma propre opinion sur ce film tant décrié!

Test du disque

Le film (1)

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, le film est une vraie daube, une trahison totale de l’oeuvre d’Akira Toriyama. Le seul élément réussi, ce sont les dragons balls dont le visuel est plutôt sympa, avec les étoiles qui bougent à l’intérieur. Pour le reste, circulez, y’a rien à voir. Mais rien du tout!

A commencer par le personnage de Goku qui devient un adolescent qui cherche comment aborder les filles.. Mais WTF! Goku, au début du manga, est sans doute le personnage le plus naïf de la terre de la galaxie! Il a du mal à faire la différence entre fille et garçon, quand à s’intéresser à la gent féminine, il en est bien loin!! Et quand à utiliser ses pouvoirs pour épater la galerie, c’est une idée qui ne lui viendrait même pas à l’esprit! Et faire du “démon piccolo” le méchant de l’histoire qui veut détruire la terre, c’est pathétique! Et je vous parle pas de son look qui tient plus du vampire que du namek. Tortue Géniale devient Maitre Roshi (bravo à la traduction qui a repris le nom US sans s’occuper de la traduction française du manga), a perdu sa carapace (mais retrouvé des cheveux), mais garde en partie le coté “pervers pépère” du personnage du manga. Et ce ne sont là que quelques exemples d’une (trop) longue liste!

Déception également du coté des effets spéciaux qui sont ou cheap ou incohérent avec la BD. La danse de Roshu pour effectuer un kameha est une catastrophe, l’utilisation des capsules mal rendue, bref, c’est aussi la fête de ce coté! Pourtant, on a Stephen Chow à la production, un grand réalisateur de cinéma Hong-kongais à qui l’on doit notamment des perles du genre comme Crazy Kung fu ou Shaolin Soccer. Las, sa présence ne semble pas avoir été très utile. Personnellement, je pense qu’il aurait fait un très bon tortue géniale!  Tient d’ailleurs, je viens de découvrir que c’est James Marsters qui jouait Piccolo, je ne l’ait même pas reconnu sous son déguisement.. La présence de la charmante Jamie Chung (la Mulan de OUAT, on l’a également vu dans Sucker Punch) dans le rôle Chi-Chi ou même de Chow Yun-fat dans celui de Roshi, sera bien insuffisante pour relever le niveau!

Moi qui suis un fan de la première heure du manga, qui a été le premier manga que j’ai acheté il y a plus de 20 ans (sous forme de demi-tomes qui paraissaient tous les 15 jours en librairie à l’époque), je suis forcément offensé par un tel carnage. Ceci étant, je vois mal comment adapter (aussi fidèlement que possible) Dragon Ball en film Live. Et si jamais un autre projet devait voir le jour, il devra être asiatique, surtout pas hollywoodien, sous peine d’une nouveau ratage! Quoique l’adaptation Live sortie en 1991 (film taïwano-philippin), Dragon Ball, le film : La Légende des 7 boules de cristal est loin d’être une réussite!

Son (7)

L’offre de langues est pléthorique, jugez plutôt : Anglais 5.1 DTS HD/ français 5.1 DTS / espagnol 5.1 DTS / Italien 5.1 DTS (ainsi que les sous-titres Espagnol, Français, Italien, Anglais). Pour ma part, j’ai préféré la piste VF que j’ai trouvé un poil moins étouffée que la piste VO.

Image (7)

Une belle image bien nette et clinquante. Pas grand choses à dire de ce coté-la.

Menus (6)

A défaut d’être particulièrement jolis ou travaillés, les menus sont fonctionnels, c’est l’essentiel.

Suppléments (6)

Bon, j’avoue, je n’ai pas pris le temps de tout regarder, mais ça reste relativement standard..

  • 8 scènes coupées
  • Making of (25′)
  • 3 mini-documentaires
  • Jeu : La quête de Goku
Packaging (5)

Packaging standard, le boitier avec le bluray, rien de plus.

Au final

Soyez fort, n’achetez pas le film (même en solde), ne le téléchargez même pas. Ressortez plutôt vos vieux mangas de Dragon Ball et refaites-vous l’intégrale des 42 tomes, ou même de l’animé. Ça vous prendra plus de temps, mais vous ne le regretterez pas contrairement à moi! Je répète, n’achetez ce film sous aucun prétexte.

Acheter sur Amazon :

Non, je ne mettrais pas de lien vers le film sur amazon. Mais vous pouvez quand même aller faire des achats via ce lien pour soutenir le site qui touchera une (petite) commission. Mais pas en achetant ce film!

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1202 articles

6 réflexions au sujet de « [Bluray] Dragon Ball evolution »

  1. Oh il y a bien des choses réussit dans ce film…
    Attendez je vais trouver…
    Je cherche…
    Ca vient…

    Ben non…

    Oh la daube intersidérale qu’est ce Dragon Ball Evolution !
    Tout comme toi, Dragon Ball fut le premier manga que j’ai découvert, j’étais au collège,
    J’avais dépassé l’enfance chahuté et forcé dans laquelle je m’imaginais tout puissant face à des situations me dépassant complètement, et Dragon ball permis de me remémorer ces moments passé, de me projeter dans un univers fictifs où les personnages sont tout puissant, dans lequel rien ne les atteins, ni arme à feu, ni destruction de planète, ou la mort est éphémère etc…

    Et voila ce qu’il en ont fait…
    Rageant et révoltant pour tout passionné, car oui en effet seul l’effet design des boules Dragon Ball sont un temps soit peu réussit…
    Le reste mérite que toute la chaîne des producteurs aux acteurs en passant par le réalisateur et même les figurants aillent s’excuser à genoux auprès du créateur du manga
    Akira Toriyama.

    Que la vie vous berce.
    Emmanuel Buriez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *